Currently set to No Index

6 raisons d’aimer le massage ayurvédique

1. Le massage ayurvédique accroît la longévité (ayus kara)

Le massage crée un équilibre électrochimique dans le corps. Quand le système immunitaire devient fort et que les toxines sont éliminées, la lon­gévité est naturellement accrue. Etant donné qu’un surcroît d’acidité réduit la durée de vie, notre chimie sanguine doit toujours être plus alca­line qu’acide. L’anxiété et le stress minent l’organisme, et y accroissent l’acidité. Equilibrer les trois doshas accroît notre longévité. L usage d’huiles régénérantes , préparées avec des herbes et des épices, accroît la force vitale. Ces huiles sont absorbées par la peau et digérées dans le corps, avec l’aide d’un sous-type de pitta appelé bhrajaka pitta. I.:huile absorbée protège la peau de la déshydratation et l’aide à garder la quantité suffisante d’humidité de surface. Cette humidité aide l’énergie électromagnétique de la terre à réagir avec le champ électromagnétique du corps. Avec l’âge, cette humidité diminue, la peau devient sèche, et le corps ne tire pas suf­fisamment d’énergie de l’environnement. Grâce au massage, un équilibre électromagnétique peut être conservé, assurant santé et longévité.

2. Le massage ayurvédique favorise le sommeil et les rêves (svapna kara)

Le massage en général, et celui de la tête en particulier, est un moyen efficace de provoquer le sommeil. Frotter, tapoter, et presser doucement le corps, surtout les pieds, sont des actes qui contribuent à apaiser le mental agité. Les gens souffrant d’insomnie ou de troubles du sommeil doivent subir un massage avant d’aller se coucher (il est bien sûr préférable que le massage soit administré par quelqu’un d’autre). L’huile de noix de coco ou de sésame doit être employée pour le corps et les pieds, et l’huile kaddu, extraite de la graine de courge, doit servir pour le massage de la tête.

3. Le massage ayurvédique renforce la peau (tvak dridh kara)

Le massage avec huile rend la peau lisse et éclatante. Une application régulière renforce la peau et supprime la sécheresse, le premier signe d’une perturbation de vata (vent) dans le corps. Les personnes dont la prakriti, ou type de constitution, est vata, ont une peau sèche ou rèche ; pour elles, le massage à l’huile est une nécessité. Pour ceux dont la prakriti est soit pitta soit kapha, et qui ont naturellement une peau huileuse, le massage à l’huile est le seul remède quand le vent est perturbé et que la peau com­mence à se dessécher. La sécheresse de la peau peut aussi être causée par la méditation, le travail mental, l’anxiété et le tracas, et le chauffage central, lequel complique le problèmes des gens dont la peau est desséchée par l’air froid extérieur.


De même que le feu est chaud par nature, ainsi le vent par nature est froid et sec. Etant donné que ceux qui ont un tempérament vata tendent à avoir les follicules pileux fermés, il convient d’appliquer l’huile dans le sens contraire à celui des poils, pour aider ces follicules à s’ouvrir. Une fois que l’huile a été appliquée, le praticien peut alors masser dans le sens des poils. La peau des gens dominés par vata absorbe plus d’huile que celle des autres types. La peau, comme un miroir, reflète l’état du corps physique. L’huile de germes de blé mélangée avec de l’huile d’amandes, est particu­lièrement bonne pour renforcer la peau. Les huiles fournissent à la peau une nourriture naturelle , qui est digérée par le bhrajaka pitta.


Quelques lectures intéressantes:

4. Le massage ayurvédique aide à résister à la dysharmonie et à La maladie (klesha sahattva)

Frotter la peau avec une pression supportable contribue à la rendre plus résistante à la maladie. Le massage stimule la production d’anticorps et renforce les sept composantes vitales du corps, les dhatus. La force qui vient des dhatus donne le pouvoir de tolérance, de pardon, de patience ; ces qualités peuvent sauver du chagrin, de l’angoisse, de l’adversité, et de l’anxiété. Les anticorps fortifient le système immunitaire et les huiles ren­forcent les nerfs.

5. Le massage ayurvédique vient à bout des affections causées par le Vent et le Mucus (vata kapha nirodhaka)

Selon la Sushruta Samhitâ, le massage avec huile est le seul remède effi­ cace qui vienne à bout des maladies causées par un excès de vent (vata) ; il se révèle efficace aussi pour les maladies dues à un excès de mucus (kapha).

Pour les maladies vata, le massage à l’huile de sésame est spécialement recommandé ; sont aussi conseillées les huiles d’olive, de moutarde, et d’amandes. Pour remédier à l’excès de mucus, à la congestion pulmonaire ou à l’essoufflement, on recommande le massage de la poitrine et de la cage thoracique avec de l’huile de gaulthérie, d’eucalyptus, de moutarde, d;amandes ou de menthe ; on peut aussi utiliser un mélange d;huiie de gaulthérie, d’eucalyptus, et d’amandes ou de moutarde. Quand ce sont et le vent (vata) et le mucus (kapha) qui sont en excès, le mélange spécial sui­vant, d’huiles d’ail et de moutarde, se révèle tout à fait efficace. Faites chauffer l /4 de tasse d’huile de moutarde à grand feu ; quand l’ébullition commence, ajoutez deux caïeux d’ail (épluchés) de taille moyenne, et faites cuire jusqu’à ce qu’ils tournent au brun noir. Filtrez et mettez dans un réci­pient. On peut aussi, pour obtenir un bon mélange d’huile pour guérir les déséquilibres de vara et kapha, ajouter cinq gouttes (pour chacun) d’huile de gaulthérie, de menthe et d’eucalyptus, à une demi-tasse d’huile d’amandes ou de moutarde. Pour guérir de l’essoufflement causé par un excès de vata ou de kapha, une combinaison d’huiles d’amandes et de lavande peut être appliquée. Après le massage, le patient peut aussi inha­ler  la vapeur de quelques gouttes d’huile d’eucalyptus placées dans de l’eau chaude, en prenant soin d’éviter de s’exposer à l’air froid.

6. Le massage ayurvédique améliore la couleur et la texture de la peau (Mrija varna hala prada)

L’huile frottée sur la peau améliore la texture de la peau, donne un éclat sain, et la rend forte. Pour nourrir la peau et la protéger de nombreuses affections, ajoutez une cuillerée à café de tuméric à un quart de tasse (pour chacune) d’huile de germe de blé, d’amandes, de sésame, et de noix de coco ; filtrez et couvrez. Pour éviter les traînées jaunes sur vos vêtements après le massage, ajoutez à ce mélange une quantité égale d’huile de sésame ou de noix de coco, et prenez un bain (attendez d’une demi-heure à une heure avant de vous baigner).

En résumé, l’ayurveda soutient que le massage est le meilleur ami de l’homme. Il nourrit les sept dhatus, équilibre les trois doshas, guérit les maladies causées par l’excès ou le déséquilibre des doshas, régénère l’orga­nisme, procure force et virilité, et supprime le stress et la tension. L’ayurveda insiste sur la nécessité d’utiliser correctement les différentes huiles au cours du massage. Elles doivent être employées en fonction de la saison et des exigences du corps qu’il s’agit de masser,  telles qu’elles sont déterminées par le diagnostic du pouls.




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com