6 plantes d’intérieur qui vont prendre soin de vous

Face à la pollution ambiante, aux ondes électromagnétiques, au stress quotidien, notre meilleur allié reste une fois de plus la nature. Elle fournit des ressources fantastiques pour préserver notre santé. Therapeutesmagazine a fait le tour de ces plantes d’intérieur dépolluantes et purificatrices, ces meilleures amies qui vont prendre soin de vous…

Qu’en est-il de la pollution dans nos chambres à coucher ?

Ces barbares de nos chambres sont le Formaldéhyde, le monoxyde de carbone, le xylène, le toluène, le benzène, l’ammoniac… Ils sont issus des moquettes, des peintures, des parquets, des produits d’entretien, des mousses d’isolation, des colles, des vernis, des meubles en agglomérés, des parfums d’ambiance…

Dans les années 80 le professeur W. Wolverton, chercheur américain travaillant pour la NASA a prouvé le pouvoir de dépollution de certaines plantes. Selon lui, ce sont « de véritables petites usines dépolluantes ». Les feuilles et surtout les racines et les microorganismes présents dans le substrat terreux fonctionnent comme des filtres.


C’est à partir de ces travaux que des scientifiques de plusieurs pays, comme l’Australie, l’Allemagne ou l’Angleterre, se sont intéressés aux vertus des plantes dépolluantes et à leurs applications possibles dans notre quotidien. Avec succès !
En France, c’est l’association «Plant’airpur», créée en 2000 par la paysagiste d’intérieur Geneviève Chaudet, qui pilote depuis plusieurs années un programme national de recherche baptisé «Phyt’air», en collaboration avec le CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment) et la faculté de pharmacie de Lille.

Plante dans la chambre à coucher: danger ?

Mettre une plante dans la chambre à coucher, c’est mauvais pour la santé, dit-on souvent : Idée reçue !
Sous l’action de la lumière dans la journée, la chlorophylle de la plante absorbe le gaz carbonique de l’air et rejette de l’oxygène, c’est le principe de la photosynthèse. Elles redonnent ainsi de l’air neuf à votre pièce. La nuit, le processus s’inverse : elle absorbe l’oxygène et dégage du dioxyde de carbone. On croit généralement que cette inversion est nuisible (le gaz carbonique n’est pas souhaitable en grande quantité), mais les volumes rejetés par nos plantes sont très, très faibles. Vous  ou votre chat rejetez beaucoup plus de gaz carbonique qu’une plante la nuit. N’ayez ainsi pas peur de disposer une plante dans votre chambre à coucher.

En bref : le fait que les plantes dégagent du CO2 la nuit n’est pas dangereux : la quantité d’oxygène qu’elles produisent au cours de la journée est plus importante que celle qu’elles consomment la nuit !

Source: www.sommeil-au-naturel.com

Mécanisme de dépollution par les plantes:

Si ce mécanisme est parfois remis en cause par certaines études, la recherche effectuée sur les plantes montre qu’il y a un effet bénéfique incontestable sur la qualité de l’air que nous respirons.

  • Le principe de la dépollution repose sur un échange gazeux.
  • Les substances nocives présentes dans l’air sont absorbées par la plante grâce à son feuillage et sont transformées en matière organique active grâce à son système racinaire.
  • La plante émet ensuite du Co2 nettement plus sain que ce qu’elle a absorbé auparavant.
  • Elle améliore ainsi la qualité de l’air à l’intérieur de la maison et également le niveau d’oxygène.
  • Evidemment, plus la plante se développera et plus l’efficacité de ce processus sera importante.

Source: www.jardiner-malin.fr

Voici une liste non exhaustive de plantes qui vont prendre soin de vous à tous les niveaux: stress, purification de l’air, sommeil…Adoptez les et elles vous le rendront au centuple !

1. Le Jasmin pour le sommeil

jasmin

Il existe plus de 200 types de jasmin et c’est l’une des plantes aux effets calmants et relaxants.

Son parfum enivrant a un effet sédatif qui améliore sans aucun doute la qualité de notre sommeil.

  • Le jasmin a tendance à grimper, et beaucoup d’espèces sont si fragiles qu’elles aiment être à l’intérieur, dans des pots de fleurs.
  • C’est l’une des meilleures plantes pour trouver le sommeil, grâce à ses propriétés calmantes. De plus, elle est facile à cultiver. Vous n’avez besoin que d’un pot au ras du sol et de terre végétale en abondance.

2. La Fougère de Boston contre le stress

fougère de boston

Riche en huiles essentielles et en flavonoïdes, la fougère de Boston sera votre meilleur alliée contre le stress et un parfait régulateur pour votre système nerveux. Originaire d’Amérique et de Guyane française, cette plante ne demande que peu d’entretien. En effet, on recommande de l’arroser seulement 1 fois par semaine en hiver et 2 à 3 fois par semaine en été.


Quelques lectures intéressantes:

3. Le Philodendron  contre les polluants

philodendron

Il absorbe principalement le formaldhéhyde et le pentachlorophénol.

On retrouve ces composant dans la plupart des matériaux utilisés pour le mobilier mais aussi la colle, les vernis et produits ménagers

C’est une plante qui aime l’humidité et qui pourra également se plaire dans une salle de bain par exemple.

L’entretien est facile et vous serez séduit par son feuillage luisant. Source: www.jardiner-malin.fr

4. L’aréca contre les polluants

lareca

L’aréca n’est pas seulement l’une des plantes d’intérieur préférées et sans aucun doute les plus utilisées, il fait aussi partie des plantes dépolluantes. Il absorbe très bien le xylène et le formaldhéhyde. On retrouve notamment ces produits dans la peinture et les vernis mais aussi dans la plupart des produits d’entretien.

L’aréca aime les endroit bien ensoleillés et lumineux. Source: www.jardiner-malin.fr

5. Cierge du Pérou contre les ondes électromagnétiques

cereus-peruvianus

Cereus peruvianus – Le cierge du Pérou (ou cactus du Pérou) n’élimine pas les COV. En revanche, il est recommandé pour absorber les ondes électro­magnétiques émises par les télévisions ou les ordinateurs. Des études suisses et américaines tendent à démontrer que sa présence soulage les maux liés à ce type de radiations.

Mode de culture : cette plante est très facile à cultiver. Veillez simplement à ne pas l’arroser abondamment.
Lumière vive : 1 500 lux.
Température : de 5 à 30 °C.

Source: www.rustica.fr

6. Le dieffenbachia  pour humidifier l’air

Le dieffenbachia est originaire d’Amérique Centrale et du Brésil.

L’entretien, le rempotage, l’arrosage ou encore l’exposition, sont autant de petits gestes qui rendront votre dieffenbachia encore plus beau. Elle fait le bonheur de nos maisons et appartement grâce à son grand pouvoir décoratif. Outre tous ces avantages, le dieffenbachia a l’avantage d’humidifier l’air lorsqu’il est trop sec, très utile lorsqu’il y a une climatisation. Source: www.jardiner-malin.fr

7. Le Rhipsalis

Le rhipsalis est une variété de plante grasse, de la famille des cactus, sauf qu’elle a des soies à la place des épines. Originaire d’Amérique du Sud et Centrale, cette plante apprécie plus particulièrement le climat tropical et peut s’épanouir en potée ou sur un tronc d’arbre.
Une cinquantaine de variétés ont été répertoriées jusqu’ici, avec des feuillages pouvant être plats, elliptiques ou encore tubulaires. Leur point commun, un joli port tombant qui fait d’eux une plante d’ornement hors pair.
 Avec des cirrhes pouvant aller de 40 cm à 4 mètres, le rhipsalis peut se cultiver de multiples manières .
Ses principales vertus santé :
Des chercheurs anglais ont découvert chez le rhipsalis des propriétés étonnantes. Il lutterait à la fois contre le stress et l’hypertension artérielle et pourrait aussi influer positivement notre capacité de concentration au travail. Il est donc idéal pour le bureau. Source: www.linfo.re
Crédit photo à la une: Rustica
Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com