Préparation mentale et sportifs : quels outils pour atteindre ses objectifs ?

S’il est une certitude en ce qui concerne l’atteinte des objectifs dans le sport, c’est que la préparation mentale compte aujourd’hui désormais autant que la préparation physique. Preuve en est ces phrases d’entraineurs ou de commentateurs sportifs après un échec telles que « il doit plus travailler son mental » ou « il n’a pas eu le mental ».

Ce fameux mental donc, qui est supposé faire la différence pour devenir un champion, se travaille et s’entraine, de la même façon que le corps. Différents outils peuvent être utilisés en ce sens et seront accessibles aux sportifs professionnels qui souhaitent donner un véritable tournant à leur carrière comme aux sportifs amateurs qui souhaitent se dépasser.

La préparation mentale : une étape clé de l’entrainement

Pour remporter une compétition sportive ou tout simplement atteindre un objectif que l’on se sera donné, plus qu’un corps bien entrainé, c’est un mental d’acier dont il faut disposer. Rester motiver, se concentrer, gérer son énergie, sa douleur, son stress, ses émotions, garder confiance en soi et bien entendu se dépasser, sont autant de buts auxquels la préparation mentale permet de travailler et qui seront de véritables atouts lors de la performance.


En d’autres termes, la condition mentale compte autant que la condition physique pour un sportif, et de la même façon que l’on entraine son corps, il est tout à fait possible d’entrainer son esprit. Pour cela, différentes approches peuvent être envisagées et les plus grands sportifs ont chacun leurs préférences. Teddy Riner est accompagné par une psychologue depuis son adolescence pour gérer la pression et solidifier le mental, Novak Djokovic utilise la méditation pour laisser filer ses pensées négatives, et pour Yannick Noah et Jo Wilfried Tsonga, c’est la sophrologie qui a été choisie. Cette dernière méthode qui ne cesse de gagner en popularité est justement inspirée de plusieurs approches différentes telles que l’hypnose, le yoga, le zen ou encore la pensée positive.

Pourquoi choisir la sophrologie et l’hypnose pour une préparation mentale ?

La sophrologie et l’hypnose sont des approches inspirées de différentes techniques elles permettent de disposer d’une véritable boite à outils avec soi en permanence dans laquelle piocher selon les besoins. Cela s’applique aussi bien pour les entrainements et les compétitions que pour la vie de tous les jours. L’objectif est l’autonomie de la personne qui pratique ces techniques très simples et abordables et qui permettent d’en maitriser les bases rapidement.


Quelques lectures intéressantes:

Cette approche repose sur la pratique d’exercices de respiration, de relaxation dynamique et de visualisation. Ces différents exercices pratiqués de façon régulière puis au besoin vont permettre aux sportifs de gérer le stress et les émotions, d’optimiser leur concentration, de faciliter l’apprentissage de certaines techniques, de conserver leur motivation, de renforcer la confiance en soi et bien d’autres choses encore

En effet, il existe des accompagnements spécifiquement dédiés aux sportifs. À l’écoute des attentes et des contraintes de la personne qu’il accompagne, le praticien va mettre en place un accompagnement entièrement personnalisé.
Cet accompagnement peut par ailleurs s’adapter selon la période soit durant les phases d’entrainement, de compétitions ou de repos.

La force de la suggestion mentale dans le travail de préparation

Si les exercices de respiration et de relaxation dynamique sont d’excellents outils notamment pour gérer le stress et les émotions, les exercices de visualisation positive et d’hypnoses spécifiques peuvent véritablement faire la différence dans la façon qu’aura le sportif d’aborder une compétition.

Ce travail s’effectue dans un état quasi méditatif et permet d’ancrer des pensées positives.
Pour aller plus loin, un travail en hypnose peut permettre d’agir en profondeur grâce à ce que l’on appelle l’état de conscience modifié. Cet état bien particulier rend l’inconscient ouvert aux suggestions qui lui sont faites afin de lui permettre de prendre ce dont il a besoin et d’abandonner ce qui ne lui est pas utile.

Certaines croyances limitantes et pensées négatives peuvent alors être remplacées par des informations plus bénéfiques pour soi et qui serviront le but qui est à atteindre. Les sportifs qui doutent de leurs capacités à parvenir à leur objectif pourront par exemple retrouver plus de confiance et ne pas se laisser distraire par des pensées parasites durant les entrainements comme les compétitions.

L’hypnose est un outil de suggestion qui peut donc tout à fait compléter la sophrologie afin de mettre en place un programme de préparation mentale adapté aux besoins du sportif et qui pourra être susceptible d’évoluer en fonction de ses besoins.

Un travail à faire en équipe

Afin de parvenir aux résultats souhaités, c’est un véritable travail de collaboration entre le sportif et le praticien qui doit être mis en place. Le sportif doit véritablement s’investir dans la démarche de préparation mentale pour pouvoir en percevoir les résultats de la même façon qu’il se consacre à son entrainement physique.

Grégory RENAUX, Hypnothérapeute et sophrologue du réseau therapeutes.com
Pour prendre RDV