Currently set to Index
Currently set to Follow

Gamma gt élevé : que faire naturellement

Que doit on doser en cas de bilan hépatique complet

Lorsqu’on soupçonne une atteinte du foie, le médecin propose en premier lieu un bilan hépatique complet.

Le foie contient de nombreuses enzymes étant donné la multitude de ses tâches.

Les enzymes sont des protéines qui permettent d’accélérer des réactions chimiques au sein de l’organisme, elles jouent donc un rôle important dans tous les processus physiologiques comme par exemple la digestion.


Les enzymes digestives sont fabriquées par deux organes, le foie et le pancréas.

En cas de déficit d’enzymes le fonctionnement de l’organe se trouve altéré. On parle d’enzymopathie. Le rôle des enzymes digestives va être de dégrader les aliments en nutriments de façon à être assimilé par l’organisme.

Les transaminases

Ce sont des enzymes présentes entre autres dans les cellules du foie, il en existe deux types, ALAT et ASAT.

Ces enzymes sont des marqueurs de possibles pathologies hépatiques ou cardiovasculaires.

Les valeurs sont susceptibles de varier en fonction de l’âge, du sexe, du poids, de la température du corps, en cas de grossesse, de prise d’alcool ou de certains médicaments ou encore en cas de carence en vitamine B6.

Lorsque les valeurs augmentent cela signifie une lésion des tissus.

Elles peuvent être légères à modérées et indiquer dans ce cas un trouble du foie en lien avec une consommation d’alcool excessive ou une stéatose due à une accumulation de graisse au sein des cellules hépatiques.

Dans le cas où elles sont élevées, elles peuvent être le reflet d’une hépatite aiguë, d’une intoxication médicamenteuse, d’une obstruction des vois biliaires, d’une hémochromatose ou encore d’une ischémie du foie c’est-à-dire un arrêt partiel de l’irrigation sanguine au niveau de l’organe.

Le rapport entre ASAT et ALAT donnera des indications sur le type de pathologie à l’origine du trouble. Les valeurs normales sont pour les femmes de 6 à 25 UI/L et pour les hommes de 8 à 35 UI/L.

Les Gamma GT (gamma glutamyl transférases) fabriqués par les hépatocytes (cellules du foie) agissent au niveau du processus de détoxification de l’organisme et interviennent dans le métabolisme des acides aminés.

Gamma gt élevé : qu’est ce que cela signifie ?

Le dosage des Gamma GT est souvent proposé pour diagnostiquer une possible atteinte hépatique.

Des valeurs supérieures à la normale sont un signe de souffrance du foie.

Elles peuvent indiquer différentes lésions hépatiques d’origine virales ou dues à un alcoolisme chronique, stéatose ou maladie du foie gras, cholestase ou obstruction des voies biliaires, cirrhose, tumeurs, pancréatites, obésité …

Elles peuvent aussi être associées à certaines maladies comme une hyperthyroïdie, un diabète ou encore une néphropathie.

Les valeurs normales chez la femme sont inférieures à 35UI/L et chez l’homme inférieures à 45UI/L.

En revanche ces valeurs sont susceptibles de varier aussi en fonction de l’âge, d’une prise de médicament (antibiotiques, antidépresseurs, contraceptifs…) d’une surcharge pondérale, d’une prise d’alcool récente et en cas de grossesse.

Les phosphatases alcalines sont des protéines qui permettent certaines réactions chimiques et participent à l’écoulement de la bile depuis la vésicule biliaire jusqu’à l’ntestin.

Elles se trouvent dans un certain nombre de tissus de l’organisme et particulièrement au niveau du foie.

Leur concentration sont également des indicateurs de possibles pathologies hépatiques.

Elles font partie du bilan hépatique classique lors de suspicion de pathologie du foie. Les valeurs normales se situent entre 30 et 100 UI/L.

En dehors des enzymes du foie, lorsqu’on doit faire un bilan hépatique complet on doit doser deux autres substances, la bilirubine et la prothrombine.

La bilirubine est un pigment de couleur jaune que l’on trouve dans la bile, c’est un produit de dégradation de l’hémoglobine des globules rouges.

Lorsque les valeurs sont élevées elles peuvent indiquer une incapacité du foie à la métaboliser ce qui se traduit par un ictère ou jaunisse au niveau de la peau et du blanc des yeux ou encore une destruction des globules rouges.


Quelques lectures intéressantes:

Elles peuvent aussi signifier une obstruction des voies biliaires ou des problèmes métaboliques.

Les concentrations élevées sont spécialement à surveiller chez les nouveaux nés car pouvant entrainer des problèmes de développement au niveau du cerveau. La bilirubine totale doit être inférieure à 21µmol/L.

La prothrombine est une protéine de la coagulation sanguine, son taux permet de mesurer la vitesse de coagulation du sang. Lorsque cette vitesse est trop lente elle peut indiquer une faiblesse hépatique, une possible cirrhose ou encore un ictère. Le taux de prothrombine doit se situer entre 70 et 100 %.

Gamma gt élevé : que faire naturellement ?

Que faire : Le régime alimentaire a une influence importante sur le taux de gamma GT. Il est donc recommandé de revoir son alimentation et d’adopter de nouveaux comportements alimentaires :

Limiter les aliments à index glycémique élevé comme le pain blanc, les pâtes; le riz blanc et les farines trop raffinées.

Evitez les boissons sucrées, les viandes grasses (privilégiez les viandes blanches et les poissons gras) et la charcuterie…

Privilégiez les fruits et légumes frais qui permettent de nettoyer le foie des toxines.

Arrêtez l’alcool. Consommer de l’alcool de façon régulière fait grimper les taux de gamma GT. Et cela même si les quantités prises par jour sont minimes. Réduire ou stopper la boisson permet de retrouver des niveaux normalisés. Toutefois, face à l’alcoolisme, il est fortement recommandé de faire appel aux professionnels de santé pour le sevrage.

Faîtes un focus sur ces aliments qui ont une influence particulièrement positive sur le foie :

  1. L’ail aide votre foie à activer les enzymes en charge d’éliminer les toxines. De plus, il contient du sélénium et de l’allicine, deux nutriments qui aident le foie dans le processus de détoxification.

2. Le curcuma possède des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes. Des expériences effectuées sur des animaux confirment l’effet protecteur du curcuma contre les effets toxiques de certains médicaments ou substances dommageables pour le foie[1].

3. L’avocat dispose d’effets remarquables sur le foie[2]. Le mécanisme expliquant cet effet protecteur demeure à élucider, mais les chercheurs pensent qu’il proviendrait de dérivés d’acides gras naturels de l’avocat.

4. Le pamplemousse booste les enzymes de détoxification dans le foie et contient un composant de flavonoïde, connu sous le nom de naringinine, qui permet au foie de bruler les graisses plutôt que de les stocker.

5. L’artichaut. En cuisine, les feuilles du bouton floral de l’artichaut font l’unanimité. En santé, il faut plutôt s’intéresser aux feuilles de la tige de cette plante. Depuis l’antiquité, l’artichaut (Cynara scolymus) est reconnu pour ses propriétés favorables à la digestion et à la stimulation de la sécrétion biliaire.

6. Grand “nettoyeur de l’organisme”, le pissenlit est utilisé contre les troubles du foie ou de la vésicule biliaire. Il a de multiples propriétés : cholérétique (= favorise la sécrétion de la bile), cholagogue (= permet à la bile d’être évacuée facilement vers l’intestin), eupeptique (= excitation de la fonction digestive, amélioration de la digestion), diurétique (= favorise la miction et donc l’élimination des toxines), dépuratif (= purifie le sang des mauvaises toxines).

Laurence Guillon

Naturopathe à Lille (Nord) et à Colombes (hauts de Seine)

Possibilité de consultation par vidéo

Laurenceguillon.naturo@gmail.com

06 07 04 26 76




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com