Massage ayurvédique de la tête: Comment procéder ?

Préambule au massage ayurvédique de la tête

S’il est fait correctement, le massage ayurvédique de la tête est en fait celui du corps entier. Etant donné que la tête est le centre du système nerveux, un massage de la tête apaise celui-ci dans son intégralité. Le cerveau est le premier organe qui se forme dans le processus du développement fœtal. Il est plus gros et plus lourd à la naissance qu’aucun autre organe (il faut d’ordinaire de trois à six mois à un bébé pour seulement tenir et équilibrer sa tête sur son cou).

La fontanelle du bébé est une ouverture recouverte d’une membrane entre les angles non achevés des deux pariétaux. Située au sommet du crâne au-dessus du milieu du cerveau, la fontanelle bat chez le bébé. Au moment de la mort, la force vitale, ou prana, quitte le corps par une  des dix portes*.

Dans le langage des yogis, la fontanelle est considérée comme la dixième porte, ou brahmarandhra. Cette ouverture a pour dessein d’ ap­provinionner le bébé en énergie de l’environnement. Vers six ou neuf mois, l’ouverture se ferme, et cette partie du corps devient dure, comme les autres os. Cependant, par une pratique constante du nada yoga (pra­nava), les yogis peuvent la rouvrir (le nada yoga consiste à chanter le pra­nava Aum à voix basse, presque inaudible. Le son vibre au sommet du crâne, et ressemble au bourdonnement d’un bourdon). Les yogis qui quit­tent leur corps par cette porte ne renaissent pas.


Le massage de la tête, exécuté avec soin avec des huiles nourrissantes au cours des six ou des neuf premiers mois de la vie, est excellent pour le cer­veau et la vue du bébé. Il protège le cerveau de la sécheresse, qui est constamment créée plus tard par la pensée, l’imagination, et la prise de décisions. Quand cette ouverture se ferme, l’huile ne peut plus atteindre le cerveau. Pour assurer un fonctionnement optimum du cerveau du bébé, la mère indienne laisse une pièce de coton ou de lin trempée dans l’huile, sur cet endroit du crâne chaque fois qu’elle le peut.

Le massage de la tête exécuté pendant les neuf premiers mois de la vie énergétise le fluide cérébrospinal et renforce le système nerveux. Le brahmarandhra est censé respirer et absorber l’énergie pranique, la radiation solaire, et d’autres formes d’énergie subtile présentes dans l’atmosphère. L’huile, qui garde aussi la tête fraîche, agit comme un conducteur de l’énergie disponible dans l’environnement. Selon les textes yogiques, ce lieu, situé à huit largeurs de doigt au-dessus du troisième œil, est le siège du Soi (Atman). C’est la demeure de la conscience pendant le samadhi, qui est un état d'”inconscience consciente”**.


Quelques lectures intéressantes:

L’application d’huiles nourrissantes sur cette région aide à calmer et à renforcer le cerveau et le système nerveux. Quand l’huile est appliquée sur la tête des adultes, elle est absorbée par la racine des cheveux; ceux-ci sont connectés avec les fibres nerveuses qui conduisent directement au cerveau. L’huile fortifie la chevelure et ôte la sécheresse, qui est cause de la fragilité des cheveux, de la calvitie précoce, et de nombreux désordres du cuir chevelu.

Le massage ayurvédique de la tête peut être fait à tout moment, sauf juste après les repas, quand il y a fièvre, et dans tout état où le massage en général est interdit. Il est spécialement bénéfique tôt le matin avant de prendre un bain, et le soir, après le travail de la journée. S’il est fait avant le coucher, il confère un sommeil profond.

Le massage du front, l’application de pâtes comme celle de santal ou ubtan ou l’application de malai (peau de lait bouilli) calme le système et génère une agréable sensation dans le cerveau.

L application d’argile rafraîchit aussi l’organisme, mais elle crée de la sécheresse, et de l’huile doit être appliquée après que l’argile est ôtée.

I.:application de pâte de santal sur le front avant la méditation est une pratique familière en Inde, parmi les Hindous. En rafraîchissant le lobe frontal, la région du cerveau la plus impliquée dans les pensées et les idées, la pâte aide à apaiser le mental et à induire un état  méditatif.

Le massage des tempes améliore la vue et le pouvoir de concentration.

Il suscite aussi un état centré.

Le massage des sourcils détend le corps entier et est spécialement béné­fique pour les yeux.

Le massage du front améliore la vue et le pouvoir de concentration.

 

* Les dix portes sont l’anus, les glandes génitales, la bouche, les deux narines, les deux yeux, les deux oreilles, et le brahmarandhra.

** Anatomiquement, le brahmarandhra est l’espace creux entre les deux hémisphères cérébraux. Cette zone est sur le chemin direct de la mystérieuse Kundalini (la «lovée», la puissance du «serpent») qui monte par la sushumna, la nadi la plus subtile.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com