Le Rolfing, solution ultime contre les maux de dos et les douleurs articulaires ?

Sciatique, cervicalgie ou lombalgie, ces mots étaient autrefois inconnus pour la plupart d’entre nous, mais plus maintenant. On les entend de plus en plus souvent parce qu’un nombre croissant de Français en souffre. D’ailleurs, le mal de dos est la douleur la plus répandue en France.

Les douleurs chroniques toucheraient plus de 10 millions de personnes et deux tiers d’entre elles considèrent qu’elles ne sont pas suffisamment prises en charge.

Fort heureusement, de nombreuses pratiques permettent d’atténuer ces douleurs qui sont parfois insupportables et handicapantes. Nous parlons régulièrement de la kinésithérapie, de l’ostéopathie et de la chiropratique mais il existe d’autres solutions qui méritent toute notre attention, comme le rolfing®.


Qu’est ce que le Rolfing ?

Le Rolfing® est un système de manipulation des tissus mous et d’éducation au mouvement. Le travail corporel du rolfing affecte la posture et la structure du corps en manipulant le système myofascial (tissu conjonctif).

Souvent considéré comme une approche tissulaire profonde, le travail corporel du Rolfing fonctionne avec toutes les couches du corps.

Le rolfing® est particulièrement adapté si vous avez des maux de dos, ou si vous souffrez des articulations, ainsi que pour toutes les douleurs qui entravent le mouvement. Il améliore notre capacité à nous mouvoir en nous permettant de reprendre les postures adéquates.

Des études ont tenté de démontrer que le Rolfing crée une utilisation plus efficace des muscles, qu’il réduit les douleurs, mais aussi l’anxiété et même certains troubles neurologiques. Il permettrait de soulager nos tensions, nos migraines et tous les maux du dos, qu’il s’agisse de douleurs cervicales, de sciatiques ou de scolioses. Il permettrait également de redresser le voûtement du dos et de soulager les douleurs causées par des traumatismes.

Le rolfing aurait même la capacité de réduire de façon significative le stress chronique, et d’améliorer le fonctionnement neurologique.

Qui utilise le Rolfing ?

Les intéressés recherchent le Rolfing comme moyen de réduire la douleur et la tension musculaire chronique, résultant généralement de traumatismes physiques et émotionnels.

Le rolfing est souvent utilisé par des athlètes professionnels pour briser les tissus cicatriciels, récupérer après des blessures et augmenter l’amplitude des mouvements afin d’améliorer la performance et d’éviter de futures blessures. Les danseurs et les musiciens l’utilisent souvent pour retrouver un certain confort pendant leur activité et éviter les blessures.

Dans certains pays, les entreprises manufacturières ont employé le Rolfing pour réduire les coûts d’indemnisation des travailleurs en raison de traumatismes liés au stress répétitif. Et, en se basant sur la connexion corps/esprit, de nombreux conseillers et thérapeutes incorporent le Rolfing dans l’approche thérapeutique. Un meilleur soutien physique et une plus grande flexibilité influenceraient en fin de compte les émotions et les niveaux d’énergie.

D’où vient le Rolfing ?

L’intégration structurale de Rolfing® porte le nom de son créateur, le Dr. Ida P. Rolf.


Quelques lectures intéressantes:

Ida P. Rolf a obtenu son doctorat en biochimie de l’Université Columbia en 1920 et a approfondi ses connaissances du corps humain grâce à ses travaux scientifiques en chimie organique à l’Institut Rockefeller.

Sa recherche approfondie de solutions aux problèmes de santé familiale l’a amenée à examiner de nombreuses techniques qui étudient l’effet de la structure sur la fonction, notamment le yoga, l’ostéopathie et la chiropratique.

Elle a combiné ses recherches avec ses connaissances scientifiques pour développer une appréciation plus profonde de l’ordre structurel du corps, ce qui a donné lieu à la théorie et à la pratique du Rolfing. Il existerait seulement 1200 Rolfers Certifiés dans 27 pays différents. Le siège international du Rolf Institute est situé à Boulder, Colorado, avec des bureaux en Allemagne, au Brésil et au Japon. Pour en savoir plus sur le Dr Rolf, vous pouvez visiter le site Web de la Fondation de recherche Ida P. Rolf.

Comment fonctionne le Rolfing ?

 

Il existe de nombreuses théories qui ont évoluées et changées à mesure que nous comprenons mieux le fascia (aussi appelé tissu conjonctif) et son interrelation avec la neurologie. Auparavant, on pensait que la pression lente et régulière appliquée au fascia créait un effet thixotrope.

Ce processus n’était pas très agréable car les praticiens exerçaient beaucoup de pression pour obtenir des résultats ; cependant, cela semblait fonctionner puisque le Rolfing s’est développé progressivement et que le bouche à oreille a largement contribué à l’essor de la technique. Plus tard, nous avons appris que pour qu’il y ait thixotropie, il faut exercer une pression si importante qu’elle ne peut être réalisée à la main. Donc, de toute évidence, ce n’était pas vraiment le processus par lequel les changements opéraient avec les traitements de Rolfing.

En réalité, malgré de nombreuses tentatives d’explication sur divers sites santé (que nous allons vous épargner), le fonctionnement scientifique du Rolfing est encore un mystère.

Le site Web officiel contient une série de liens vers des études sur le Rolfing et ses effets, nous vous laisserons le soin d’interpréter ces résultats.

Est-ce que ça fait mal ?

Oui, le Rolfing peut parfois être assez inconfortable, voire douloureux. Contrairement à la plupart des massages, il n’utilise pas d’huiles, mais seulement la peau et la pression contre les muscles et le tissu conjonctif. Cette réputation a longtemps suivi le Rolfing par le passé. Néanmoins, les thérapeutes formés à la méthode aujourd’hui apprennent à travailler sans douleur, en intégrant les dernières découvertes scientifiques sur les fascias.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com