Matières fécales et anomalies fécales

Un adulte normal rejette, en une seule défécation,  100 à 150 g par jour de matières fécales, sous forme de selles moulées. Les selles sont composées d’eau (75 p, 100), de résidus alimentaires (notamment cellulosiques), de cellules intestinales desquamées et de bactéries. Leur pH est neutre

L’examen de ces selles (examen coprologique) est d’une grande utilité en pathologie digestive. On apprécie leur masse par pesée, leur aspect (moulé, pâteux, liquide), la présence de sang, de mucus, de graisses tachant le papier.

L’analyse chimique permet d’apprécier la quantité de graisses (normalement moins de 6,5 g par 24 heures pour un régime moyen), le pH, la quantité d’ammoniac. Si on prend la précaution de soumettre le malade  pendant trois jours un régime blanc (sans viandes) et d’éviter tout traumatisme gingival  (brossage des dents),  on peut rechercher par des réactions chimiques {au gafac ou la benziclinc) des traces d’hémoglobine attestant une hémorragie digestive occulte.


Quelques lectures intéressantes:


L’examen microscopique des selles permet de rechercher les fibres musculaires  mal digérées, des gouttelettes graisseuses, des cristaux divers, et surtout de déceler des parasites ou leurs œufs et kystes (v. PARASITE, Parasites intestinaux). L’examen bactériologique permet d’apprécier la flore iodophile {colorée par l’iode), qui augmente avec les processus de fermentation et diminue avec les processus de putréfaction, et de rechercher par la copro· culture des germes pathogènes (salmonella, staphylocoques, bacilles de Koch, etc.) ou des levures.

 

Principales anomalies des matières fécales

Les selles de l’insuffisance gastrique sont riches en fibres musculaires,  en fragments  de féculents et en cristaux d’oxalate de chaux.  Les  selles de l’insuffisance pancréatique sont très abondantes et graisseuses. Les selles des malades ictériques sont décolorées. Les selles des  états de mauvaise absorption dus à l’intestin grêle varient avec le type de cette malabsorption.

Les selles de fermentation sont des selles  acides, jaune d’or, avec une flore iodophile très abondante. Les selles dites de putréfaction sont très alcalines, n’ont pas de flore iodophile, sont très riches en ammoniac. Au cours des colopathies fonctionnelles hypersécrétantes, les selles sont molles et riches en mucus.

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com