Cancer du larynx: Symptômes, Pronostic, Prévention et Traitement

Le cancer du larynx s’observe dans 90 p. cent des cas chez l’homme, survenant en majorité entre cinquante et soixante-neuf ans. Cette fréquence est liée au tabagisme et à la consommation d’alcool.

Cancer du larynx Danger : Comme dans la plupart des cancers, les cas non traités ont une évolution fatale.

Cancer du larynx Symptômes :

Le symptôme précoce le plus fréquent est un enrouement persis­tant qui s’aggrave progressivement en quelques semaines. Selon le siège de la tumeur, il peut y avoir une difficulté de respiration ou de déglutition, une mau­vaise haleine, et souvent un mucus épais et visqueux nécessitant des expectora­tions fréquentes.


La toux n’est pas un symptôme courant, mais elle est parfois présente. L’extension de la tumeur et l’infection des tissus cancéreux peut entraîner une hypertrophie des gan­glions du cou et des douleurs localisées à la gorge ou s’étendant à l’oreille.

Cancer du larynx Traitement :

Le traitement repose habi­tuellement sur la chirurgie, associée aux radiations. Il requiert une expérience et une technique éprouvée en raison de la proximité du larynx avec d’autres or­ganes vitaux.


Quelques lectures intéressantes:

Cancer du larynx Prévention :

Supprimer le tabac et limiter la consommation d’alcool, sur­tout chez les sujets âgés.

Cancer du larynx Pronostic :

Il y a 20 ans, la moitié de l’ensemble des patients avaient une survie dépassant quatre ans. Dans 50 p. cent des cas diagnostiqués avant quarante-cinq ans, la survie était de plus de dix ans.

Au Canada, on consigne aujourd’hui les statistiques de survie relative après 5 ans pour le cancer du larynx. La survie relative après 5 ans pour le cancer du larynx est de 63 %, ce qui signifie qu’une personne diagnostiquée de ce type de cancer aurait, en moyenne, 63 % de chances de vivre 5 ans à la suite de son diagnostic comparativement à une personne dans la population générale qui présente les mêmes caractéristiques (comme l’âge et le sexe). (Source: www.cancer.ca)

Un diagnostic précoce offre les meilleures chances d’un pronostic plus favorable.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com