Huile essentielle d’Eucalyptus globuleux: Propriétés, Indications et usage

Description botanique :

Originaire d’Australie, cet arbre de 35 m à port pyramidal se retrouve dans les bois de colline et de montagne. Il possè­de les mêmes caractéristiques que tous les autres Eucalyptus : feuilles grandes, coriaces et falciformes, fleurs blanches en forme de toupie avec de nombreuses étamines à l’aisselle des feuilles et un fruit hémisphérique et ligneux. Avec l’Eucalyptus globulus, l’Eucalyptus radiata se prête par­ticulièrement bien à l’aromathérapie (spécifique des voies respiratoires hautes).

C’est une huile essentielle spécifique des voies respira­toires basses, c’est-à-dire de la sphère broncho-pulmonaire. Elle agit principalement comme expectorant, décongestion­nant pulmonaire et mucolytique. Cette huile essentielle est balsamique, analgésique, antirhumatismale, cicatrisante et stimulante. C’est aussi un antiseptique pulmonaire et urinaire.

Observations :

Plus de 800 espèces ne sont pas aromatiques, beaucoup n’ont pas encore été étudiées et très peu d’espèces aroma­tiques sont exploitées (moins de 15). Les plus recherchées par l’industrie pharmaceutique sont celles riches en eucalyptol
(1,8 cinéole), comme l’eucalyptus globulus que l’on reconnaît à son odeur puissante, qui peut devenir étouffante à trop forte dose.

Il existe environ 300 variétés différentes d’Eucalyptus. A l’exception de l’Eucalyptus citriodora, les constituants chi­miques des différentes espèces sont assez semblables.

Sur les 2 à 3000 tonnes d’eucalyptus globulus produites annuellement, jusqu’à 90 % sont rectifiées (re-distillation de l’huile essentielle) afin de concentrer l’huile essentielle en eucalyptol. Les huiles essentielles rectifiées ont perdu toute leur richesse olfactive et ne sentent plus que l’eucalyptol. Elles ne sont pas conseillées pour l’utilisation médicale car les composants actifs à l’état de trace ont disparu.

Vous aimerez aussi :  Intoxication aux pesticides (organophosphorés): Symptômes, Causes et Traitements

Elle peut être toxique à des doses faibles et fatale à partir de 3, 5 ml.

Prendre une faible dose en diffusion. En revanche, l’Eucalyptus radiata présente une bonne diffusion.

Applications thérapeutiques cutanées de l’huile essentielle d’Eucalyptus globuleux :

  • Brûlures, plaies et hémorragies

Appliquez des compresses ou 4 gouttes d’huile essen­tielle d’eucalyptus, 12 gouttes de Bergamote, 10 gouttes de Lavande officinale, mélangées à 25 ml d’huile végétale de Macadamia.

  • Début de bronchite (adultes)

Frictionnez la poitrine et le dos avec 1/3 d’Eucalyptus globulus et 2/3 de Ravensara (plus suppositoire établi par le médecin).

  • Douleurs arthritiques et rhumatismales

Massez avec 5 gouttes d’Eucalyptus + Gaultherie + Menthe poivrée dans 10 ml d’huile d’amande douce.

Ajoutez quelques gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus à votre shampoing.

  • Pour éloigner les moustiques

Frictionnez les parties exposées avec 5 gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus mélangées à 10 ml d’huile d’amande douce.

Vous pouvez aussi diffuser de l’huile essentielle d’Eucalyptus + Citronnelle de Java dans votre maison pour en chasser les mouches

  • Rhumes, catarrhe

1 goutte d’Eucalyptus globulus + 2 gouttes d’Eucalyptus mentholé + 3 gouttes de Menthe poivrée dans un bol d’eau bouillante.

Inhaler les vapeurs pendant 10 minutes 2 à 3 fois par jour.

Rappel des propriétés thérapeutiques :

  • Positivante
  • Expectorante, décongestionnante des muqueuses bron­chiques, anticatarrhale
  • Antibactérienne (staphylocoque doré ***, coli**)
  • Antifongique (candidose **), anti-virale

Rappel des indications thérapeutiques :

  • Inflammation des muqueuses bronchiques à caractère hypersécrétant et surinfecté, grippe et surinfections grippales, rhinopharyngites.
  • Dermite bactérienne et candidosique * * *.
  • Infections du carrefour ORL

Source: Docteur JP Willem (LMV editions)

Crédit photo: www.plantesdusud.com