Bas de contention à la ménopause : oui, mais pourquoi ?

La ménopause est une période clé de la vie d’une femme. Des changements surviennent au niveau de la peau et des jambes. Sensation de lourdeur, de fatigue ou pieds gonflés, tout y passe. Pour y remédier, l’une des solutions reste de porter des bas de contention. On vous explique pourquoi.

Les bas de contention, à quoi ça sert ?

Lorsqu’une femme arrive à l’âge de la ménopause, les problèmes d’insuffisance veineuse chronique ou de mauvaise circulation sanguine sont courants et il faut y faire face au quotidien. L’une des solutions pour remédier à cela reste de porter des collants de contention.

Les veines des jambes n’assurent plus leur rôle correctement et la circulation sanguine n’en est que perturbée. Le sang stagne, faisant augmenter la pression d’une veine. Elle finit par se dilater, donnant lieu à des varices ou varicosités.


Porter des collants ou bas de compression, c’est faire de la thérapie par compression. Elle est maximale au niveau des chevilles et diminue graduellement au fur et à mesure que l’on remonte vers la cuisse. Cela permet au sang de circuler plus facilement vers le cœur grâce à l’action de pompage. Les collants luttent aussi contre la rétention d’eau. Ils compriment les tissus afin de chasser l’eau stagnante présente dans les veines. Ils stimulent son élimination tout en augmentant la vitesse circulatoire.

Quel collant de contention choisir ?

Il existe plusieurs types de bas de contention, à l’exemple des collants, qui assurent un bon soutien. Pour trouver la bonne taille, vous devrez mesurer la longueur de votre jambe, la circonférence de la cheville et de celle de vos cuisses.


Quelques lectures intéressantes:

Les collants sont adaptés à la ménopause et leur objectif reste d’assurer un confort optimal et évolutif au quotidien. Il faut aussi faire attention à la classe du collant ou du bas. La première représente les préventifs et est recommandée pour les femmes ne présentant pas de risques importants d’insuffisance veineuse. Les autres catégories sont réservées à celles présentant plus de risques. Leur achat doit être validé par un professionnel de la santé, qui délivre une ordonnance.

N’oubliez pas non plus que lorsqu’il s’agit d’une prescription médicale, les bas de contention peuvent être remboursés à hauteur de 65 % du tarif en vigueur, par l’Assurance Maladie. Il est également possible qu’une complémentaire couvre les frais restants.

Mettre et porter des collants de contention à la ménopause

Afin de faciliter l’enfilage des vêtements de compression tels que les collants, voici quelques astuces. Assurez-vous tout d’abord d’avoir les jambes sèches. Pour avoir une meilleure adhérence, aidez-vous de gants en caoutchouc. Vous éviterez aussi d’abîmer vos bas avec une bague ou quelque autre bijou.

Et bien sûr, n’oubliez pas de les enfiler si vous devez rester assise durant plusieurs heures, pour le travail ou si vous voyagez en train ou en avion, par exemple. Si vous les trouvez peu glamour, sachez qu’il en existe désormais des plus esthétiques. Dans tous les cas, ils vous permettront de lutter contre les œdèmes et les jambes gonflées. Et que vous ayez ou non une ordonnance, vous pourrez toujours vous tourner vers votre pharmacien pour obtenir de précieux conseils en matières de bas de contention.