8 Aliments sains qui sont dangereux si vous en mangez trop

Il existe beaucoup d’aliments incroyablement sains.

Cependant, il est important de garder à l’esprit que plus n’est pas toujours mieux.

Certains aliments peuvent être bons pour vous avec modération, mais sérieusement dangereux en grandes quantités.

Voici 8 aliments incroyablement sains qui peuvent nuire à votre santé si vous en mangez trop.

1. Omega-3 et huiles de poisson

Les acides gras oméga-3 sont essentiels pour notre santé.

Ils combattent l’inflammation dans le corps, jouent un rôle important dans le développement du cerveau et réduisent le risque de maladie cardiaque, pour ne mentionner que quelques-uns de leurs avantages (123).

Puisque la plupart des régimes sont faibles en oméga-3, les suppléments ont gagné en popularité (4).

Les suppléments les plus communs comprennent les capsules d’oméga-3 produites de poissons, de foie de poisson et d’algues.

Cependant, trop d’oméga-3 peut être nocif. La dose habituelle est comprise entre 1 et 6 grammes par jour, mais en prendre jusqu’à 13-14 grammes par jour peut avoir des effets anticoagulants chez les personnes en bonne santé (56).

Cela peut être un risque, en particulier chez les personnes qui sont sujettes à des saignements ou qui prennent des anticoagulants (7).

En outre, prendre de grandes quantités d’huile de foie de poisson peut entraîner un apport excessif en vitamine A, ce qui peut provoquer une intoxication à la vitamine A. Cette situation est particulièrement préoccupante chez les enfants et les femmes enceintes (89).

Conclusion : Les acides gras oméga-3 sont essentiels pour une bonne santé. Cependant, l’excès d’oméga-3 peut avoir des effets anticoagulants. L’huile de poisson est également très riche en vitamine A, qui peut être dangereuse en grandes quantités.

2. Thon (aussi bien frais qu’en conserve)

Le thon est un poisson gras qui est généralement considéré comme très sain. C’est une bonne source d’acides gras oméga-3 et il est très riche en protéines.

Toutefois, le thon peut également contenir des niveaux élevés d’un polluant environnemental appelé méthylmercure (10).

A des taux élevés, le méthylmercure est une toxine neurologique qui peut provoquer de nombreux effets néfastes sur la santé. Ceux-ci comprennent des retards de développement chez les enfants, des problèmes de vision, un manque de coordination et une déficience de l’audition et de la parole (1112).

Les grands thons contiennent plus de mercure, car il s’accumule dans leurs tissus au fil du temps. Ces grands thons sont très susceptibles de vous être servis sous forme de steaks de poisson haut de gamme ou d’être utilisés dans les sushis.

Les petits thons contiennent des quantités plus faibles de mercure, et sont plus susceptibles d’être mis en conserve.

Il existe deux principaux types de thon en conserve, et leur teneur en mercure diffère (1314) :

  • Le thon blanc :De couleur claire et provenant généralement de poissons de germon. Le thon blanc contient 4-5 fois la quantité de mercure retrouvé dans le thon pâle.
  • Le thon pâle :Le thon pâle contient beaucoup moins de mercure que le thon blanc. Il a une couleur plus foncée et ne vient habituellement pas de poissons de germon.

La limite supérieure de sécurité pour l’homme du méthylmercure est de 0,1 microgrammes par kilogramme de poids corporel.

Cela signifie qu’un enfant de 25 kg (55 lb) ne pourrait consommer qu’une portion de 75 g (2,6 oz) de thon blanc en conserve tous les 19 jours. Tout gramme supplémentaire dépasserait la limite recommandée (13).

On conseille aux femmes enceintes et aux enfants de limiter leur consommation de fruits de mer contenant du mercure à un maximum de deux fois par semaine (15).

Il existe plusieurs autres types de poissons qui sont également riches en acides gras oméga-3, mais moins susceptibles d’être contaminés par le mercure. Ceux-ci comprennent le saumon, le maquereau, les sardines et la truite.

Conclusion : Le thon contient de nombreux nutriments importants. Cependant, il peut également être contaminé par le méthylmercure à cause de la pollution des océans.

3. Cannelle

La cannelle est une épice délicieuse et souvent utilisée, qui peut avoir certaines propriétés médicinales.

Vous aimerez aussi :  10 aliments super Engraissants

Elle est riche en antioxydants et permet de combattre l’inflammation et diminuer les niveaux de sucre dans le sang. Manger la cannelle a également été liée à une diminution de risque de maladie cardiaque, de diabète, de cancer et de maladies neuro-dégénératives (1617181920).

Cependant, la cannelle contient des quantités élevées d’un composé appelé coumarine, qui peut être nocif à fortes doses.

Il existe deux principaux types de cannelle, avec différentes quantités de coumarine (21222324) :

  • Le Cassia :Aussi connu comme cannelle ordinaire, La cannelle Cassia contient une quantité relativement élevée de coumarine.
  • Le Ceylan :Connu comme vraie cannelle, le Ceylan est le moins commun des deux. Il est beaucoup plus faible en coumarine.

La dose journalière admissible de la coumarine est de 0,1 mg par kg de poids corporel. En consommer beaucoup plus peut provoquer une toxicité hépatique et le cancer (25).

En se basant sur la dose journalière admissible, il est recommandé de ne pas consommer plus de 0,5-2 grammes de cannelle Cassia par jour. Cependant, vous pouvez manger jusqu’à 5 grammes (1 cuillère à café) de cannelle de Ceylan par jour.

Em manger plus est toléré de temps en temps, par exemple si une certaine recette l’exige. Mais de grandes quantités ne doivent pas être consommées trop fréquemment.

Conclusion : La cannelle est riche en antioxydants et elle est liée à plusieurs avantages pour la santé. Mais elle contient également la coumarine, qui peut être nocive à fortes doses. Des deux types de cannelle, la cannelle Ceylan est celle qui contient le moins de coumarine.

4. Noix de muscade

La noix de muscade est une épice avec un goût tout à fait unique. Elle est souvent utilisée dans les aliments de Noël comme le lait de poule, les gâteaux et les puddings.

La noix de muscade contient un composé appelé myristicine, qui est une substance psychoactive.

En faibles doses, la noix de muscade donne de la saveur aux repas sans affecter la santé. Mais à fortes doses, la noix de muscade peut provoquer une intoxication à la myristicine.

Les effets de l’intoxication à la myristicine comprennent des convulsions, des arythmies cardiaques, des nausées, des étourdissements, des douleurs et des hallucinations (2627).

Manger plus de 10 grammes de noix de muscade en un seul repas n’est pas recommandé. On a montré que des doses plus élevées pour provoquer des symptômes de toxicité (28).

Conclusion : La noix de muscade est utilisée pour aromatiser de nombreux plats. A faible dose, elle n’a aucune incidence sur la santé. Cependant, la noix de muscade contient la myristicine, qui peut causer une intoxication à fortes doses.

5. Café

Le café est une boisson merveilleuse qui est riche en antioxydants et autres composés actifs.

Il a été lié à de nombreux avantages pour la santé, y compris une réduction du risque de maladies du foie, de diabète de type 2 et de maladies neuro-dégénératives (293031).

L’ingrédient actif dans le café habituel est la caféine, avec une moyenne de 80-120 mg dans chaque tasse. Un apport quotidien de 400 mg est généralement considéré comme sûr.

Cependant, la consommation de plus de 500-600 mg par jour peut être excessive. Cela peut submerger le système nerveux, provoquant l’insomnie, la nervosité, l’irritabilité, les crampes d’estomac, les palpitations cardiaques et les tremblements musculaires (32).

La quantité de caféine nécessaire avant de subir ces effets secondaires varie considérablement d’un individu à l’autre.

Certains peuvent boire autant de café qu’ils veulent, tandis que d’autres éprouvent des symptômes avec des petites quantités de caféine.

Conclusion : Le café a été lié à de nombreux avantages pour la santé. Cependant, trop de caféine peut entraîner des effets indésirables chez certaines personnes.

6. Foie

Les organes sont les parties les plus nutritives des animaux, et le foie est l’organe le plus nutritif de tous.

Il est très riche en de nombreux nutriments essentiels, tels que le fer, la vitamine B12, la vitamine A et le cuivre.

Vous aimerez aussi :  Les OGM sont ils dangereux ?

Cependant, une portion de 100 grammes de foie de bœuf contient plus de six fois l’apport journalier recommandé (AJR) de vitamine A, et 7 fois l’AJR de cuivre (33).

La vitamine A est une vitamine liposoluble, ce qui signifie qu’elle est stockée dans notre corps. Par conséquent, un excès peut provoquer des symptômes de l’intoxication à la vitamine A.

Ces symptômes peuvent inclure des problèmes de vision, des douleurs osseuses et un risque accru de fractures, des nausées et des vomissements (34).

Consommer trop de cuivre peut provoquer l’intoxication au cuivre. Cela peut conduire à un stress oxydatif et à des changements neuro-dégénératifs, et peut augmenter le risque de la maladie d’Alzheimer (353637).

Même si le foie est incroyablement sain et nutritif, il ne devrait pas être consommé quotidiennement. En manger une fois par semaine est suffisant.

Conclusion : Le foie contient beaucoup de nutriments essentiels. Cependant, il est très riche en vitamine A et en cuivre, ce qui peut provoquer des problèmes en quantités excessives.

7. Légumes crucifères

Les légumes crucifères sont une famille de végétaux qui comprennent le brocoli, les choux de Bruxelles, le chou frisé, le chou et le chou vert.

Ces légumes ont été associés à de nombreux avantages pour la santé, comme un risque réduit de cancer et de maladies cardiaques (383940).

Les légumes crucifères constituent une grande partie de la consommation quotidienne de légumes des gens. Ils sont également devenus très populaires comme ingrédients dans divers smoothies verts et jus de légumes frais.

Cependant, les composés de ces légumes, appelés thiocyanates, peuvent interférer avec la capacité du corps à absorber l’iode. Cela peut conduire à une atteinte appelée hypothyroïdie (4142).

L’hypothyroïdie se caractérise par une glande thyroïde hypoactive. Les symptômes comprennent un élargissement de la thyroïde, une prise de poids, une constipation, une sécheresse de la peau et des niveaux d’énergie réduits (4344).

Bien que les légumes crucifères comme le brocoli soient très sains, en ajouter des quantités élevées aux smoothies ou jus verts peut contribuer à un apport massif de ces composés.

Les personnes qui sont sensibles aux problèmes de thyroïde devraient éviter de consommer ces légumes en très grandes quantités.

Conclusion : Les légumes crucifères sont sains et nutritifs. Toutefois, ils contiennent des thiocyanates, qui peuvent bloquer l’absorption de l’iode. Les personnes ayant des problèmes de thyroïde ne devraient pas manger de très grandes quantités de ces légumes.

8. Noix du Brésil

Les noix du Brésil font partie des meilleures sources alimentaires de sélénium.

Le sélénium est un oligo-élément essentiel, mais il peut être toxique en grande quantité (4546).

L’apport quotidien recommandé de sélénium est de 50-70 microgrammes / jour pour les adultes. En outre, le niveau de tolérance maximale pour la prise en toute sécurité est d’environ 300 microgrammes / jour pour les adultes (4748).

Une grande noix du Brésil peut contenir jusqu’à 95 microgrammes de sélénium. C’est plus que la quantité quotidienne recommandée pour les adultes, et plus de trois fois la quantité nécessaire pour les enfants.

Manger seulement 4-5 les noix du Brésil peut laisser un adulte à la limite supérieure de l’apport sûr de sélénium, il n’est donc pas recommandé que vous en mangiez plus.

Les symptômes de l’intoxication au sélénium comprennent la perte de cheveux et des ongles, des problèmes digestifs et des troubles de la mémoire (49).

Conclusion : les noix du Brésil contiennent du sélénium, qui est un oligo-élément essentiel. Cependant, le sélénium est toxique en grande quantité. Par conséquent, seules quelques noix du Brésil devraient être consommées chaque jour.

A retenir

Les aliments sur cette liste sont tous incroyablement sains.

Cependant, le simple fait que quelque chose soit bon pour la santé en petites quantités ne signifie pas que de grandes quantités sont encore meilleures.

En ce qui concerne la nutrition, plus n’est pas toujours mieux.

 

Sources et crédit photo : www.silviacasabianca.com authoritynutrition.com www.ncbi.nlm.nih.gov