Currently set to Index
Currently set to Follow

3 champignons pour booster son immunité

Si un mode de vie sain et une alimentation bien équilibrée sont les premiers gestes pour maintenir son immunité au plus haut niveau, les champignons médicinaux, présents depuis des millénaires dans la pharmacopée traditionnelle de la médecine chinoise, peuvent être d’un grand secours pour les personnes ayant naturellement un système plus fragile.

 

Plus sensibles aux infections Orl ou urinaires par exemple, ces derniers aurait tout intérêt à mieux les connaitre…

En Occident les champignons ne font l’objet d’études que depuis les années 1990, mais aujourd’hui plus de 2000 études confirment les propriétés immunostimulantes, antibactériennes ou anti inflammatoires des champignons.


On parle maintenant de mycothérapie pour évoquer leur utilisation dans le domaine de la santé.

Trois d’entre eux ont été l’objet de nombreuses études et sont parmi les plus conseillés pour soutenir l’immunité : le Shiitaké, le Maïtaké et le Reishi.

 

De l’assiette aux compléments alimentaires

On peut rajouter ces champignons à notre alimentation pour profiter de leurs bienfaits sur l’immunité mais aussi de leur apport en minéraux, oligo éléments et acides aminés. Ils sont généralement assez facilement disponibles en qualité biologique, sous forme séchés ou surgelés.

Ce serait notamment leur richesse en alpha et béta glucane, des sucres sous forme de longue chaine, qui leur conférerait une action sur le système immunitaire.

Toutefois, pour espérer profiter d’une action optimale sur le système immunitaire, mieux vaut se tourner vers des compléments alimentaires dont la fabrication permet de préserver les propriétés des champignons. Attention à choisir des compléments alimentaires de qualité, garantissant par exemple, la non irradiation de leurs produits…fréquente lorsqu’on doit importer des produits venant d’Asie. Mais certains champignons comme le shiitaké commencent à être produits en France et nombres de laboratoires manifestent le plus grand sérieux dans la sélection de leurs ingrédients.

Les champignons stars de la mycothérapie

Le Shiitaké

Il est traditionnellement utilisé par la médecine chinoise pour son action de stimulation du système immunitaire. De nombreuses études ont mis en évidence son action immunostimulante spécifique sur certaines cellules immunitaires, notamment l’activité des cellules NK (Natural Killer) en première ligne pour la défense contre les virus. D’autres études ont prouvé qu’il favorise l’activation précoce du système immunitaire, permettant ainsi soit de mieux résister à l’infection, soit de s’en débarrasser plus rapidement. Il est donc conseillé dans le cadre de la prévention de toutes les infections ORL hivernales.


Quelques lectures intéressantes:

Il est aussi recommandé pendant la convalescence, pour fortifier le terrain ou pour lutter contre la fatigue, fréquente après un épisode infectieux.

Le Maïtaké

Ce champignon est doté lui aussi de propriétés immunostimulantes.

Certaines études laissent même penser qu’il serait bénéfique aux personnes cancéreuses suivant un traitement chimiothérapique : la prise de Maïtaké en complément de la chimiothérapie améliorerait de 1,2 à 1,4 fois l’activité cellulaire immunocompétente[1].

Il améliore également la résistance au stress et pourrait apporter un bénéfice aux personnes souffrant d’hypertension.

Attention en revanche à son activité légèrement hypotensive chez les personnes dont la tension serait déjà trop basse.

De plus, le Maïtaké favorise les mécanismes naturellement anti oxydant de l’organisme en soutenant la production de leurs enzymes spécifiques : glutathion, surper oxyde dismutase…etc.

Le Reishi

En médecine chinoise le reishi est considéré comme un adaptogène, c’est-à-dire qu’il aide l’organisme à s’adapter et à lutter contre toute forme d’agression : stress, virus, bactéries, changement de saison …

Il renforce le système immunitaire de manière profonde et il est également indiqué dans tous les cas où il faut soutenir le terrain : fatigue, convalescence…etc.

Comment prendre les champignons ?

On l’a vu, plutôt sous forme de compléments alimentaire pour bénéficier de toutes leurs propriétés.

Les champignons peuvent être pris par les enfants dès 3 ans, en adaptant bien sûr les posologies généralement préconisées par les fabricants.

Ces champignons sont dotés de capacité immunomodulatrice : ils ne sont généralement pas contre indiqués en cas de maladies auto immune, mais leur emploi doit être signalé à son médecin en présence d’une maladie auto immune.

Leur usage est en revanche impossible pour les personnes sous traitement immuno suppresseur (porteurs d’une greffe par exemple).

On les prendra en cure de 3 semaines, renouvelable si nécessaire, mais entrecoupée d’une pause d’une semaine.

En période d’épidémie, la mycothérapie trouve toute sa place, tant en prévention que pour soutenir la convalescence ; mettez des champignons à votre menu !

 

Article rédigé par Marie Chetaille
Auteur Santé/Bien être
Diplômée CENA Robert Masson
Certificat de compétence en Homéopathie
Tel : 03 85 25 30 95
Mail: chetaille.marie@orange.fr

Source :

[1] KodamaN, Komuta K, Namba H. Can Maitake D-Fraction aid cancer patients ? Altern Med Rev. 2002Jun ; 7(3) :239-9. Texte intégral : www.thorne.com




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com