Mégacôlon: Est ce grâve ?

Le mégacôlon (maladie de Hirschsprung), ou dilatation anormale du côlon, qui peut être congénital ou se développer dans les premières années de l’enfance ou pendant l’adolescence, se traduit par une sévère constipation.

La forme congénitale est perceptible dès les douze premiers mois de la vie. Elle frappe environ un nouveau-né sur 2, plus souvent de sexe masculin. Cette maladie est due à l’absence d’in­nervation d’un segment du côlon qui entraîne l’absence dans cette zone de mouvements péristaltiques. Le blocage des matières fécales provoque un ballon­nement abdominal important, l’enfant se nourrit peu, sa croissance est retardée.

Le mégacôlon acquis est dans la majorité des cas dû à un choc émotif violent qui provoque chez l’enfant ou l’adolescent un blocage des mouvements péristaltiques du côlon (comme s’il refusait de les laisser aller). Le rectum se distend et s’emplit de matières fécales. Le patient souille son linge. Ce trouble requiert une assistance psychologique. On pratique également des lavements lubrifiants à base d’eau additionnée d’huile et de substance ramollissant les selles. Si ce traitement se révèle ineffi­cace, l’intervention chirurgicale s’im­pose pour évacuer les matières fécales accumulées et prévenir ainsi la dilata­tion progressive du côlon.


Quels sont les symptômes ?

Les gros intestins se développent rapidement. Les symptômes de l’affection peuvent apparaître soudainement et incluent:

  • douleur abdominale
  • ballonnement de l’abdomen (distention)
  • sensibilité abdominale
  • fièvre
  • pouls rapide (tachycardie)
  • diarrhée avec du sang ou abondante
  • selles douloureuses

Le mégacôlon est une maladie mortelle. Si ces symptômes apparaissent, vous devriez consulter immédiatement un médecin.

Traitement

Le traitement du mégacôlon nécessite habituellement une intervention chirurgicale. Si vous développez cette maladie, vous serez hospitalisé(e). Vous recevrez des soins pour éviter les chocs. Le choc est un état qui met la vie en danger et qui se produit lorsqu’une infection dans le corps entraîne une diminution rapide de votre tension artérielle.


Quelques lectures intéressantes:

Une fois que votre tension artérielle est stable, vous aurez besoin d’une chirurgie pour corriger le mégacôlon. Dans certains cas, le mégacôlon peut produire une déchirure ou une perforation du côlon. Cette déchirure doit être réparée pour empêcher les bactéries du côlon de pénétrer dans le corps.

Même s’il n’ y a pas de perforation, les tissus du côlon peuvent être affaiblis ou endommagés et doivent être enlevés. Selon l’étendue des dommages, vous devrez peut-être subir une colectomie. Cette procédure implique une ablation complète ou partielle du côlon.

Vous prendrez des antibiotiques pendant et après l’opération. Les antibiotiques aideront à prévenir une infection grave appelée septicémie. La septicémie provoque une réaction grave dans le corps qui met souvent la vie en danger.

A côté

Portez une attention particulière à l’exclusion de toute cause sous-jacente. S’il y a lieu, corrigez les anomalies électrolytiques/métaboliques et éliminez les médicaments qui peuvent influencer la motilité du côlon (p. ex. narcotiques, agents anticholinergiques, antagonistes des canaux calciques).

L’utilisation du biofeedback pour l’étiologie de l’inertie du côlon dans le cas du mégacolon chronique n’est probablement pas efficace, bien que l’on ait signalé un traitement efficace de l’obstruction fonctionnelle des exutoires avec le biofeedback.

Chez les patients nécessitant une hospitalisation, la décompression au moyen de sondes nasogastriques et rectales peut faciliter le traitement. Lorsque de tels tubes sont utilisés, l’expérience a démontré que des changements fréquents de position chez le patient peuvent aider à améliorer la décompression.

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com