Comment ça, nous avons un deuxième cerveau ?

De nombreuses sources scientifiques évoquent régulièrement l’axe cerveau-intestin. Nous savons maintenant que la communication bidirectionnelle entre notre cerveau et l’intestin – notre corps envoyant des signaux vers le cerveau et le cerveau envoyant des signaux au corps par l’intermédiaire du nerf vague, du système immunitaire et du système nerveux – nous aide à atteindre un meilleur état de stabilité physiologique. Il est fascinant de mieux comprendre comment nous pouvons apprendre à auto-réguler nos pensées, nos comportements et nos émotions en utilisant une partie de l’axe cerveau-intestin.

Quand votre mère vous disait de faire confiance à votre intuition, elle était vraiment dans le vrai. De nombreux signaux vous sont donnés par le biais de ce système. Nous devons prendre davantage conscience de nos signaux somatiques et physiologiques qui nous sont donnés pour nous aider à prendre des décisions. Ce système bidirectionnel est également appelé sixième sens ou deuxième cerveau.

Selon le Docteur Patricia Lepage, de l’Institut National de Recherche Agronomique à Jouy-en-Josas, les bactéries intestinales saines peuvent faire la différence entre rester en bonne santé et tomber malade. Les bactéries à gram négatives pourraient conduire à un certain nombre de maladies neurologiques de la sclérose en plaques à des troubles auto-immunes.


Notre microbiome dans l’intestin se compose de plus de 1000 différents types de bactéries et environ 100 trillions de cellules !

Une autre statistique du Dr Lepage est que notre microbiome a dix fois plus de cellules et 150 fois plus de gènes que le génome humain.
Donc, notre microbiome co-existe avec le corps dans une relation symbiotique étroite. Le Dr Lepage suggère que nous devons aider cet «écosystème finement réglé » en mangeant les bons aliments, ce qui limite les infections et le stress, et bien sûr, la compréhension de nos prédispositions génétiques.

Par où commencer pour aider cette flore / microbiome dans l’intestin?

Tout d’abord chaque composé chimique qui contrôle le cerveau est également situé dans la région de l’estomac.
Le Dr. Allen Ivey a beaucoup écrit sur la redéfinition des sentiments de l’intestin. Il prévient que trop de bactéries à gram négatif sont le résultat de facteurs de stress externes et des aliments que nous mangeons.


Quelques lectures intéressantes:

95% de la sérotonine est produite dans l’intestin et non dans le cerveau. Ce que nous mangeons est donc vraiment important.

Certains aliments, comme le sucre granulé, certains aliments génétiquement modifiés et d’autres toxines environnementales peuvent provoquer une inflammation dans le corps.
L’adage qui recommande de « ne pas manger quoi que ce soit de couleur blanche excepté le yogourt » pourrait-être vrai.
Prendre un probiotique par jour peut garder votre microbiome en équilibre. Si vous aimez le yogourt: un yaourt par jour avec des probiotiques actifs est maintenant recommandé. Un bon sommeil et l’exercice quotidien aident également l’intestin et les mitochondries qui sont responsables de la production de l’énergie nécessaire pour activer le cerveau et le corps.

Il existe encore davantage de raisons à conserver un mode de vie sain. Faîtes tout ce qui est en votre pouvoir pour bien manger, avec des aliments entiers notamment, cela protégera votre « deuxième cerveau » et vous gardera encore plus heureux et en meilleure santé.

axe cerveau intestin 2

Sources: oserenergiereikileblog.wordpress.comwww.mydigestivepain.comwww.psychologytoday.com

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com