Le danger des ustensiles de cuisson: une bombe dans votre cuisine (+ top 4 des alternatives)

 

Si vous lisez régulièrement Therapeutesmagazine.com, alors vous êtes informé(e) sur l’importance d’une bonne hygiène alimentaire, sur les bons comportements alimentaires à adopter, sur les dangers des aliments raffinés et de certains aliments inflammatoires. Nous vous fournissons régulièrement des conseils sur les diètes les plus saines ainsi que des focus sur les aliments à privilégier, les associations d’aliments les plus bénéfiques pour votre santé et les aliments à éviter.

Mais, après toutes ces heures passées sur nos articles diététique…avez-vous préalablement pensé à vos ustensiles de cuisine?

Vous conviendrez que l’utilisation d’ustensiles de cuisine malsains pour cuisiner des aliments sains n’a tout simplement aucun sens…



…Alors utilisez-vous actuellement des ustensiles de cuisine non toxiques? Accrochez vous, les produits que vous utilisez quotidiennement pour cuisiner des aliments sains sont probablement très toxiques!

Malgré nos meilleurs efforts pour maintenir un mode de vie sain, nous sommes probablement victimes de notre environnement. La marée de la modernité humaine a inévitablement dérivé vers une existence basée sur la commodité.

Nous vivons à l’ère de la commodité. Nous ne voulons même pas nous embêter à prendre le temps de chauffer de l’huile (de noix de coco 🙂 sur nos poêles pour que la nourriture ne colle pas.

C’est pourquoi nous optons pour des ustensiles de cuisson antiadhésifs.

Et malheureusement, une majorité des marques d’ustensiles de cuisine sont antiadhésives et contiennent un produit chimique qui a été associé à d’importants problèmes de santé, dont notamment le cancer. (1, 2)

En effet, la poêle  » verte  » n’existe pas. Pas plus que la casserole green idéale. Ces allégations des industriels sont au mieux imprécises, au pire… mensongères.
Santé, durabilité, protection de l’environnement, lieu de fabrication, les vrais critères d’un ustensile de cuisine écologique sont nombreux. Et c’est à vous de choisir. Alors, une fois écarté le téflon qui contient du PFOA/PTFE, toxiques pour l’homme et les écosystèmes, quel matériau choisir ? Fonte, inox ? Revêtement à base de céramique ? Terre cuite ?

 

Ces abréviations discrètes

Les polymères fluropolymères tels que le polytétrafluoroéthylène (PTFE) et les substances contenant des composés polyfluoroalkyles et perfluoroalkyles (PFA) sont couramment utilisés pour créer des surfaces de cuisson antiadhésives conventionnelles. Ces matériaux sont extrêmement toxiques et très résilients, tant par rapport à leur interaction avec le corps humain que par rapport à l’environnement. Ces composés contiennent des produits chimiques fluorés qui donnent naissance à cette surface glissante sur laquelle nous aimons tous cuisiner. Lorsqu’ils sont exposés à la chaleur, la plupart des ustensiles de cuisine antiadhésifs deviennent une source d’acide perfluorooctanoïque (APFO), un composé chimique à longue chaîne qui a été associé à un éventail effrayant de problèmes de santé, dont notamment les maladies thyroïdiennes, l’infertilité chez la femme, les dommages aux organes et les problèmes d’impuissance et d’infertilité.

Il est intéressant de noter que l’Environmental Protection Agency des États-Unis a également déclaré que les composés perfluorés (PFC) sont probablement cancérogènes, mais malgré les avertissements, ces produits chimiques sont toujours utilisés dans une vaste gamme de produits ménagers.

Toujours aux Etats-Unis, une étude menée par les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) a révélé qu’environ 98 % des Américains ont maintenant des traces de PFA ou de PFC dans leur corps. Qu’en est il en France..?

 

Regardons de plus près les ustensiles de cuisine à éviter.

Quels sont les ustensiles de cuisson dangereux ?

1. Téflon

Tout ce qui est recouvert de téflon (pensez aux poêles antiadhésives) doit être évité dans la cuisine. Le perfluorocarbone (PFC) présent dans le téflon rend la surface des ustensiles de cuisson résistante au collage. Mais nous le verrons plus bas, Selon le Groupe de travail sur l’environnement (GTE), l’exposition au PFC a été associée à de nombreuses maladies.

2. Aluminium

L’aluminium peut s’infiltrer dans les aliments par l’utilisation de matériaux de cuisson en aluminium. La libération des ions métalliques est augmentée au contact d’aliments acides tels que la sauce tomate et l’utilisation d’épices.

L’aluminium est une neurotoxine connue qu’il faut éviter. On a découvert qu’il endommageait le cerveau lui-même et aussi la barrière hémato-encéphalique. La barrière hémato-encéphalique protège le cerveau contre les substances potentiellement nocives (chimiques, virus, bactéries, etc.). Lorsqu’elle est endommagée, cette barrière peut s’infiltrer et laisser pénétrer des substances indésirables dans la circulation cérébrale.

L’exposition à l’aluminium a également été associée au développement de troubles du développement, à la maladie d’Alzheimer, aux problèmes de reproduction, aux maladies auto-immunes, etc.

3. Cuivre

Bien qu’un peu de cuivre soit essentiel, l’utilisation fréquente d’ustensiles de cuisson en cuivre au fil du temps peut entraîner des niveaux élevés de cuivre et un appauvrissement en zinc (par la concurrence).

Les dangers des ustensiles de cuisson

Les ustensiles de cuisine antiadhésifs sont de loin l’une des formes les plus préoccupantes. En seulement deux à cinq minutes sur une cuisinière normale, les ustensiles de cuisson antiadhésifs contenant des produits chimiques perfluorés peuvent dépasser les températures qui provoquent une dégradation de leur revêtement et donc la libération de particules toxiques et de gaz toxiques qui ont été directement liés à certaines maladies humaines (selon des essais commandés par le Groupe de travail sur l’environnement (GTE)).

Vous aimerez aussi :  L’arbre de Neem et ses bienfaits sur notre corps

En réalité, il serait préférable d’éviter tous les ustensiles de cuisine avec une surface de cuisson en aluminium, notamment l’aluminium anodisé anti-adhésif et l’aluminium anti-adhésif en céramique.
Il a également été démontré que les ustensiles de cuisson en métal moucheté et les poêles en fonte émaillée lixivient l’aluminium. (3)
Les ustensiles de cuisine toxiques fabriqués à partir de matériaux de ce type peuvent conduire à toutes sortes de problèmes de santé, dont notamment:

1. Retards de développement de l’enfant

Selon une étude réalisée par l’UCLA (prestigieuse université Américaine) menée par Chunyuan Fei, l’exposition prénatale au perfluorooctanoate (APFO) et au perfluorooctanesulfonate a été liée à des retards de développement chez les enfants. L’étude a révélé que les enfants de mères qui ont des taux élevés de APFO dans le sang peuvent rencontrer des problèmes de développement  (4)

2. Cholestérol élevé

Des recherches ont montré que les produits chimiques utilisés dans la fabrication des ustensiles de cuisine antiadhésifs peuvent poser d’importants problèmes de santé. Par exemple, le taux de cholestérol élevé est maintenant associé aux produits chimiques utilisés dans les articles de cuisine. Une étude portant sur 12 000 enfants vivant dans l’Ohio et en Virginie-Occidentale a été effectuée pour déterminer les concentrations sanguines du APFO et du SPFO (les deux produits chimiques couramment retrouvés dans les ustensiles de cuisson anti adhésifs). Les chercheurs ont observé que les enfants présentant les taux les plus élevés de ces deux produits chimiques toxiques étaient également plus à risques de présenter des taux anormalement élevés de cholestérol total et de « mauvais » cholestérol LDL. (5)

3. Neurotoxicité

Omniprésent dans notre vie quotidienne, c’est l’un des métaux lourds les plus dangereux pour notre santé. On le retrouve pourtant dans beaucoup d’aliments et dans bien d’autres produits de consommation courante.
Plusieurs études laissent à penser que l’aluminium présente une neurotoxicité pouvant entraîner la maladie d’Alzheimer ainsi que d’autres maladies neurodégénératives comme la maladie de Parkinson.

La principale voie d’exposition à l’aluminium pour la population générale est celle de l’alimentation. En plus de sa concentration à des taux variables dans les denrées alimentaires, vient s’ajouter la contamination des aliments par contacts. En effet, l’aluminium peut s’introduire dans la nourriture à partir de casseroles, des ustensiles de cuisine ou des emballages et le risque de contamination serait encore plus évident en présence d’acides ou de sel qui augmenteraient la concentration de l’aluminium dans les aliments. (www.senat.fr)

4. Troubles de la thyroïde, inflammation du foie et affaiblissement du système immunitaire

Il y a d’autres raisons majeures pour éviter les ustensiles de cuisson antiadhésifs contenant des produits chimiques perfluorés. Selon l’EWG, »les produits chimiques perfluorés sont associés à une réduction du poids et de la taille des nouveau-nés à la naissance, à un taux élevé de cholestérol, à des niveaux anormaux d’hormones thyroïdiennes, à une inflammation du foie et à un affaiblissement de la défense immunitaire contre les maladies. (6)

(Qu’est ce que EWG ?

EWG est un groupe de travail sur l’environnement dont la mission est d’habiliter la population à mener une vie plus saine dans un environnement plus sain grâce à la recherche et à l’éducation de pointe.

C’est un organisme à but non lucratif et non partisan voué à la protection de la santé humaine et de l’environnement.)

5. Allergies et symptômes grippaux

Selon Olga Naidenko, scientifique chevronnée d’EWG, les poêles antiadhésives peuvent produire des vapeurs toxiques qui peuvent créer des allergies et des symptômes grippaux pour les utilisateurs. (7)

6. Cancer

La recherche scientifique démontre un lien possible entre l’APFO et le cancer.

Selon l’American Cancer Society, des études chez les animaux de laboratoire ont révélé que l’exposition à l’APFO augmente le risque de certaines tumeurs du foie, des testicules, des glandes mammaires (seins) et du pancréas chez ces animaux. En général, les études bien menées chez l’animal permettent de prédire quelles expositions causent le cancer chez les humains.

Conclusion

Les dangers de nos ustentiles de cuisson courants sont donc nombreux et peuvent nous affecter, ainsi que nos enfants de diverses façons.

Nous sommes déjà pollués par notre environnement, par les ondes, les pesticides, les métaux lourds, et toutes sortes de produits chimiques et nocifs, c’est un comble d’être pollué par nos ustensiles de cuisine.

Il semble donc judicieux d’effectuer des petits changements simples qui permettent de limiter les risques. Nous vous proposons ci-dessous quelques alternatives saines à vos ustensiles de cuisson toxiques:

Vous aimerez aussi :  3 Traitements naturels contre les allergies respiratoires (naturopathie)

Quels ustensiles de cuisine choisir sans danger ?

1. Fonte

On les adore ou on les déteste mais ils ne laissent pas indifférents! Les ustensiles de cuisine en fonte ne sont pas fait pour plaire à tout le monde.

Les +:  Elle offre une distribution et une rétention de chaleur supérieure lors de la cuisson. Ce matériau peut facilement et en toute sécurité passer de la cuisinière au four. Une poêle en fonte de qualité durera éternellement et la nourriture ne s’y collera pas. Les casseroles en fonte n’ont pas forcément besoin d’être lavées, mais seulement rincées ou essuyées après chaque utilisation. En terme de prix, c’est accessible à tout le monde. La cuisson avec des ustensiles en fonte peut même rajouter du fer à votre régime alimentaire, ce qui est utile pour les personnes déficientes.

Les -: certaines personnes souhaitent/doivent éviter le fer. C’est le cas notamment des hommes, et des personnes atteintes d’une maladie appelée hémochromatose et les femmes qui n’ont pas de menstruations. Notre corps n’élimine pas le fer naturellement (à moins d’avoir ses règles régulièrement), et il peut s’accumuler à des niveaux toxiques chez certaines personnes. Cependant, le fer contenu dans ce matériau s’infiltre davantage dans les aliments acides et dépend également de la qualité de la poêle.

Si la qualité est mauvaise, elle peut faire coller les aliments, ce qui rend le nettoyage plus difficile. Par ailleurs, un ustentile en fonte peut aussi être très lourd à manipuler et rouille s’il reste mouillé pendant un certain temps.

 

2. Acier inoxydable

Les +: L’acier inoxydable est inerte et ne réagit pas avec les aliments et n’altère pas les saveurs de vos plats. Il dure longtemps, il est plus léger que les ustensiles en fonte et plus faciles à empiler et à entreposer puisqu’il n’ y a aucun risque d’égratignures. L’acier inoxydable peut être chauffé à des températures élevées, placé dans un four, frotté/raclé, et la surface intérieure ne contient pas d’agents cancérigènes nocifs. Il peut aussi être lavés au savon ou au lave-vaisselle.

Les -: Il n’est pas complètement anti-adhésif et il a besoin d’un peu de graisse ou de liquide ajouté à la cuisson pour empêcher les aliments de coller. Les résultats de cuisson dépendent fortement de l’épaisseur du métal. Une casserole en acier inoxydable plus épaisse vous coûtera plus cher, mais elle durera plus longtemps.

3. Verre

Les +: Lorsque vous cuisinez/cuisez dans un verre, l’ustensile n’absorbera jamais les odeurs ou les saveurs de ce qui est cuit. Vous pouvez également être sûr que le verre ne réagira pas avec les aliments que vous cuisinez. Assurez-vous cependant d’utiliser du verre trempé, du verre renforcé pour la cuisson. Une fois refroidis, les aliments peuvent être conservés au réfrigérateur dans le même ustensile en verre qui a servi à la cuisson, ce qui réduit le nettoyage.

Les -: Le verre peut être un peu lourd, et peut se briser lorsqu’il tombe. Les aliments peuvent coller au verre s’ils ne sont pas bien graissés, et les chocs thermiques sont toujours possibles – Le verre peuvent se briser s’il est exposé trop rapidement à des températures extrêmes. Il y a un risque d’éclatement si du liquide est ajouté à un récipient en verre chaud ou s’il est fixé sur une surface froide (comme du granit).

Attention: Certains fabricants étrangers peuvent utiliser du plomb dans la production.

4. Cuivre

Le cuivre fait partie d’une catégorie intermédiaire. Bien qu’il puisse être plus sain que d’autres alternatives, il peut aussi entraîner une surconsommation de cuivre. Cependant, de nombreux régimes alimentaires sont pauvres en cuivre et il n’est pas rare d’avoir une carence en cuivre, surtout si vous souffrez d’un trouble digestif qui entrave généralement l’absorption des nutriments. La toxicité du cuivre provenant des ustensiles de cuisson en cuivre est peu probable, mais si vous voulez éviter complètement de rajouter du cuivre à votre régime alimentaire, alors évitez les ustensiles de cuisson en cuivre à 100 %.

Il est courant de trouver des ustensiles de cuisine en cuivre qui sont en fait du cuivre à l’extérieur (idéal pour la conduction de la chaleur) mais qui ont un revêtement intérieur en acier inoxydable non réactif, dans ce cas, vous obtenez le meilleur des deux matériaux. Les vieux ustensiles de cuisson en cuivre peuvent avoir un revêtement d’étain ou de nickel et ne devraient pas être utilisés pour la cuisson.