Otite moyenne: Traitement, Prévention, Symptômes

Cette maladie, qui peut être assez grave, est toujours secondaire à une infection des voies aériennes supérieures (nez ou gorge). Elle est très courante chez l’enfant. L’otite moyenne est une infection de l’oreille moyenne provo­quée soit par un virus, soit par une bactérie – streptocoque, staphylocoque ou pneumocoque. Elle peut être une complication de la scarlatine, des oreil­lons, de la rougeole, de la grippe, de la diphtérie, de la coqueluche ou de l’angine.

Danger : Dans sa forme non puru­lente, l’otite connaît une évolution cli­nique bénigne, avec une simple rougeur diffuse du tympan qui s’ajoute aux symptômes d’un rhume de cerveau. La guérison est en général spontanée. Ce­pendant, si le mal s’aggrave, un traite­ment médical s’impose dans la mesure où les complications peuvent aller de la mastoïdite à la méningite ou l’abcès du cerveau.

Otite moyenne aiguë


Le tout premier symptôme est une douleur d’oreille (otalgie) intense et lancinante, qui peut être continue ou intermittente et irradier sur un côté du crâne. Les autres signes sont une sensation d’oreille bouchée (qui alterne en fonction de la position du corps), des bourdonnements d’oreille, une sensibilité dans la région mastoïdienne et une fièvre élevée (dépas­sant 40 °C).

Otite moyenne chronique muco-purulente

Il peut y avoir une douleur d’oreille, mais le symptôme le plus important est un écoulement purulent du conduit. 11 s’accompagne d’une sensation d’oreille bouchée et d’une baisse d’audi­tion. Le tympan est presque toujours perforé. Le flux constant de pus entraîne parfois une prolifération de tissu grais­seux qui traverse le tympan perforé et atteint l’oreille moyenne. Cette dange­reuse complication s’appelle le cholestéatome.

Otite moyenne chronique purulente

Dès que le traitement aux anti­biotiques est commencé, la douleur d’oreille qui accompagne l’otite moyenne aiguë disparait, mais peuvent subsister la sensation d’oreille bouchée, de déplacement liquidien dans le conduit et la baisse d’audition que provoque la congestion de la membrane de la trompe d’Eustache. Quant au pus, il peut toujours être présent dans l’oreille moyenne.

Otite moyenne Traitement (Otite moyenne chronique purulente) 

Un drainage chirurgical de l’oreille moyenne est indispensable en cas d’otite moyenne grave ou réfrac- taire. Toute immersion dans l’eau est absolument contre-indiquée pendant un certain temps, même après une apparente guérison. L’otite moyenne purulente exige un traitement particuliè­rement énergique et mené avec vigilance afin de prévenir l’apparition d’une mastoïdite.


Quelques lectures intéressantes:

Les antibiotiques doivent être admi­nistrés le plus tôt possible et de manière suffisamment prolongée pour que tous les symptômes aient complètement dis­paru. Les sinus, le nez et la gorge sont traités simultanément. L’ablation des végétations adénoïdes est très souvent pratiquée dans la mesure où ce sont elles qui constituent la principale cause de la maladie chez l’enfant. Enfin, le conduit auditif doit être nettoyé régulièrement afin de supprimer toute trace d’écoule­ment purulent.

L’otite moyenne chronique muco-purulente est difficile à traiter car le germe est résistant aux antibiotiques et l’affection atteint les marges osseuses de l’oreille moyenne. Le cholestéatome doit faire l’objet d’un curage chirurgical afin d’éviter toute complication grave. Le pus est soumis à une culture afin de déterminer avec précision le germe et d’y adapter l’antibiotique le plus effi­cace, souvent sous forme de gouttes auriculaires. Les radiographies révèlent l’extension de la maladie et une éventuelle atteinte osseuse en cas de cholestéatome. Un traitement local prolongé et énergique aboutit souvent à l’assèchement de l’oreille sans qu’il soit nécessaire de recourir à l’in­tervention chirurgicale. Un écoulement purulent d’odeur fétide représente un danger et requiert un examen médical immédiat. En cas d’otite moyenne chro­nique purulente, s’il subsiste encore du pus dans l’oreille moyenne après traitement aux antibiotiques, l’incision du tympan par voie chirurgicale est nécessaire afin de procéder au drainage.

Otite moyenne Prévention :

L’otite moyenne peut tout à fait être évitée, particulièrement chez l’enfant : ne jamais négliger un rhume, une infection des voies aériennes su­périeures ou toute maladie infantile infectieuse accompagnée d’une érup­tion ; apprendre à l’enfant à bien se moucher le nez et ne pas le contrain­dre à reprendre trop rapidement une activité normale. Si l’on respecte ces quelques règles, on arrive souvent à contourner les désagréments de ce mal.

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com