La Bardane, comment l’utiliser en remède naturel

Bardane – Arctium lappa, et Lappa major Composée

Autres appellations: herbe aux teigneux, herbe aux pouilleux, choux d’ânes…

Parties utilisées : racine (que la dessiccation rend à peu près inactive), feuilles, semences.


Principaux composants: huile essentielle, tanin, sels de potasse, de chaux et de magnésie, inuline, principe antibiotique comparable à la pénicilline (Osborn, Cavalliro, D. Vincent et Segonzac).

Propriétés :

(peut souvent remplacer la salsepareille)

  • dépuratif
  • sudorifique
  • diurétique éliminateur de l’acide urique
  • cholérétique
  • laxatif
  • antisyphilitique
  • antidiabétique
  • microbicide : antibiotique contre les bactéries à Gram positifs (staphylocoque doré, streptocoque, pneumocoque…)
  • antivénéneux

Indications :

Usage interne :

  • furonculose, anthrax, abcès (gorge, dentaires), sta- phyloccies
  • dermatoses suintantes et purulentes, acné, dartres, eczéma, plaies, teigne
  • rougeole
  • goutte (particulièrement sur terrains vénérien ou hérédo)
  • rhumatismes
  • syphilis
  • diabète
  • lithiase urinaire
  • morsures de vipères

Usage externe :

  • séborrhée de la face, eczémas
  • ulcères atones, adénites
  • plaies purulentes.

Comment l’utiliser:

à utiliser fraîche

Usage interne :


Quelques lectures intéressantes:

  • décoction de racines à 40 g par litre. Bouillir 10 minutes
  • Pour la rougeole : 1 cuillerée à café toutes les 5 minutes. L’éruption est complète en 2 heures. Guérison en 3 jours (se méfier des courants d’air)
  • Pour la lithiase et autres affections : 2 ou 3 tasses par jour
  • Pour la goutte : 60 g de racines, en décoction 5 minutes, par litre d’eau. Boire 2 litres dans la journée, entre les repas ;
  • poudre de racine : 2 à 4 g dans un liquide quelcon­que ;
  • semences en diurétique : 4 à 6 g, en infusion ;
  • extrait mou en pilules :
    • extrait mou de bardane stabilisé:  0,20 g
    • poudre de réglisse: q.s.p   1 pilule

5 à 10 pilules par jour

  • teinture ou extrait de racine stabilisée (préparation recommandée) : 10 à 30 gouttes, 2 ou 3 fois par jour.

Usage externe :

  • Pour les morsures de serpents: les feuilles fraîches écrasées en cataplasmes sur les morsures
  • Pour les affec­tion pulmonaires chroniques, rhumes traînants, et en applications sur toutes les douleurs (rhumatis­mes…): les feuilles appliquées sur la poitrine
  • Pour la goutte: les feuilles cuites en cataplasmes
  • Pour la cica­trisation des ulcères de jambe: macérées dans l’huile d’olive, elles hâtent la cica­trisation des ulcères de jambe
  • Racines (de préférence fraîches) : en décoction de 20 minutes (3 poignées par litre), en lavages dans les affections cutanées (séborrhée du visage, ec­zéma sec, impétigo, acné). Lotion de la tête et mas­sage du cuir chevelu contre la chute des cheveux
  • alcoolature de feuilles fraîches en applications dans certaines infections bucco-pharyngées.

Crédit photo: http://aujardindamel.e-monsite.com

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com