Currently set to Index
Currently set to Follow

Comment fabriquer un gel hydroalcoolique maison : 4 recettes en temps de crise

Il n’aura pas fallu longtemps pour apercevoir la médiocrité de l’être humain en temps de crise.

Les gels ont fait l’objet de surenchères avec des fabriquants qui n’ont pas hésité à jouer avec l’offre de la loi de la demande, pendant que des personnes encore moins scrupuleuses ont carrément commercialisé des gels hybrides qui n’offrent aucune protection contre les virus.

En bref, les gels hydro-alcooliques se font rares et vous n’aurez peut être pas d’autre solution que de fabriquer votre propre gel hydro-alcoolique maison.


Rassurez vous, ce n’est pas si difficile. Assurez vous cependant de fabriquer votre gel dans des conditions dignes d’un laboratoire, avec un plan de travail et des ingrédient (pots) aseptisés.

Comment faire un gel hydroalcoolique maison ?

LA RECETTE DE L’OMS

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié un «Guide de Production locale des solutions hydroalcooliques». Pour 1 litre de gel, mélangez 833,3 ml d’éthanol 96 %, 41,7 ml de peroxyde d’hydrogène, communément appelé eau oxygénée, disponible en pharmacie, et 14,5 ml de glycérol 98 %, ou glycérine, également en vente à la pharmacie.

Enfin, ajoutez à la préparation de l’eau bouillie refroidie jusqu’au repère gradué indiquant 1 litre.

Mélangez bien le tout puis versez la solution rapidement dans les flacons de distribution (100 ml ou 500 ml). Il est nécessaire de placer les flacons remplis en quarantaine pendant au moins 72 heures. C’est le délai permettant la destruction des spores bactériennes potentiellement présentes dans l’alcool ou dans les flacons.

La solution se conserve 3 mois maximum.

A noter qu’il faut privilégier le lavage de mains au savon et à l’eau et ne laisser l’utilisation du gel que quand ceux-ci ne sont pas disponibles.


Quelques lectures intéressantes:

 

La recette naturopathique

Vous l’avez compris, il est essentiel d’avoir une hygiène impeccable.

Le lavage des mains au savon plusieurs fois par jour, et surtout après le passage aux toilettes est indispensable pour ne pas contaminer ses proches.

Recette 1 : huile essentielle de thym à thymol

Il est possible aussi d’utiliser du gel hydro-alcoolique que l’on peut fabriquer soi-même avec pour 100 ml d’alcool à 70 %, 10 gouttes d’huile essentielle de thym à thymol et 100 gouttes d’une association d’huiles essentielles de laurier noble, niaouli, thym à thujanol et tea tree.

Recette 2 : huile essentielle tea tree et gel aloe vera

  • Verser de l’huile essentielle d’arbre à thé diluée dans du gel d’aloé vera en respectant une concentration à 0,5 %.
  •  Pour un flacon de 50 ml, ajouter 4 gouttes d’HE d’arbre à thé, compléter avec le gel.
  •  Appliquer une crème hydratante, de temps en temps, pour nourrir la peau.

Recette 3 : huile d’arbre à thé, de camphrier et de jojoba

Cette dernière recette est la plus puissante contre les maux respiratoires :

  • Huile essentielle d’arbre à thé à hauteur de 1%  (8 gouttes).
  • Verser de l’huile essentielle de camphrier feuilles à linalol (appelée parfois nommée huile de bois de Hô) à 0,5 % (4 gouttes).
  • Ajouter 5ml d’alcool à 60°.
  • Déverser 10 ml d’huile végétale (cire liquide) de jojoba (recommandée pour ses propriétes anti-inflammatoires, anti-infectieuses et filmogènes).
  • Compléter avec du gel d’aloé vera , pour un flacon de 50 ml.
  • Bien agiter.

 

Source recette 1: Laurence Guillon, naturopathe

Sources recette 2 et 3: Source : Fabienne Millet, Docteur en pharmacie 

Sources: fr.florame.com & www.cnews.fr

La seule recette faisant foi est celle de l’OMS qui garantit un pouvoir antiseptique contre le virus




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com