Névrite: Symptômes, Détails, Traitement

La névrite est une inflammation d’un seul ou de plusieurs nerfs (polynévrite) pouvant affecter n’importe quelle partie de l’organisme. C’est un terme général recouvrant des affections dont les causes sont multiples.

Les causes de la névrite :

  1. Cause mécanique : Blessure ; compression d’un nerf pendant le som­meil ; effort violent ; mauvaise position entraînant des crampes : par exemple, utilisation prolongée d’un outil pesant (perceuse), position penchée continuelle (cas de l’agriculteur).
  2. Cause vasculaire : Obstruction d’une artère.
  3. Cause infectieuse : Invasion par des germes attaquant les nerfs (diphté­rie, botulisme).
  4. Cause toxique : Intoxications par le plomb, l’arsenic, le mercure, l’étain, le zinc, le bismuth, le cuivre, le manga­nèse, l’alcool, le monoxyde de carbone, le tétrachloride de carbone, etc. C’est l’une des causes principales de la poly­névrite, intervenant aussi bien en cas d’absorption de doses massives qu’en cas d’intoxication insidieuse par de faibles quantités absorbées de façon prolongée.
  5. Troubles du métabolisme : Dia­bète, goutte, etc. En particulier, les maladies entraînant des carences ali­mentaires, et plus spécialement celles à l’origine d’un déficit en vitamine B, (thiamine).

Danger : La névrite est une affection extrêmement douloureuse ; non traitée, elle peut aboutir à une atrophie et à une déformation musculaire, perspective dé­plaisante qui peut généralement être évitée. Lorsque la névrite s’accompagne d’une douleur irréductible intense, on doit examiner l’éventualité d’une tu­meur maligne.


Quelques lectures intéressantes:

Névrite Symptômes :

Les nerfs sensitifs devien­nent douloureux sur tout leur trajet. Autres symptômes caractéristiques : picotements, engourdissement, sensa­tion de brûlure, perte de la sensibilité tactile ou insensibilité à la chaleur et au froid.


Si les nerfs moteurs (nerfs attachés au muscle) sont atteints, on observe un affaiblissement musculaire allant sou­vent jusqu’à la paralysie. En l’absence de traitement, les muscles diminuent de volume et s’atrophient.

Dans la polynévrite, la douleur, l’en­gourdissement ou les picotements débu­tent habituellement par les doigts et les orteils, s’étendant ensuite au bras et à la jambe. Les douleurs peuvent varier d’une sensation désagréable de vifs picotements à une douleur aiguë, en coup de poignard. Elles s’accentuent parfois pendant la nuit ; les change­ments de température peuvent égale­ment avoir une influence.

Les symptômes sous-jacents de toutes les autres formes de névrite sont ceux de la maladie causale.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com