Qu’est ce que la gemmothérapie : Avis et explications

La gemmothérapie est une branche de la phytothérapie dans laquelle sont utilisés les tissus embryonnaires végétaux : bourgeons (BG), chatons (CH), écorce de racine (ER), écorce de tige (ET), glands (G), jeunes pousses (JP), radicelles (RD) et semences (SM).

L’utilisation du tissu embryonnaire permet d’avoir la plante dans son totum (totalité) puisqu’il en possède toutes les parties, de la racine à la fleur. De plus on obtient toute la vitalité embryonnaire des tissus encore en développement puisque bourgeons, jeunes pousses, chatons, radicelles, écorce de tige, écorce de racine, glands et semences contiennent davantage d’énergie que de matière. Ils vont donc agir davantage sur les sphères plus subtiles.

On dit de la gemmothérapie qu’elle est le messager entre l’esprit et la matière. Son rôle est de transmettre les messages des sphères subtiles (mentale, spirituelle, familiale, karmique) vers le corps physique. Ainsi la gemmothérapie permet de relancer les processus d’autorégulation, d’auto-régénération et d’auto-guérison en agissant sur les systèmes nerveux et glandulaire, et sur les émonctoires (organes d’élimination).


Ces tissus embryonnaires sont macérés dans un mélange d’eau, d’alcool et de glycérine : c’est ce que l’on appelle la macération glycérinée. On trouve des macérâts mère, c’est-à-dire non dilués, et des macérâts 1DH : macérât mère dilué au 1/10° avec de l’eau, de l’alcool et de la glycérine.

 

La gemmothérapie s’inscrit dans les trois phases naturopathiques

  • En phase préparatoire, elle permet de relancer la force vitale qui se trouve dans les réserves glandulaires et nerveuses.
  • En phase de désincrustation tissulaire elle lance le processus d’élimination en envoyant un message à l’émonctoire destiné à être drainé.
  • En phase de revitalisation la gemmothérapie est tout indiquée puisqu’il s’agit de tissus jeunes, frais, plein d’énergie et de vitalité. C’est la version végétale des graines germées (issues de la terre). Enfin en phase de stabilisation, le choix de la gemmothérapie se fera en fonction de vos troubles et prédispositions.

 

Voici quelques tissus embryonnaires et leurs indications préventives par appareil et système (cette liste, par ailleurs non exhaustive, ne se substitue ni à un traitement médical ni à une consultation auprès d’un Naturopathe) :


Quelques lectures intéressantes:

  • Appareil génital : féminin : framboisier (ribus idaeus) régulation ovarienne, syndrome prémenstruel, ménopause ; sequoia (sequoia gigantea) anti-fibromateux. Masculin : sequoia (sequoia gigantea) tonique sexuel, stimule la spermatogénèse et régule la fonction prostatique.
  • Appareil respiratoire : églantier (rosa canina) indiqué en cas d’affections ORL ; charme (carpinus betula) anti-inflammatoire respiratoire, indiqué en cas de sinusites, rhinites, bronchites ; viorne (viburnum lantana) draineur pulmonaire, indiqué en cas de asthme, bronchiolites, rhinites chroniques ; noisetier (corylus avellana) anti-emphysémateux, anti-scléreux.
  • Appareil digestif : figuier (ficus carica) régule l’appétit, normalise la sécrétion des sucs gastriques et cicatrise les muqueuses, prévient ulcères gastriques, duodénaux et gastroduodénaux ;  romarin (rosmarinus officinalis) hépato-protecteur ; genièvre ( juniperus communis) indiqué en cas d’insuffisance hépatique ; seigle (secale cereale) stimule et favorise la cicatrisation des cellules du foie.
  • Appareil cutané : orme (ulmus campestris) stimule l’élimination par la peau, indiqué en cas d’eczéma suintant, d’acné, d’herpès, de furoncles et de zona ; noyer (juglans regia) anti-inflammatoire cutanéo-muqueux, conseillé en cas d’eczéma surinfecté, de psoriasis, de lupus et d’impétigo.
  • Appareil rénal : cassis (ribes nigrum) fortifie les reins et les surrénales ; bruyère (erica vulgaris) diurétique, anti-infectieuse (cystites), antilithiasique (lithiase : calcul).
  • Système veineux et lymphatique : aubépine  (crataegus oxycantha ) régule le rythme cardiaque et la tension artérielle, anti-scléreuse artérielle ; olivier (olea europea) protecteur vasculaire, hypotenseur, anti-athéromateux ; châtaigner (castanea vesca) tonifie les parois veineuses, anti-cellulite, bénéfiques en cas de jambes lourdes, d’œdèmes des membres inférieurs et varices ; marronnier d’Inde (aesculus hypocastanum) indiqué pour les hémorroïdes, les tendances aux ulcères variqueux, les thromboses.
  • Système nerveux : tilleul (tilia tomentosa) harmonise le système nerveux végétatif, favorise le sommeil, aide à lâcher le mental (rumination, angoisses).

Gemmotherapie: Contre indications

ATTENTION parmi les tissus embryonnaires cités, les suivants sont contre-indiqués en cas 

  • de grossesse : framboisier, genièvre, romarin
  • de cancer hormono-dépendant : framboisier, séquoia, viorne
  • d’hypertension : séquoia, romarin, cassis
  • de prise d’anticoagulants : marronnier d’Inde, aubépine
  • de prise d’hypoglycémiants oraux ou d’insuline : marronnier d’Inde, olivier, genièvre
  • de prise d’hypotenseurs : genièvre, olivier

Efficacité de la gemmothérapie et avis

Je rappelle que la gemmothérapie au même titre que l’utilisation des plantes en général ne vient qu’en complément des mesures d’hygiène vitale et est utilisée dans le sens de l’auto-guérison.

 

 

Amélie Curty, Naturopathe-IridologueAmélie Curty

Certifiée du CNR, Agréée APNF

amelie.curty@gmail.com

www.naturo-curty-47.com

Facebook

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com