7 bienfaits du massage ayurvédique de la tête

Bienfaits du massage ayurvédique de la tête:

  • Il augmente l’approvisionnement en oxygène frais et en glucose du cerveau
  • Il détend le système nerveux et élimine la fatigue causée par la tension
  • Il améliore la circulation de cette sève vitale, le fluide cérébro­spinal
  • Il accroît la sécrétion des hormones de croissances et des enzymes nécessaires au développement des cellules du cerveau.
  • Il augmente le niveau d’énergie pranique à l’intérieur du cerveau
  • Il guérit du dessèchement.
  • Il retarde la chute des cheveux, et leur blanchissement prématuré.

Pour ces raisons, le massage de la tête doit faire partie du programme quotidien.

Quelles huiles utiliser pour le massage de la tête ?

L’huile de sésame, extraite des graines de sésame noir, est censée être l’huile la meilleure pour le massage de la tête et des cheveux. Elle contient de l’acide linoléique, l’une des vingt-quatre enzymes qui sont importantes pour le cerveau.

L’huile de moutarde est aussi très nourrissante pour le cerveau, et est spécialement bonne pour les yeux. Très populaire dans le Nord de l’Inde, elle ralentit le grisonnement des cheveux et fortifie les nerfs. L’huile de moutarde peut parfois irriter la peau des gens qui n’ont pas l’habitude de l’utiliser. Pour cette raison, mieux vaut la mélanger à de l’huile de sésame, qui est neutre et n’irrite pas la peau.


L’huile de noix de coco est particulièrement recommandée parce qu’elle apaise le corps et qu’elle est rafraîchissante, comparée à l’huile de moutarde ou de sésame. Parce qu’elle est censée favoriser une chevelure longue et lustrée, les femmes indiennes, surtout au Bengale, l’utilisent pour le massage ayurvédique de la tête et des cheveux.

Plusieurs huiles sont spécialement bonnes pour la santé des cheveux. L’huile amla nourrit et fortifie les cheveux. L’huile bhringaraj ralentit le blanchissement. L’huile shikakai favorise une chevelure longue et brillante. L’huile sésame-amande avec une petite quantité de santal fortifie les cheveux et la mémoire. Le jasmin est utilisé pour son par­fum exquis.


Quelques lectures intéressantes:

Deux autres huiles fortifient la mémoire: ce sont l’huile d’amandes et l’ huile brahmi.

Les huiles réputées pour leur effet rafraîchissant sont celles de graines de potiron, de kahu, et de coriandre. L’huile de coriandre est très rafraîchissante et ne doit pas être utilisée sous sa forme pure : mélan­gez-la avec d’autres huiles avant d’en faire usage. Cette huile est spé­cialement bénéfique pour les gens qui ont de la chaleur à la tête.

Beaucoup de ces huiles sont utilisées combinées pour leurs bienfaits spécifiques. Certaines combinaisons communes sont brahmi-amla, brah­mi-amla-shikaki-bhringaraj, sésame-amande avec jasmin, et amande-poti­ron-kahu.

Avant de commencer le massage de la tête, il est important de se fami­liariser avec trois endroits. L’huile doit être appliquée à ces trois endroits puis répandue sur tout le cuir chevelu.

  1. Le premier endroit est la fontanelle ou brahmarandhra, située à huit largeurs de doigt du troisième œil. On l’appelle aussi adhi­ pati marma.
  2. Le deuxième endroit est la partie du crâne où les cheveux forment un épi. Cette région, située à douze largeurs de doigt des sourcils, est aussi appelée la crête. Quand les Hindous se rasent les cheveux, sou­vent ils épargnent cette seule région; la mèche de cheveux, appelée shikha, est censée être distinctive de l’Hindou. Les cheveux sont tordus dans le sens des aiguilles d’une montre, et noués ensemble. La nadi la plus importante, la sushumna, qui part du pre­mier chakra (le muladhara), bifurque à l’extrémité de la medulla oblongata, et son aspect postérieur se termine à ce point. Les Hindous gardent un shikha pour garder l’énergie travaillant dans cette région. En tordant et en nouant les cheveux, les capillaires connectés aux racines sont excités, ce qui à son tour améliore la cir­culation d’énergie. Ce fut jadis considéré comme essentiel pour ceux qui pratiquaient le pranayama.Deux marmas très importants, appelés krikatikas, sont situés sur chaque côté de la dernière vertèbre palpable.
  3. Le troisième endroit se trouve derrière la tête, près du lieu où le cou est joint au crâne.
Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com