Comment agir face à l’apnée du sommeil – les traitements de l’apnée du sommeil

Qu’est ce que l’apnée du sommeil ?

Le syndrôme d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) concerne typiquement les sujets de sexe masculin d’âge moyen, souvent en surpoids évident et ronfleurs. Pour certains chercheurs, il y a un continuum entre le ronflement et les apnées, en passant par l’augmentation de la résistance des voies aériennes supérieures qui gêne, puis s’oppose au passage de l’air inspiré.

Il faut noter que, à côté de ces blocages de l’inspiration (les apnées proprement dîtes, avec micro réveils), on trouve une proportion variable d’apnées dites “centrales” qui résultent d’un défaut de la commande respiratoire au niveau neurologique. Les apnées centrales sont plus rares et se produisent sans effort respiratoire.

Apnée du sommeil symptômes :

Il s’agit d’une évolution dangereuse du ronflement dans la mesure où, dans les apnées obstructives, les ronflements sont interrompus par des arrêts respiratoires avec suffocation et micro-réveils pour reprendre la respiration.


L’apnée se définit par l’arrêt du flux respiratoire, l’hypopnée par une simple diminution de ce flux. Cette dernière correspond à une diminution de la ventilation d’au moins 50% pendant au moins 10 secondes, associée à une désaturation artérielle en oxygène d’au moins 3% ou à un micro-réveil. Ces épisodes de blocage sont bruyants et traduisent des signes de lutte respiratoire avec des mouvements thoraciques ou abdominaux.

Quels traitements pour l’apnée du sommeil ?

Dans les cas sévères, l’apnée du sommeil se traite efficacement par la CPAP, tandis que les formes modérées se soignent par certaines techniques moins contraignantes.

La chirurgie du voile du palais

La uvulo-palato-pharyngoplastie vise à agrandir l’espace du fond de la gorge en racourcissant la luette et une partie du voile adjacent du palais. Le ronflement disparait dans 50% des cas, mais les effets sont plus discutables 5 ans plus tard, surtout en cas de prise de poids.

L’opération bimaxilaire


Quelques lectures intéressantes:

Elle vise à déplacer vers l’avant le bloc maxilo-mandibulaire quand l’examen radiologique de la face l’indique. Cette ostéotomie est rarement proposée car elle est lourde.

Le taux de succès serait de 100% pour le ronflement et au moins 65% pour les apnées.

La stimulation électrique de la langue

On installe un implant sous la peau du thorax, lequel perçoit le mouvement d’inspiration du dormeur et stimule alors, au moyen d’une électrode, le nerf hypoglosse qui est le nerf moteur de la langue. Celle-ci, en s’avançant, laisse plus d’espace à la circulation de l’air et l’apnée ne se produit pas.

On manque encore de recul pour mesurer l’efficacité de cette technique.

Le traitement par pression positive continue (CPAP)

Pendant le sommeil, un petit compresseur inssufle de l’air dans les voies respiratoires, à une pression réglable qui est adaptée à l’apnée du sujet.

Ce traitement reste le seul efficace pour les cas d’apnée sévère.

Astuces:

La perte de poids est toujours favorable à l’amélioration de cette maladie, permettant de réduire significativement son taux de sévérité (index d’apnées que l’on mesure par l’analyse du sommeil)

Un peu de méditation aide à adopter l’appareillage prescrit dans le traitement de l’apnée.

Pour en savoir plus sur l’apnée du sommeil et les solutions, achetez: “Ronflements et apnée du sommeil, c’est fini !” de Michel D’Anielo, aux éditions Jouvence

apnee du sommeil

Crédit photo: aws-cf.imdoc.fr

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com