Variétés des fruits, valeur nutritive, toxicologie

Le fruit correspond à l’ovaire des végétaux, selon la définition botanique.
Dans le langage courant on ne considère comme tel que celui qui se mange au dessert.

Quelles sont les variétés de fruits ?

1) Fruits à pépins
– la pomme, riche en pectine, indiquée (sous forme de pomme râpée) dans les diarrhées en raison de son tanin et de sa pectine aux propriétés absorbantes et acidifiantes;
– la poire, laxative par sa cellulose;
– les agrumes (oranges, citrons, pample- mousses, mandarines), riches en eau (80 p. 100) et en sucre (4 à 24 p. 100), acidulés, laxatifs, diurétiques, riches en vitamine C;
– le raisin, riche en glucose (jusqu’à 70 p. 100 dans les raisins secs) et en sels de potassium, diurétique et laxatif.

2) Fruits à noyaux


Les pêches, prunes, abricots, cerises, qui sont moins digestibles, riches en carotène et en vitamine A; certains sont diu­rétiques (cerises).

3) Fruits charnus

fraises, framboises.

4) Baies

myrtilles, astringentes par leur ta­nin; groseilles.

5) Fruits à graines

amandes, noix, noi­settes, arachides [cacahuètes], riches en corps gras (50 à 60 p. 100), moins riches en glucides (15 à 20 p. 100), sauf les châtaignes (30 à 40 p. 100), et en protides (10 à 20 p. 100).°

6) Fruits exotiques

banane, qui contient des protides, des vitamines A, B, C et des pec­tines, et qui est peu digestible sauf si elle est très mûre; caroube, riche en pectine et en lignine, au pouvoir antidiarrhéique; dattes et figues, riches en glucides (65 à 75 p. 100).


Quelques lectures intéressantes:

Valeur nutritive des fruits

Elle est généralement un peu supérieure à celle des légumes frais, en raison de leur teneur plus élevée en glucides (10 à 15 p. 100 en moyenne). Les fruits sont aussi une source importante de minéraux (potassium, calcium, magnésium, fer, cuivre) et de vitamine C ou de carotène (pro­vitamine A). La digestibilité des fruits est bonne (1 p. 100 de cellulose environ) et est meilleure lorsqu’ils sont plus mûrs ou présen­tés sous forme de jus de fruits. Par leurs sels minéraux ils ont des vertus diurétiques et même laxatives, pouvant, lorsqu’ils ne sont pas assez mûrs, provoquer de la diarrhée. Certains, par le tanin et la pectine qu’ils renferment (pommes, coings), sont astringents. La cuisson augmente la digestibilité, mais diminue la valeur alimentaire.

Voir la valeur nutritionnelle des fruits sur Wikipedia

Utilisation pharmaceutique des fruits

Les fruits pectoraux, mélange de dattes, jujubes, figues et raisins de Corinthe, étaient jadis uti­lisés en infusion pour une tisane antitussive.

Toxicologie (baies et fruits)

Les fruits, en général, ne sont pas toxiques et produisent au plus une irritation digestive se manifestant par des douleurs abdominales et de la diarrhée. Certains cependant sont susceptibles de provo­quer des symptômes graves ou même la mort. Ces fruits toxiques sont avalés presque toujours par un enfant qui joue et qui les confond avec des fruits comestibles.
Il faut néanmoins signaler la possibilité, même pour les adultes, de confusion entre les graines de vératre et de cumin, de datura et de pavot, les gesses et les pois, la fève de Cala­bar et le haricot, la noix d’arec et la noix. Les ressemblances entre les plantes permettent souvent de soupçonner celles qui ont été réel­lement ingérées, mais une identification cer­taine est indispensable. Si la plante ne peut être reconnue et si les symptômes d’intoxica­tion apparaissent, il est conseillé de commen­cer immédiatement les soins et de placer, par prudence, le malade sous surveillance.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com