Huile essentielle de Cyprès: Propriétés, Indications, Usages

Description botanique :

Originaire d’Asie, cet arbre à cime longue et étroite, à l’écorce gris-brun présente des feuilles en écailles triangu­laires très petites, vert foncé, aux pointes émoussées, en ramules irréguliers et des fleurs en petits groupes à l’extrémité des rameaux.

Le fruit ligneux est un cône ovoïde (4 cm) vert puis brun à maturité avec des écailles embrassantes.

Cet arbre à la longévité exceptionnelle a de petite feuilles triangulaires en forme d’écailles appliquées sur les rameaux. L’huile essentielle extraite de ses rameaux et des aiguilles est surtout riche en monoterpènes (a-pinène), ce qui lui confère des propriétés décongestionnantes et re-structurantes de la paroi veineuse. Le Cyprès de Provence fournit une huile essentielle d’un grand intérêt pour la circulation veineuse et lymphatique. Dès qu’un symptôme y sera associé, il faut pen­ser à son emploi, souvent en synergie avec le Genévrier de Virginie et le Cèdre de l’Atlas.


Grâce à ses vertus anti-inflammatoires (sesquiterpènes) et anti-spasmodiques (esters et éthers), elle s’avère être aussi un bon antitussif.

Observations :

Il existe plusieurs espèces de Cyprès : le Cyprès bleu (Cupressus arizonica) produit une essence très toxique (neu­rotoxique et abortive). Le Cyprès toujours vert possède une intense odeur de résine. Son parfum tonifie et procure un sentiment de force et d’équilibre identique à celui qu’on éprouve à respirer les effluves puissants et apaisants de cet arbre majestueux. Celui-ci étant courant, il est facile de com­parer l’odeur de l’huile essentielle avec celle des rameaux froissés pour en évaluer la qualité. Attention aux falsifications avec l’huile essentielle de Térébenthine !

L’huile essentielle de Cyprès est déconseillée chez la femme enceinte et allaitante. Pas d’usage prolongé sans l’avis d’un aromathérapeute. Elle est formellement contre-indiquée dans les pathologies cancéreuses hormono-dépendantes.

Le bois de Cyprès contient une huile essentielle riche en méthyl-carvacrol (60 %), en esters (12 %) et en sesquiter- pènes (10 %).

Applications thérapeutiques cutanées :

  • Cellulite

2 gouttes de Cyprès, 3 gouttes de Cèdre de l’atlas,

  • goutte de Cannelle, 5 gouttes d’Eucalyptus citronné

dans 10 gouttes d’huile végétale de noisette.

Masser 2 fois par jour.

  • Drainage système lymphatique
  • gouttes de Cyprès + 2 gouttes de Cèdre + Huile

végétale de Noisette.

  • Enurésie

2 gouttes en bas de la colonne vertébrale 2 fois par jour.


Quelques lectures intéressantes:

  • Extinction de voix

2 gouttes de Cyprès dans du miel.

Absorber 2 fois par jour.

  • Hémorroïdes

20 gouttes de Ciste + 40 gouttes de Cyprès dans

2 ml d’huile végétale de Millepertuis.

  • Œdème des membres inférieurs (jambes et pieds gonflés)

2 gouttes de Cèdre de l’Atlas + 2 gouttes de Menthe poivrée + 1 goutte de Lentisque dans 10 gouttes d’hui­le végétale de Noisette. (Contrôle chez le cardiologue).

  • Pieds froids
  • goutte de Cyprès, 2 gouttes de Thym à thujanol sur noisette de germe de blé. Masser localement 2 fois par jour.
  • Prostatite
  • gouttes de Cyprès, 2 gouttes de Menthe poivrée,

2 gouttes de Tea-Tree (ou Girofle). Masser le bas du dos.

  • fois par jour.
  • Quinte de toux
  • gouttes de Cyprès + 2 gouttes d’Inule.

En massage sur le thorax et le dos.

  • Toux sèches et trachéites

10 gouttes + 10 gouttes de Lavande officinale + 10 gouttes de Ravensare dans 15 ml d’HV de Macadamia. Quelques gouttes en massage sur la poitrine et le cou plusieurs fois par jour.

  • Transpiration

Chaque jour, 1 goutte de Cyprès de Provence + Palmarosa et Sauge dans une noisette de crème anti- transpirante régule une transpiration excessive.

  • Varices

10 gouttes + 10 gouttes de Lavandin + 10 gouttes de Romarin officinal s.b. 1,8 cinéole dans 20 ml d’HV de Macadamia. Quelques gouttes en massage doux en remontant des chevilles vers les genoux, matin et soir.

+ Teinture mère de Cyprès 2 fois 40 gouttes dans de l’eau.

Résumé des propriétés :

  • Positivante
  • Anti-inflammatoire veineux, prostatique et lymphatique ***
  • Antitussif, mucolytique et antispasmodique (trachéite, bronchite, emphysème) **
  • Astringent, vasoconstricteur, cicatrisant **
  • Antisudorifique, régulateur sudorifique **
  • Hormon-like, emménagogue **
  • Neurotonique et rééquilibrant général **
  • Anti-infectieuse, antimycobactérienne (bk) **

Résumé des indications :

  • Hémorroïdes, angiome, couperose, cyanose, énurésie infantile, incontinence des vieillards, œdème lymphatique, adénome prostatique, prostatite, toux spasmodique, quintes de toux, aphonie, purpura, varices, ulcères variqueux, œdèmes des membres inférieurs, soins des peaux grasses, transpiration excessive (pieds), ménopause, bouffées de chaleur.

Source: Docteur JP Willem (LMV editions)

Crédit photo: www.tela-botanica.org

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com