Frottis: définition, importance, déroulement

Etalement en couche mince sur une lame de verre, d’une humeur ou d’un produit pathologique destiné à l’observation microscopique, avec ou sans coloration préa­lable.
Frottis vaginaux, exploration gynécologique consistant à recueillir les cellules desquamées de la paroi vaginale et du col utérin, puis à les étaler sur une lame de verre et à les exa­miner nu microscope après coloration spé­ciale,
Le principe de la méthode est le suivant. La cavité vaginale est tapissée d’une muqueuse à plusieurs couches de cellules. Cette muqueuse subît des modifications cycliques intimement liées au fonctionnement ovarien. Or cette muqueuse desquame continuellement dans la lumière vaginale; donc la composition du pro­duit de desquamation recueilli dans le vagin varie parallèlement à celle de la muqueuse, c’est-à-dire à l’activité ovarienne.
La muqueuse vaginale, chez l’adulte, se décom­pose en cinq couches, qui sont, de la profon­deur à la superficie :

  • Une couche basale germinative formée de petites cellules arrondies, basophiles, à gros noyaux, qui ne se desquame jamais.
  • Une couche de cellules parabasales, qui desquame avant la puberté ou après la ménopause.
  • Une couche de cellules épineuses pro­fondes, grandes, polygonales, basophiles, à gros noyaux;
  • Une couche de cellules épineuses superficielles identiques aux précédentes mais à petits noyaux;
  • Une couche de cellules dites psycnotiques.

La technique de prélévement est sans inconvénient pour la patiente. En s’aidant d’un speculum, on prélève à l’aide d’un petit coton ou d’une spatule, les sécrétions accumulées dans le fond du vagin et sur le col de l’utérus.


Quelques lectures intéressantes:

Pour que ce prélévement ait toute sa valeur, il ne faut pas qu’il y ait eu de rapport sexuel ou d’injection depuis au moins 12 heures.


Cet examen ne doit pas être confondu avec l’examen cyto-bactériologique des pertes vagi­nales (qui cherche à mettre en évidence une infection ou une infestation), ni avec l’examen de la glaire du col utérin (qui étudie la mobi­lité des spermatozoïdes dans cette glaire).

Les renseignements fournis par les frottis vagi­naux sont de deux ordres:
1 ° Ils permettent d’apprécier l’état hormonal, dans une certaine mesure. Ils ont donc un intérêt primordial dans les aménorrhées, les métrorragies, la stérilité. Au cours de la gros­sesse, ils permettent de suivre l’équilibre hor­monal gravidique, de confirmer une présomption de dépassement de terme;

2° Ils permettent de dépister certains cancers génitaux.

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com