Coup de chaleur grave: Symptômes, Prévention et Traitement

Coup de chaleur grave (hyperpyrexie)

L’exposition prolongée à une tempé­rature élevée ou un surmenage physique par une forte chaleur entraînent parfois un dérèglement des centres thermo- régulateurs de l’organisme se traduisant par le « coup de chaleur ». L’exposition excessive au soleil peut produire les mêmes effets. Les sujets âgés y sont particulièrement exposés.

Danger : Le coup de chaleur grave est toujours une urgence médicale. La mortalité est élevée, en particulier si le traitement n’intervient pas immé­diatement. Si la température du corps atteint 42 UC, les séquelles neuro­logiques sont inévitables, même en cas de survie.


Coup de chaleur grave Symptômes :

Le coup de chaleur débute par des maux de tête, des étourdisse­ments, une nausée, un collapsus ; il se caractérise par l’absence souvent totale de transpiration, une peau sèche, rouge et chaude, un pouls accéléré à 160 pulsations par minute, une fré­quence respiratoire de 20 à 30 ins­pirations par minute et une tempéra­ture s’élevant à plus de 41 °C, une confusion mentale et des troubles psychomoteurs. Si la température n’est pas rapidement abaissée, le coup de chaleur entraîne un état de choc pro­fond, des convulsions, le délire, le corna ; la mort peut survenir.


Quelques lectures intéressantes:

Coup de chaleur grave Traitement :

On doit immédiatement faire appel à un médecin ou à une ambulance. En attendant l’arrivée des secours, il faut refroidir le malade en l’immergeant dans un bain d’eau glacée et en le massant jusqu’à ce que la température tombe. (Le massage avec une éponge imbibée d’alcool ou d’eau froide est insuffisant dans les cas graves.) Prendre la température rectale toutes les dix minutes jusqu’à ce que la fièvre tombe au-dessous de 39 °C, puis arrêter le refroidissement. Si la température continue néanmoins de s’abaisser, il faut alors réchauffer le malade. Continuer le massage afin de prévenir une vaso­constriction.

Le malade doit être placé dans une pièce fraîche bien aérée. Si sa tempéra­ture remonte de façon sensible, il devra être de nouveau immergé dans un bain d’eau froide.

Le danger immédiat une fois écarté, le repos au lit est nécessaire pendant plusieurs jours.

Coup de chaleur grave Prévention :

En cas de forte chaleur, éviter tout effort physique intense avant que le corps ne se soit accoutumé à la température ambiante ; se couvrir la tête en cas d’ensoleillement excessif; porter des vêtements légers et amples ; boire de l’eau en quantité abondante ; un apport supplémentaire de sel est recommandé.

Si un traitement approprié intervient rapidement, et si le sujet reste sous surveillance médicale pendant les quelques jours qui suivent, le rétablisse­ment complet est habituel.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com