Faire du yoga pendant ses règles : possible, ou non ?

Est-ce que je peux faire du yoga pendant mes règles ?

Faire du yoga pendant ses règles

La plupart des femmes (voire toutes les femmes!) déteste cette période du moisBeaucoup d’entre nous ne supportent pas la vue du sang et sont d’humeur plutôt irritable avant ou pendant les règles…


Il faut bien constater que nous ne sommes pas toujours très sereines entre les douleurs, les craintes d’avoir des « fuites » qui tâchent et toute la « logistique » à gérer pendant les règles…En plus on a parfois les jambes lourdes

Il n’existe pas de réelles règles interdisant de faire du yoga pendant ses règles. Le mieux est de voir si votre corps en est capable, et si vos règles vous dérangent au point que bouger devient un calvaire. Si vous décidez que ce n’est pas le cas, vous pouvez effectuer des asanas, du moment que ce ne sont pas des positions d’équilibre ou des positions inversées. Pendant votre cycle menstruel, l’énergie vitale se déplacera forcément de haut en bas, dans votre corps. Les inversions, comme leur nom l’indiquent, inversent ce mouvement.

Pendant les règles, apana remplit son rôle d’élimination. Inciter ce souffle à remonter est donc une contradiction par rapport à ce que le corps (et l’esprit !) demande, et cela peut engendrer des perturbations importantes.

Normalement, il y a une certaine quiétude au sein de notre corps pendant les règles : vous pouvez donc faire des positions pour lesquelles vous vous penchez en avant, ou en arrière (pour les asanas de la deuxième catégorie, vous devrez être soutenue ou avoir un appui) ainsi que des torsions peu intenses. Ce sont des bons choix puisqu’elles poussent à une réflexion intérieure.

Vous aimerez aussi :  Qu'est ce que le manganèse + 7 Bienfaits du manganèse prouvés par la science

 

CONSEIL # 1

Ne vous poussez pas et ne forcez surtout pas ! Pendant les règles, notre organisme est déjà en train de « bosser » beaucoup plus que la normale. Tout l’appareil génital est mobilisé. Cela a tendance à nous fatiguer davantage. Du coup, le corps a moins de forces que d’habitude. Aussi, il est conseillé de pratiquer plus doucement et de ne pas en rajouter !

CONSEIL # 2

Evitez les Inversions : Sirsasana, Salamba sarvangasana, Halasana et ses variations, les postures abdominales qui peuent tendre le ventre et augmenter le flux : la séries des bateaux, les torsions intenses, les flexions arrières en général , les postures debout qui tendent à fatiguer à l’exception de Ardha candrasana avec support contre un mur

En Ayurveda, tout ce qui doit être évacuer se doit de l’être et ne jamais être retenu: urine, excréments, mucus … et sont appelés mala, ces déchets doivent être absolument évacués sous peine de maladies, les inversions arrêtent ce processus naturel d’évacuation à l’exception de celles qui ont des règles très longues ( plus de quinze jours), les inversions les aideront à stopper le flux.

Source et crédit photo :

yogajournal.com


nectaryogablog.wordpress.com