Stress des examens: comment la Sophrologie vous aide à passer le cap !

Par Fériel Berraies Sophrologue certifiée RNCP spécialisée Enfance et Adolescence

C’est le printemps et pour beaucoup de nos enfants ou étudiants, c’est la période cruciale, où il va falloir redoubler d’efficacité et se recentrer pour absorber le maximum d’informations et de connaissances en vue de se préparer à passer les épreuves. Cette chronique est écrite justement pour celles et ceux qui doivent passer le brevet, entrer en sixième (pour la rentrée), passer le Bac, ou mêmes les jeunes adultes à l’Université qui doivent passer leurs partiels etc.

Qu’il s’agisse uniquement de l’amélioration des apprentissages, on travaillera sur un Protocole d’amélioration du quotidien et l’essentiel du travail pour ma part sera d’aider le sujet à évacuer sa pression et à développer ses capacités mentales (mises à mal par son anxiété).



Mais si la personne veut travailler sur une échéance précise et directe, il s’agira d’un autre Protocole, celui de la Préparation mentale (un peu comme du coaching) et là on va travailler essentiellement sur le boosting des capacités pour être le/la plus opérationnel(le) le jour j.

Attention, ici j’insiste sur la réalité objective, la Sophrologie ne garantit pas qu’e l’on réussisse automatiquement l’épreuve ou que l’on obtienne une bonne note, mais elle permettra de vous placer dans la meilleure des dispositions mentales pour passer l’épreuve. Tout un travail préalable aura été engagé.

Le Protocole de la Préparation mentale en Sophrologie s’applique aussi aux adultes et à tous les corps de métiers (préparation mentale pour une épreuve sportive, un show, un discours à donner devant un comité d’Entreprise etc). Cela concerne toute personne qui doit faire face à une échéance importante et qui désire travailler ses compétences avant le jour J.

Le Protocole pour la préparation mentale en vue de passer une épreuve

Pour rappel, s’agissant des enfants en école élémentaire, les apprentissages scolaires se résument à la somme de savoirs délivrés par les enseignants généralement sous forme de cours magistraux.

A l’école élémentaire, un enfant passe en moyenne 6 heures (classe et devoirs) par jour à étudier. Le mode d’enseignement privilégié est le cours magistral. Pour cela, l’enfant doit rester concentré et assis afin de mémoriser les savoirs délivrés.

Pourtant, pour certains enfants, le processus est compliqué, et d’autant plus s’ils  rencontrent parfois des difficultés à rester immobiles et attentifs dans la durée.

D’autres enfants quant à eux, ne connaissant pas leurs canaux sensoriels dominants (chaque personne favorise un de ses cinq sens pour mémoriser une information) et en conséquence de cela, ils parviennent difficilement à se souvenir de leurs leçons.

Anxiété, manque de confiance, appréhension, quand l’enfant ou l’étudiant a peur de ne pas être à la hauteur

L’enfant ou l’étudiant peut facilement se laisser submerger par ses angoisses et ainsi ralentir ses capacités cognitives (mémoire, concentration, compréhension) se mettant en mode pause de ses capacités intellectuelles, trop parasité par ses appréhensions et ses émotions négatives.

Dans ce contexte, il n’est pas rare de voir des conflits en famille émerger et/ou avec l’enseignant (punitions) et/ou aussi avec les camarades de classe (moqueries).

Sur le long terme, l’enfant ou l’étudiant peut se mettre à douter de ses capacités et développer une mésestime de lui,  justifiée ou pas, il va se mettre en situation d’échec avant même d’avoir essayé. Quand un parent vient me voir  pour son enfant, ou un jeune adulte ou adulte tout court et qu’il me livre son insécurité et ses problèmes de confiance sous-jacent,  ses demandes les plus exprimées :

  • Ne plus oublier ses leçons
  • Avoir de bonnes notes
  • Réussir à écouter et à rester concentré pour bien comprendre.
Vous aimerez aussi :  15 Aliments sains plus savoureux que n'importe quelle cochonnerie d'apéritif

La thématique des apprentissages scolaires est aussi un protocole d’amélioration du quotidien  car l’insécurité et le stress excessif impacte le bien être de l’enfant dans sa vie de tous les jours. Il a pour objectif d’aider l’enfant à apprendre facilement. Pour cela, l’enfant doit apprendre à évacuer la pression et développer ses capacités mentales.

La Sophrologie est une méthode facile pour gérer son stress et se préparer mentalement

La  pratique de la sophrologie en amont des examens aide les lycéens à gérer leurs émotions, à diminuer la pression au quotidien, et à prendre conscience de leur capacité de réussite.

De plus en plus d’écoles font appel à nos services pour des ateliers de groupe ou des accompagnements individuels pour les parents désireux d’aider leurs enfants.

Le trac mine vos compétences, et peut amener toute une série de facteurs gênants dont les difficultés de concentration, de mémorisation, l’anxiété, des troubles du sommeil, les problèmes digestifs etc.…

Ce trac ou stress ante examens, peut être toxique s’il est mal maîtrisé.

La sophrologie propose une formidable boite à outils, qui va vous aider  à évacuer les tensions physiques et mentales, tout en vous apprenant à rétablir le calme, à vous recentrer, rester dans votre bulle, tout en boostant vos compétences. On travaille sur la vitalité, la confiance, la gestion des émotions, tout en vous aidant à vous projeter in scénarii futurs.

La sophrologie propose des exercices dynamiques et des exercices de visualisations et de suggestions mentales pour vous armer pour le jour.

Les outils best sellers :

La respiration contrôlée et consciente pour évacuer et calmer

La détente physique qui amené la détente mentale.

L’apprentissage pour la gestion des émotions, et le boosting des capacités ( confiance et estime) en se nourrissant de vos ressources intrinsèques. Toutes ces étapes permettent au fur et à mesure des séances de nourrir vos capacités qui sont là, mais  juste en mode veilleuse.

La concentration, la mémoire, est optimisée quand la confiance et la motivation sont établies et que le sujet se sent en paix et sécurisé, et que surtout sa vitalité est retrouvée ( gestion de la qualité du sommeil et boosting de la vitalité)

Attention : il convient de travailler et de vous donner les moyens de réussir, la Sophrologie à elle seule ne suffirait pas !

Casser la spirale infernale des produits antistress surconsommés

Une étude réalisée par OpinionWay dévoile qu’à cause du stress, six étudiants sur dix (dont une moitié de lycéens) déclarent souffrir de troubles du sommeil et qu’un grand nombre d’entre eux consomment pour s’en sortir des anxiolytiques. Des chiffres inquiétants qui doivent nous interpeller car il faut imaginer à long terme les effets secondaires et la dépendance que cela peut induire chez nos enfants.

Autres constats alarmants, 38% de filles contre 22% de garçons au lycée consomment des produits dopants pour faire face à la pression et se sentir plus performants à l’approche des examens.

Article rédigé par Fériel Berraies, Sophrologue

Sophrologue certifiée RNCP avec sept spécialisations :cancer, sexualité, enfance, adolescence, personnes âgées, périnatalité, entreprise. Formée IFS Paris

 

Retrouvez son site : www.feriel-berraies-therapeute.com

Reçoit à son cabinet sur Ozoir la Ferrière en Seine et Marne ( 77)