Qu’est-ce que la thermographie ? son utilisation pour la détection du cancer du sein

Qu’est-ce que la thermographie ? Explication de son fonctionnement

Les caméras thermiques détectent les radiations émies naturellement par le corps. Les images obtenues sont appelées des thermogrammes. Toutes les substances émettent des radiations, et leurs quantités augmentent avec la température. Ainsi, la thermographie permet d’évaluer les différences de températures entre les personnes, mais aussi de voir des changements de température chez une même personne à différents moments.
Une des raisons pour laquelle la thermographie est très bénéfique dans la détection du cancer du sein (parmi d’autres problèmes de santé tels que les infections, les allergies, les maladies cardiovasculaires et les mastoses) est qu’elle permet de trouver des activités cellulaires anormales rapidement et plus efficacement que d’autres tests. Les thermogrammes montrent des changements subtils dans le corps qui peuvent indiquer l’apparition d’un problème.
Les résultats trouvés avec le premier thermogramme effectué servent de « base » pour des examens futurs : ils sont une référence pour voir les évolutions corporelles de l’individu.

Pourquoi est-ce que la thermographie est bonne pour la détection du cancer du sein ?

Même si les thermogrammes ne sont pas fait à la base pour la détection du cancer, ils sont de plus en plus utilisés pour les premières évaluations du cancer du sein. Ils sont souvent recommandés aux femmes de moins de 40 ans, pour qui la mammographie est généralement moins efficace.
Une détection rapide du cancer du sein est essentielle à la guérison de la femme affectée : en effet, il est estimé que 95% des cancers du sein peuvent être battus s’ils sont détectés dès les premiers stades. La thermographie est une méthode non-invasive, qui ne demande aucune radiation ni compression du sein.
Ces tests sont faits pour détecter des tumeurs actives en montrant les motifs de chaleurs dans le corps, qui peuvent être des indicateurs d’anomalies présentes. En effet, puisque les cellules cancéreuses grandissent et se multiplient rapidement, la circulation sanguine et l’activité métabolique sont plus importantes dans les zones proches d’une tumeur en développement, ce qui veut dire que la température de la peau proche de celle-ci est plus élevée que le reste du corps.
Ce type de test peut être particulièrement bon entre deux mammographies, par exemple, voire chez les personnes plus jeunes. En effet, il est estimé qu’environ 15% des cancers du sein arrivent chez les femmes de moins de 45 ans, mais les mammographies ne sont conseillées qu’à partir de 40 ans. L’utilisation de la thermographie peut ainsi être un examen alternatif, sans pour autant remplacer la mammographie.
En effet, de manière générale, suite à un thermogramme montrant un problème potentiel, une mammographie ou à ultrason est réalisé pour confirmer s’il y a vraiment une lésion ou une tumeur en train de se développer.

Vous aimerez aussi :  10 raisons de faire Jala Neti tous les jours...

Thermographies : principaux bienfaits

Ainsi, les principaux bienfaits de la thermographie sont :
– Détection des tumeurs : l’analyse thermique permet de trouver efficacement et rapidement le développement de tumeurs ou des activités cellulaires anormales.
– Sans radiation : contrairement aux mammographies, les CT-scan, et les radiographies, la thermographie ne se base pas sur des radiations.
– Identification de la douleur : la thermographie peut être utilisée pour évaluer des irritations au niveau des nerfs ou des blessures affectant les tissus mous, ainsi identifiant l’origine de certaines douleurs.
– Eviter des contagions : dans les aéroports, cette technique est utilisée pour identifier des maladies au moment d’épidémies (notamment au moment de la grippe porcine).
– Examen confortable : contrairement aux mammographies, ce test est totalement sans douleur et ne provoque aucun inconfort puisqu’il n’utilise pas la compression.
– Bonne source de référence : sans remplacer les mammographies, les thermographies peuvent donner une bonne idée par rapport à l’apparition de problèmes, et sont donc très utile pour appréhender des anomalies dès le début.

Avant de faire une thermographie : quelques conseils

Le jour de votre thermographie, évitez de :
– Faire de la physiothérapie, avoir un massage, ou de faire des tests utilisant l’électromyographie dans la même journée
– Faire du sport dans les 4 heures précédant le rendez-vous
– Boire des boissons très chaudes ou très froides dans les deux heures avant l’examen (vous pouvez cependant manger normalement)
– Fumer dans les deux heures avant l’examen
– Utiliser des produits tels que de la crème hydratante, du déodorant, du parfum, etc. sur votre peau avant le test
Enfin, portez des habits lâches et confortables et ne faites pas ce type d’examen si vous avez un coup de soleil. Le jour d’après, évitez de vous exposer au soleil.

Vous aimerez aussi :  10 causes méconnues du cancer

Crédit photo : commons.wikimedia.org