Fécondation: définition, explications, quand a t’elle lieu

définition: Pénétration d’un spermatozoïde dans un ovule mûr. (Syn. CONCEP­TION.)

L’ovule, détaché de la surface de l’ovaire, est entouré d’une couche de cellules granuleuses, que les spermatozoïdes entourent, puis dissocient grâce à un enzyme spécial, l’hyalu­ronidase. Un seul spermatozoïde, le premier arrivé, pénètre dans l’ovule. Sitôt sa pénétra­tion effectuée, des phénomènes physiologiques interdisent l’accès de l’ovule aux autres sper­matozoïdes : il y a toujours monospermie.

Immédiatement après la pénétration commence la fusion des éléments des deux gamètes : la tête du spermatozoïde, transformée en un cor­puscule allongé, le pronucleus mâle, vient s’accoler au noyau de l’ovule transformé en pronucleus femelle. La chromatine de chacun des noyaux se condense en N chromosomes, qui se réunissent pour donner 2N chromosomes (soit 2 fois 23 chez l’homme), nombre spéci­fique de l’espèce humaine, Cette première cel­lule contient en puissance l’individu parfait, et se divise très vite en deux, puis quatre, puis huit cellules, etc,


Quelques lectures intéressantes:


Quand a lieu la fécondation ?

C’est dans le tiers externe de la trompe que s’effectue la fécondation. L’ovule s’y trouve peu de temps après l’ovulation : dès qu’il a quitté le follicule de De Graaf, à la surface de l’ovaire, il est capté par la trompe, soit que les franges du pavillon viennent l’aspirer, soit que l’une d’elles lui serve de vecteur. Les sper­matozoïdes s’y trouvent à la fin d’un périple beaucoup plus long : au moment de la copulation, le sperme, contenant des millions de spermatozoïdes, a été projeté dans le cul-de-sac postérieur du vagin; fuyant l’acidité normale du vagin, ils ont gagné le mucus du col utérin, qui possède au moment de l’ovulation sa perméabilité maximale; ils ont alors remonté la cavité utérine et les deux tiers internes de la trompe en quelques heures.
La fécondation est suivie de la migration de l’œuf dans la lumière de la trompe jusqu’à la cavité utérine. La progression de l’œuf est assurée par les mouvements péristaltiques de la trompe, qui atteignent leur plus grande amplitude après l’ovulation, et par les mouvements vibratiles. des cils de l’épithélium de la trompe. Au bout de quatre ou cinq jours, l’œuf, toujours libre, arrive dans la cavité utérine, où il va s’implanter : c’est la nidation.
Les obstacles à l’ovulation et à la migration de l’ovule d’une part, à la formation des spermatozoïdes et à leur ascension dans les voies génitales féminines, d’autre part, expliquent les différentes causes de stérilité’:’ et les différents modes proposés de contraception”.

 

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com