Mal au cou: que faire ?

Dans cet article, nous allons explorer les causes communes de douleur au cou et les solutions que votre ostéopathe pourra vous proposer lors de votre prochaine consultation.

Douleur au cou: Causes

La majorité des personnes qui consultent un ostéopathe  présentent une douleur au cou qui est habituellement causée par une tension. Le signe cardinal d’une tension est généralement la douleur.

De même que pour la douleur au bas du dos, elle résulte souvent de nombreux facteurs et non à un seul événement traumatisant.

Pour comprendre le développement d’un dysfonctionnement musculo-squelettique, imaginez un large panneau vitré.

Pensez les mauvaises postures ou les activités répétitives comme un caillou jeté contre cette vitre. Un seul caillou jeté ne causera pas beaucoup de dégâts, cependant plus il y a de cailloux qui sont jetés, plus la vitre est faible. Après que de nombreux cailloux aient été jetés, la vitre se fissurera et se cassera. Bien que notre corps soit extrêmement résistant, au fil du temps, la combinaison de facteurs sera trop forte et dans ce cas, le dysfonctionnement et la douleur sont susceptibles de se manifester.
Alors, quels facteurs peuvent prédisposer le cou à une telle tension et douleur ?

  • Posture anormale. Certaines personnes sont sujettes à des crises de déformation du cou  car elles dorment dans une position gênante. Les crises peuvent être assez sévères et invalidantes, mais heureusement elle peuvent se résoudre relativement rapidement.
  • Tension répétitive. Les professions nécessitant des mouvements répétitifs ou d’être assis longtemps. Ce mouvement répétitif provoque un micro-traumatisme. Pensez à un peintre qui a toujours sa tête dans une position étendue. Au cours des 30 dernières années, un nouveau type de tension répétitive a été identifié chez les employés de bureau. Elle est connue sous le nom de «maladie de bureau» et correspond aux conséquences de plusieurs mauvaises habitudes: par exemple, rester assis pendant des périodes prolongées, en regardant un écran d’ordinateur qui n’est probablement pas positionné à la bonne hauteur, couplé avec un téléphone qui est niché dans le creux de épaule de la personne pour la majeure partie de la journée. A terme, vous pourrez voir à quel point cela peut se transformer et se développer en douleur. Les étirements présentés à la fin de cet article sont extrêmement bénéfiques pour ceux dont les professions exigent de passer la majeure partie de leur journée dans cette position.
  • Les accidents de véhicules motorisés peuvent provoquer des secousses violentes de la tête en hypertension, ou hyper-flexion.  Les impacts latéraux entraînent généralement une flexion de la tête vers ce côté, et l’impact arrière tend à jeter la tête vers l’arrière. Tout ou une partie de ces mouvements entraînent généralement une entorse cervicale.
  • Le stress et les facteurs émotionnels sont une cause très fréquente, mais souvent négligée, de douleurs cervicales. Les aspects physiologiques du stress peuvent prédisposer tout le corps et surtout le système musculo-squelettique à un large éventail de problèmes. Le stress peut provoquer une activation prolongée du muscle entraînant un raccourcissement des muscles, la formation de points de déclenchement ou de bandes serrées dans les fibres musculaires. Lorsque les gens se sentent stressés, ils sentent littéralement le «poids du monde» sur leurs épaules.
Vous aimerez aussi :  Mespilodaphne Pretiosa: Plante médicinale pour l'hydropisie, l'arthritisme, l'oedème des pieds, l'asthénie nerveuse

 

Comment l’ostéopathie peut-elle aider ?

Le but du traitement par l’ostéopathie est de réduire le spasme musculaire dans les muscles affectés. La protection est la réponse naturelle du corps aux blessures et aux traumatismes. Les muscles environnants deviennent tendus dans un effort pour éviter tout dommage supplémentaire à l’articulation affectée. Une fois que les muscles sont détendus, il est plus facile de traiter le dysfonctionnement articulaire sous-jacent. Lors de la présentation initiale, la zone peut être trop tendue pour effectuer même un massage doux et basique des tissus. Dans ce cas, l’acupuncture ou l’aiguilletage sec est justifié pour réduire les spasmes musculaires et pour aider à retransmettre le mouvement normal de la colonne cervicale.

Une fois que l’inflammation locale a diminué, il existe de nombreuses techniques utilisées par les ostéopathes dans le traitement. Étirement délicat et technique de l’énergie musculaire.

Si vous avez  des douleurs au  cou et au dos, ne repoussez pas le traitement plus longtemps.

 

Source : backinhealthosteo.com.au

Crédit photo :  flickr.com