Soulager les articulations douloureuses avec les bourgeons de plantes

Si de nombreuses plantes (Harpagophytum, Reine des près, Bouleau, Frêne…), sont traditionnellement utilisées depuis longtemps pour soulager les douleurs articulaires, les bourgeons de plantes commencent seulement à se faire une place dans l’esprit du grand public…

Pourtant, l’activité anti-inflammatoire et reminéralisante des bourgeons, mise en avant par des études récentes, ouvre de nouvelles possibilités…

Les bourgeons, une innovation ? pas vraiment

L’intérêt de l’utilisation des bourgeons de plantes comme le cassis est évoquée depuis le Moyen Age.


Pourtant elle tombe dans l’oubli pendant plusieurs siècles, pour finir par prendre son essor dans les années 1950, sous l’impulsion du Dr Pol Henry médecin homéopathe belge qui va heureusement très vite en mesurer l’importance…

Les bourgeons de plantes sont de véritables cellules souches végétales.

Elles contiennent tout le potentiel de la future plante.

Ils sont également généralement plus riches en minéraux, vitamines, flavonoïdes…etc.

Ainsi l’utilisation des bourgeons apporte un vrai plus par rapport à la phytothérapie classique, y compris pour tous les problèmes articulaires et toutes les inflammations.

Les bourgeons ayant une action de drainage et ré-information, c’est en général une complémentation de plusieurs mois à entreprendre.

Des résultats de tests encourageants

Une étude scientifique de 2010 évaluant l’efficacité des bourgeons sur l’arthrite rhumatoïde juvénile, une pathologie qui ne bénéficie pour l’instant que de traitements anti inflammatoires pour réduire la douleur et limiter les dégâts articulaires, s’est d’ailleurs révélée extrêmement prometteuse.

Les bourgeons utilisés au cours de l’étude étaient les bourgeons de cassis, buis et vigne.

Après seulement 3 mois de traitement, la totalité des patients a témoigné d’une réduction des douleurs et d’une amélioration clinique, permettant ainsi au personnel soignant de réduire leur traitement anti inflammatoire.

Les auteurs de l’étude ont ainsi conclu que 90 % des patients testés ont bénéficié d’une amélioration clinique de leur pathologie au bout de 3 mois de traitement ; de tels résultats les incitent d’ailleurs à penser qu’un traitement au long cours pourrait peut être permettre de supprimer les traitements anti inflammatoires classiques et même d’espérer une guérison au terme d’un traitement au long cours.

Le bourgeon de cassis, le champion de la gemmothérapie

C’est un des bourgeons les plus connus et les plus utilisés : c’est en tout cas le bourgeon majeur de l’inflammation ! Polyarthrite rhumatoïde, arthrose, rhumatisme…peuvent bénéficier de son apport.


Quelques lectures intéressantes:

C’est la stimulation naturelle des glandes surrénales qui lui conférerait son action réputée anti inflammatoire et anti allergique, au point qu’il est souvent qualifié de cortisone like.

Les affections douloureuses au long cours qui épuisent petit à petit la réponse de l’organisme tout comme les réactions allergiques peuvent espérer régresser avec l’utilisation du bourgeon de cassis.

En complément, son action de drainage permet de favoriser l’élimination des déchets et toxines accumulés.

Il sera donc particulièrement intéressant chez les personnes souffrant de crises de goutte chroniques.

Tous les processus inflammatoires peuvent répondre à son action.

Au cours de l’étude citée ci-dessus, il a toutefois été constaté que le bénéfice était plus significatif en l’associant à d’autres bourgeons qu’en l’utilisant seul.

Utilisation : le matin au lever, de 5 à 10 gouttes suivant le poids, à diluer dans un peu d’eau.

Par contre son utilisation est déconseillée en cas d’hypertension. Dans ce cas, on peut en revanche en utiliser 2 à 3 gouttes en massage local sur l’articulation enflammée, une à deux fois par jour.

Créer une synergie pour vos articulations

On l’a vu le bourgeon de cassis est plus efficace quand il travaille en équipe… à choisir suivant les cas. Et s’il vous est déconseillé, d’autres peuvent prendre la relève.

Le bourgeon de Pin

C’est un bourgeon reminéralisant régulièrement conseillé pour la convalescence ou la prévention des fractures et pour stimuler la nutrition du cartilage.

Convalescence, arthrose , ostéoporose … sont ses indications majeures.

Comme le cassis son utilisation est déconseillée en cas d’hypertension, il pourra alors être remplacé par le bourgeon de Bouleau.

Le bourgeon de Vigne

Son domaine d’action principal est la lutte contre les déformations articulaires liées à l’arthrose.

Le bourgeon de Frêne

Ses propriétés diurétiques en fond un excellent draineur de l’acide urique et un bon dépuratif. Les terrains sensibles aux crises de gouttes auront tout intérêt à le découvrir, tant en prévention que pour soulager les crises, associé si possible au bourgeon de cassis. Sinon, il peut le remplacer.

Il est également réputé pour tous les rhumatismes déformants.

Une prise de plusieurs semaines est parfois nécessaire pour voir une évolution de son terrain, mais les bourgeons, par voie interne ou en utilisation directe sur la peau ne sont pas à négliger pour insuffler un peu de jeunesse à vos articulations…

 

Article rédigé par Marie Chetaille, Naturopathe
Une question ? chetaille.marie@orange.fr

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com