6 traitements naturels efficaces pour la douleur rachidienne

Le mal de dos est l’une des affections médicales les plus courantes. Les patients doivent comprendre que la plupart des épisodes de maux de dos ont une solution, et le plus souvent en quelques semaines. Malheureusement, la douleur du dos peut être l’une des plus difficile et frustrantes pour les patients et leurs médecins. Il est important de comprendre que la lombalgie est un symptôme d’une maladie, pas un diagnostic en soi.

Causes

Comprendre la cause de la douleur est la clé d’un traitement approprié. Parce que la douleur est parfois difficile à traiter, une meilleure compréhension de la cause de l’affection peut aider à la récupération.

Les problèmes médicaux qui peuvent causer des maux de dos sont les suivants: (1) les problèmes mécaniques (dégénérescence des disques intervertébraux, des spasmes, des tensions musculaires, et des ruptures de disque, qui sont également appelées hernies discales); (2) les blessures (entorses des ligaments qui soutiennent la colonne vertébrale); (3) les affections et les maladies acquises (scoliose, spondylolisthésis, diverses formes d’arthrite, l’ostéoporose, les calculs rénaux, la grossesse ou les infections, l’endométriose et la fibromyalgie), (4) les infections et les tumeurs (ostéomyélite, tumeurs)….


Diagnostic

À moins que vous ne puissiez pas bouger du tout à cause d’une blessure, votre médecin testera probablement votre amplitude de mouvement et vérifiera comment vos nerfs fonctionnent. Vous pourriez vous voir prescrire des analyses de sang et d’urine pour éliminer d’autres problèmes, comme une infection ou un calcul rénal.

Les médecins utilisent généralement des tests d’imagerie pour vérifier l’origine de la douleur persistante, vérifier si votre dos a été touché, vérifier si vous avez également de la fièvre ou si vous avez des problèmes nerveux, comme l’engourdissement ou l’affaiblissement des bras ou des jambes:

Les radiographies aident à localiser les os cassés ou d’autres troubles de la colonne vertébrale.
Une IRM ou une tomodensitométrie permet à votre médecin d’identifier ce qui se passe avec les dommages aux tissus mous, comme une hernie discale.
Un électromyogramme (EMG) aide à détecter les lésions nerveuses et musculaires.

Mais il n’ y a pas toujours un lien direct entre les résultats de ces tests et les symptômes finaux.

Généralement, les tests d’imagerie ne sont pas effectués lorsque c’est la première fois que vous avez mal au dos ou que vous avez mal au dos suite à un effort inhabituel.

Votre diagnostic aidera votre médecin à décider quoi faire par la suite.

Traitements alternatifs

Les traitements non médicaux peuvent être répertoriés parmi les soins de médecines alternatives ou complémentaires. Le terme ” alternative ” ne devrait pas sous-entendre ” inférieur “, mais plutôt non traditionnels selon les normes médicales occidentales.

De nombreux patients souffrant de lombalgie signalent un soulagement grâce aux traitements alternatifs. Les options courantes sont les suivantes:


Quelques lectures intéressantes:

Chiropractie

Un chiropraticien, un kiné ou un ostéo apporte des ajustements physiques à la colonne vertébrale dans le but d’améliorer la mobilité et de réduire la raideur, l’inconfort ou la douleur. Des manipulations manuelles de vitesse et de force variables sont appliquées pour ajuster les structures de la colonne vertébrale. On a constaté que la manipulation manuelle soulageait la lombalgie chez certaines personnes (1).

Un exemple frappant en vidéo :

Acupuncture

Partie intégrante de la médecine traditionnelle chinoise, l’acupuncture stimule certains points du corps pour corriger les irrégularités du “qi”, la force vitale. En acupuncture, on pense que le bon qi diminue la douleur et l’inconfort dans le corps. Pendant la séance, des aiguilles fines sont placées dans la peau pendant 30 minutes à une heure. Il a été démontré que l’acupuncture soulage considérablement la douleur chez certaines personnes (2).

Massothérapie

Appliquée sur le bas du dos, la massothérapie peut soulager les spasmes musculaires qui contribuent habituellement aux lombalgies. Le massage augmente également le flux sanguin vers le bas du dos, ce qui accélère la cicatrisation en apportant des nutriments et de l’oxygène aux muscles endommagés.

Méditation de pleine conscience

La méditation peut être utile pour réduire la perception de la douleur et peut réduire la dépression, l’anxiété et les problèmes de sommeil qui surviennent couramment avec la douleur chronique. Les techniques de méditation pour la réduction de la douleur correspondent le plus souvent à des exercices de respiration profonde jusqu’à atteindre une approche focalisée modifiée.

Pilates

Le renforcement des muscles abdominaux et du dos aide à stabiliser la colonne vertébrale. Les exercices de Pilates construisent ces muscles de base. Vous pouvez aider à prévenir d’autres blessures au dos en apprenant – et en faisant – des exercices d’étirement doux et la bonne façon de soulever les choses.

Exercice dans l’eau

Faire de l’exercice dans l’eau est particulièrement rassurant pour un dos douloureux. L’eau supporte une partie de votre poids, ce qui rend l’approche plus confortable, et elle offre une résistance douce, ce qui vous permet de travailler sans danger. La méthode vise à  vous rendre plus flexible et à diminuer la douleur pour les problèmes lombaires chroniques.

Yoga

Le yoga peut aider à travailler votre souplesse, votre force et votre sens de l’équilibre. Le yoga est bénéfique pour soulager le stress, ce qui vous aidera aussi à soulager la douleur.

 

(1) Furlan A, Tazdi F, Tsertsvadze A, et al. Complementary and Alternative Therapies for Back Pain II. Evidence Report/Technology Assessment No. 194. AHRQ Publication No. 10(11) E007. Rockville, MD; Agency for Healthcare Research and Quality. October 2010. Accessed July 13, 2016.

(2) Morrisette D, Cholewicki J, Logan S, Seif G, McGowan S. A randomized clinical trial comparing extensible and inextensible lumbosacral orthoses and standard care alone in the management of low back pain. Spine (Phila Pa 1976). 2014 October 1; 39(21):1733-42


👩‍⚕️ Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.