Traitement naturel du saignement de nez

En médecine traditionnelle chinoise, dans la protection des « cavités naturelles », on distingue les maladies du nez proprement dit (hémorragie, rhinites, ozène (puanteur)), des maladies des sinus (inflammations des sinus et de l’ethmoïde).
L’épistaxis (communément appelé saignement de nez) est la première rubrique étudiée par les médecins aux pieds nus (1971). Le sang qui s’écoule par les narines est attribué à trois causes :

1. Le saignement de nez dû à l’inflammation de l’estomac

La bouche, sèche, est nauséabonde. Le malade est constipé. La langue rouge est couverte d’un épais enduit jaune. Dans ce cas, on prescrit en décoction : le Ta-houang, Rhizoma Rhei (Polygonaceae); le Jfouang-lien, Rhizoma Coptidis (Ranunculaceae); le liouang··kiin, Radix Scute/lariae (Labiatae); Ngeou-kie, Semen Loti (Nymphae· ceae); le Cheng-li, Radix et Rhizoma Rehmanniae (Scrophularia­ceae).


Quelques lectures intéressantes:

2. Le saignement de nez dû à l’inflammation du foie

Il se caractérise par les maux de tête et les vertiges. L’œil est rouge et le pouls est tendu. On conseille toujours en décoction: le Kiu-houa, Flos Chrysanthenzi (Compositae); Concha Ostreae; le Hia-kou ts’ao, Flos Brunellae cum Fructu, (Labiatae); le Cha-chen, Radix Glehniae (Umbelliferae): le Che hou, Caulis Dendrobii ( Orchidaceae): le Jan p’i, Cortex Moutan, (Ranunculaceae); le Mai-tong, Radix Ophiopogonis (Liliaceae); le Mao-kcen, Rhizoma Imperatae ( Grarnineae): le Ngeou-kie, Semen Loti (Nymphaeceae); le King-kiai, Herba Schi­zonepetae (Labiatae).


3. Le saignement de nez dû à une déficience de la rate (anémie) est traité par les toniques

Les médicaments qui arrêtent l’hémorragie par vasoconstriction ou par coagulation sont très nombreux. Nous mentionnerons les in­jections d’extraits de Sien-ho, Herba Agrimoniae, Rosaceae). Les injections de vitamine K et de vitamine C sont prescrites contre les maladies du foie.

 

Les informations, les opinions et les conseils contenus dans cet article ne doivent pas être utilisés comme outil de diagnostic ni être substitués à un diagnostic médical.
Il est fortement recommandé de demander un avis médical auprès d’un professionnel de santé avant d’envisager tout traitement.

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com