Training autogène : atteignez un état d’harmonie pendant vos performances sportives

Training autogène: Qu’il s’agisse d’un match de tennis, de football ou un tournoi de golf !

Le stress développé par la recherche de performances peut avoir un effet négatif sur les sportifs.

La plupart des athlètes connaissent bien les symptômes suivants :

  • Mains moites
  • Cœur battant à toute vitesse
  • Respiration difficile
  • Estomac serré

Ces symptômes physiques sont causés par le stress lié à la recherche de hautes performances, et peuvent interférer avec ou même ruiner la performance d’un athlète s’il n’est pas capable d’identifier ces symptômes à temps, et de prendre les mesures nécessaires.


Quand un athlète sait qu’il peut gérer efficacement son stress en pratiquant une méthode d’intervention reconnue, il est mieux équipé pour exploiter au plus haut niveau ses capacités physiques.

 

Le training autogène dans la sophrologie

L’entraînement autogène (ou training autogène) est une technique de relaxation mise au point durant la première moitié du XXe siècle par le neurologue et psychiatre Johannes Heinrich Schultz, né à Gottingen en 1884. La formation autogène est une méthode aujourd’hui adoptée dans le monde entier et a fait l’objet de nombreuses vérifications expérimentales.

Lorsque Schultz commença à développer ce type de thérapie, son but était de créer une situation dans laquelle le patient serait moins lié au thérapeute et aurait la possibilité de devenir le protagoniste et l’instigateur de sa propre amélioration et de son bien-être. Avec l’expression “entraînement autogène” (AT), Schultz définit une méthode de relaxation “autogène” qui se produit à travers une forme de concentration mentale, qui permet au sujet d’alléger les tensions de nature psychique et physique. Comme son nom l’indique d’ailleurs lui-même, la formation autogène est une “technique d’entraînement” qui est générée par la personne elle-même. En d’autres termes, ceux qui suivent la méthode la mettent en pratique eux-mêmes sous la direction d’un expert. Une fois appris, les exercices peuvent être pratiqués seuls, à la maison ou pratiquement n’importe où.

L’entraînement autogène développé par le Dr Schultz était l’une des méthodes adaptées à la sophrologie par le Dr Abrezol, qui a établi et développé la méthode sophrologique pour améliorer les performances sportives. Le Dr Abrezol a commencé par enseigner des exercices de sophrologie à l’équipe suisse de ski pour remporter la médaille d’or olympique, puis à ensuite travaillé avec d’autres athlètes de tous horizons à travers l’Europe.


Quelques lectures intéressantes:

Les bienfaits du training autogène

L’entraînement autogène est la capacité de l’esprit à changer physiologiquement la façon dont le corps répond aux influences extérieures. Vous pouvez d’ailleurs utiliser cette méthode pour surmonter divers problèmes psychologiques et physiologiques.

La partie autogène de la sophrologie pratiquée pendant des exercices de relaxation dynamique est une technique très utile pour lutter contre le stress lié à la recherche de hautes performances. Un athlète peut apprendre comment créer des sensations de lourdeur ou de légèreté, et des différences de température dans différentes parties de son corps, établissant ainsi un état de relaxation physique, de santé corporelle, de calme mentale et de concentration supérieurs.

La pratique régulière de techniques de relaxation dynamique contribue à ralentir le rythme cardiaque, augmenter l’apport en oxygène, ainsi que de calmer et concentrer l’esprit. Tout cela mène à des capacités accrues et à de meilleures performances.

En pratiquant régulièrement des exercices de sophrologie comme la relaxation dynamique, le stress lié à la recherche de hautes performances peut être maîtriser, afin que les athlètes puissent mieux reconnaître les symptômes et choisir une technique autogène pour les aider à modifier la façon dont leur corps répond à ce stress.

Quand un athlète sait qu’il peut briser le cycle du stress et utiliser l’énergie qu’il produit de façon ciblé, il peut ajuster son afflux d’énergie pour obtenir des meilleures performances.

Le training autogène présente aussi un intérêt dans les maladies psychosomatiques, la psychothérapie, la médecine du sport et la gestion du stress en permettant relaxation et détente.

Cette méthode se décompose en cinq phases : pesanteur, chaleur, organique, cœur, et respiration.

Chacune de ces phases doit être parfaitement acquise avant de passer à la suivante. Par exemple, pour la première semaine d’exercices quotidiens, l’entraînement est basé sur la sensation de lourdeur ; la semaine suivante sur la sensation de chaleur et ainsi de suite. Pour pratiquer cette méthode, on prend la position allongée, les bras le long du corps, mains à plat, jambes rapprochées, les pieds légèrement tournés vers l’extérieur.

(Wikipedia)

 

Source :

www.sophrologyinternational.org

 




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com