Arthralgie (douleurs articulaires): Causes et Traitements

Bras | Rhumatologie | Arthralgie (douleurs articulaires)

Description

L’arthralgie ou la douleur articulaire est caractérisée par une gêne ou la tendresse d’un joint. Les joints sont les zones où deux ou plusieurs os se rencontrent, comme la hanche, le genou, l’épaule, le coude et la cheville qui permettent aux os de se déplacer. Ils sont constitués de cartilage, des ligaments, des tendons, des sacs remplis de fluide qui aident à amortir le joint appelé la bourse séreuse et la synoviale. Toutes les structures dans un joint peuvent devenir irritées ou enflammées, en réponse à une variété d’intensité légère à des maladies graves, des troubles ou des conditions. Les douleurs articulaires peuvent apparaître même sans mouvement et peuvent être suffisamment graves pour limiter le mouvement.


La douleur articulaire est décrite comme un inconfort, une inflammation, une chaleur ou une brûlure, une douleur ou raideur. Elle peut durer brièvement ou elle peut être chronique, lorsqu’elle dure plus de trois mois.

Causes

La douleur articulaire a des causes multiples. La douleur articulaire soudaine peut être due à une légère entorse du ligament ou du muscle, à la bursite, soit à une luxation. Les douleurs articulaires chroniques peuvent être un symptôme de maladies graves et même mortelles, telles que l’arthrite rhumatoïde, l’ostéoarthrite, la leucémie, ou le cancer des os.


Quelques lectures intéressantes:

Les douleurs articulaires varient en fonction de la maladie qui les causent ou d’un trouble sous-jacent. Il peut également se produire avec d’autres symptômes liés à l’articulation, y compris l’incapacité de mettre du poids sur l’articulation touchée, une mobilité réduite, une raideur, un gonflement, une rougeur, une fièvre ou une déformation visible de l’articulation touchée.

Diagnostic et traitement

Les examens physiques permettent de déterminer si la douleur provient du joint lui-même ou si elle est renvoyée par un conflit radiculaire de la colonne vertébrale, du nerf du membre, ou une autre pathologie dans la même extrémité. Les tests de laboratoire comprennent le taux de sédimentation, le facteur rhumatoïde, une numération formule sanguine complète de l’hémoglobine, de l’hématocrite, des globules rouges (RBC) et des globules blancs (WBC), les niveaux d’acide urique, et les anticorps antinucléaires.

Les traitements peuvent inclure la chirurgie de remplacement articulaire, pour les articulations gravement endommagées, les immunosuppresseurs pour dysfonctionnement du système immunitaire, les antibiotiques en cas d’infection et arrêt du traitement quand une réaction allergique en est la cause. Les soins chiropratiques conservateurs se sont montrés bénéfiques dans le soulagement des symptômes….




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com