L’huile de foie de morue est elle vraiment bénéfique comme le disait grand-mère?

L’huile de foie de morue est comme son nom l’indique extraite du foie de la morue. Elle est obtenue par la cuisson du foie à la vapeur, puis écrasement et décantation des foies cuits pour en extraire l’huile. Elle était traditionnellement administrée aux enfants pour la croissance osseuse et le développement. Elle est également utilisée pour prévenir les problèmes osseux lié à l’âge et l’ostéoporose. L’huile de foie de morue est bonne pour la santé des os car elle est riche en vitamine A et vitamine D. Elle peut être consommée en tant que complément alimentaire, sous forme de gélules (ce qui permet d’éviter son goût désagréable) ou sous forme liquide. Cette huile possède d’autres vertus pour la santé dont la prévention du diabète et des maladies cardiaques.

Qu’est-ce que l’huile de foie de morue ?

L’huile de foie de morue est une source nutritive riche en vitamines essentielles, notamment en vitamine D et en vitamine A, ainsi qu’en acides gras oméga-3 aux propriétés anti-inflammatoires. La plupart de la population ne mange pas suffisamment d’aliments anti-inflammatoires, qui fournissent pourtant la précieuse vitamine D et des oméga-3, ainsi que des éléments nutritifs importants qui jouent un rôle crucial dans la santé cardiovasculaire, hormonale, immunitaire, reproductive et neurologique.

De nombreux adultes et enfants pourraient donc tirer bénéfice d’une supplémentation en huile de foie de morue.



Vous pouvez consommer l’huile soit en mangeant du foie frais de morue ou, soit en prenant des suppléments (sans ordonnance). Chaque cuillère à café d’huile de foie de morue présente environ 41 calories et 4,5 grammes de graisses selon l’USDA (département de l’Agriculture des États-Unis),  réparties entre les acides gras mono-insaturés, saturés et polyinsaturés.

L’un des meilleurs bénéfices de la prise d’huile de foie de morue est qu’elle contient des niveaux taux élevés d’acides gras oméga-3, au même type que dans les poissons gras comme le saumon, le maquereau et les sardines. C’est aussi l’un des rares aliments contenant de la vitamine D.

Les oméga-3 et la vitamine D sont efficaces pour diminuer l’inflammation, pour prévenir la coagulation sanguine, préserver la santé du cerveau et prévenir la dépression. Ils sont même capables de diminuer les douleurs dans le cadre de l’arthrite.

Des dizaines d’études ont associé l’huile de foie de morue aux bienfaits suivants:
• diminution du taux de cholestérol élevé et des triglycérides élevés
• prévention et traitement du diabète
• diminution de l’hypertension artérielle
• prévention des maladies cardiaques
• réduction du risque d’arthrose
• traitement de la dépression
• réduction du risque de maladies auto-immunes
• lutte contre les troubles de la vision comme le glaucome et protection des yeux
• traitement des infections de l’oreille, des allergies et de l’asthme
• prévention et traitement des maladies rénales
• aider à guérir les blessures cutanées
• maintenir la santé des os et prévenir les fractures ou l’ostéoporose

8 bienfaits de l’huile de foie de morue

1. Riche en acides gras oméga-3

L’huile de poisson de foie de morue est l’une des sources naturelles les plus riches en acides gras oméga-3 appelés acide docosahexaénoïque (DHA) et acide eicosapentaénoïque (EPA). En raison de leurs propriétés anti-inflammatoires, et notamment de leur capacité à réduire la production de prostaglandines, les oméga-3 réduisent le besoin de médicaments anti-inflammatoires et peuvent être utilisés pour traiter de nombreux symptômes naturellement, comme les facteurs de risque de maladie coronarienne, la dépression ou la douleur liée à l’arthrite.

Si vous n’êtes pas encore familiarisé avec les nombreux atouts des oméga-3, sachez qu’ils peuvent réduire le risque de développer de nombreuses maladies, telles que les maladies cardiaques, le TDAH (Trouble du Déficit d’Attention), l’anxiété, le cholestérol élevé, les maladies inflammatoires de l’intestin, l’arthrite, le cancer et plus encore.

En réalité, de nombreuses personnes présentent un déséquilibre oméga-3-oméga-6 dans leur alimentation. Les oméga-6 ne sont pas forcément mauvais, mais si ils sont consommées en trop grande quantité par rapport aux oméga-3, ils provoquent une inflammation qui est à l’origine de la plupart des maladies.

On estime en général que le rapport oméga 6 oméga 3 dans l’alimentation occidentale se situe entre 10 et 30 pour 1, alors qu’il devrait idéalement se situer au maximum à 5 pour 1, voire moins dans certaines situations et risques spécifiques. La carence en oméga-3 augmente en raison de la surconsommation d’aliments transformés, des fast foods ou des aliments frits contenant des huiles végétales raffinées (comme l’huile de soja, l’huile de colza, l’huile de coton et l’huile de maïs) riches en oméga-6. La supplémentation avec de l’huile de foie de morue, riche en oméga-3, est une façon de diminuer l’inflammation et de renforcer votre ratio d’acide gras pour être en bonne santé.

2. Apport en vitamine D

La vitamine D agit plus comme une hormone dans le corps qu’une vitamine, puisqu’elle affecte le fonctionnement des neurotransmetteurs, la santé cardiaque et les réponses inflammatoires. Synthétisée par votre peau lorsque vous êtes exposé à la lumière du soleil (rayons UV).

Non seulement la vitamine D joue un rôle dans le métabolisme osseux, mais elle soutient les fonctions importantes de toutes nos cellules. Étant donné que des faibles niveaux de vitamine D peuvent nuire à la capacité de nos cellules de se multiplier et de se réapprovisionner, la carence en vitamine D pourrait augmenter le risque de maladie à court terme, voire pire, de développer une maladie auto-immune, une maladie cognitive ou cardiovasculaire, du diabète, de l’ostéoporose ou un cancer.

Vous aimerez aussi :  Régime anti-inflammatoire: ce qu'il faut savoir

Étant donné que la plupart des adultes et des enfants ne reçoivent pas suffisamment la lumière du soleil pendant l’année, la supplémentation en vitamine D est maintenant recommandée pour la majorité des personnes. Les symptômes de carence en vitamine D peuvent inclure la dépression, l’anxiété, la fatigue, une faible libido, l’infertilité, l’autisme, l’asthme … En outre, la carence en vitamine D peut affecter la fonction du système immunitaire et peut augmenter le risque de cancer.

Les doses élevées de vitamine D prises isolément pourraient avoir des effets secondaires potentiels, c’est pourquoi il est maintenant recommandé de prendre de la vitamine D en association avec des acides gras de la vitamine A et des oméga-3.

3. Source importante de vitamine A

La vitamine A est un antioxydant important qui réduit le stress oxydatif et donc les niveaux d’inflammation. Elle est liée à la prévention des troubles liés aux yeux, aide à la santé du cerveau, aide à lutter contre le cancer et est importante pour la production d’hormones. Alors que la plupart des personnes qui ont une alimentation assez équilibrée reçoivent finalement suffisamment de vitamine A par jour, la carence en vitamine A est un risque pour les personnes qui consomment beaucoup d’aliments transformés ou qui n’ont pas assez de calories par leur alimentation.

On peut assister à de nombreuses polémiques sur la supplémentation en vitamine A, car certaines personnes pensent que les niveaux élevés de vitamine A peuvent être réellement dangereux et potentiellement toxiques. Cependant, il est important de noter que de nombreux peuples autochtones qui mangeaient des aliments complets, ont consommé beaucoup de vitamine A (avec de la vitamine D) et étaient en très bonne santé. Par exemple, selon la Fondation Weston A. Price, le régime écossais traditionnel était riche en huiles de foie de morue, abats,  en crustacés et en graisses animales – toutes les sources naturelles de vitamines A et D, et ces personnes étaient très peu malades.

La qualité du supplément semble jouer un rôle important dans le cadre de la consommation de vitamine A via l’huile de foie de morue. De nombreuses marques contiennent des versions synthétiques des vitamines A et D qui ne sont pas bien absorbées, en plus des ratios dangereux de ces deux vitamines. Si la consommation de quantités très élevées de vitamine A à partir de suppléments a été associée à certains problèmes de santé, l’obtention de vitamines A naturellement à partir de sources alimentaires peut aider à améliorer le système immunitaire. Manger beaucoup d’aliments riches en vitamine A est bénéfique pour la croissance osseuse, la vision nocturne, la croissance cellulaire, la fonction testiculaire et ovarienne, et bien plus encore.

Les vitamines A et D sont des nutriments liposolubles souvent présents dans l’alimentation animale. Ils agissent comme des précurseurs des hormones actives, de façons à ce que nous produisons certaines enzymes qui convertissent chacune de ces dernières en formes actives que le corps peut utiliser pour réguler notre système immunitaire. Dans ce cas, la vitamine A est convertie en rétinol.

4. Prévenir les maladies cardiaques

Les études prouvent que l’huile de foie de morue consommée en complément ou sous forme entière peut aider à réduire un taux élevé de triglycérides (type de graisse dangereuse présente dans le sang et qui augmente le risque de maladie cardiaque). L’huile de foie de morue traite également l’hypertension artérielle et aide à équilibrer le taux de cholestérol.

Une série d’études a démontré la grande efficacité des acides gras polyinsaturés oméga-3 obtenus à partir de l’huile de foie de morue dans la prévention de l’athérosclérose (durcissement et rigidité des artères) et ses complications. Le traitement aide à inverser les facteurs de risque chez les patients présentant une hypertriglycéridémie et des taux élevés de triglycérides.

5. Diminuer le risque de cancer

La vitamine D, obtenue à la fois par l’exposition au soleil et par la supplémentation avec de l’huile de foie de morue, a été associée avec une diminution des risques de cancer. Une étude a révélé que la vitamine D pourrait aider à prévenir le cancer du sein chez les femmes en raison d’effets antiprolifératifs et pro-apoptotiques sur les cellules cancéreuses du sein, réduisant ainsi les tumeurs mammaires. Si l’exposition au soleil semble encore être la meilleure option pour obtenir une quantité suffisante de vitamine D, l’huile de foie de morue semble également aider à compenser les carences courantes.

6. Prévenir ou traiter le diabète

L’huile de foie de morue peut aider à contrôler la résistance à l’insuline, et se montrer efficace pour réguler la glycémie. Il a même été démontré qu’elle pouvait diminuer certains symptômes liés au diabète comme les maladies rénales. L’utilisation de l’huile de foie de morue et des suppléments de vitamine D pendant la première année de la vie d’un bébé et l’utilisation du foie de morue pendant la grossesse pourrait également aider à réduire le risque de diabète.

Vous aimerez aussi :  La méditation avec un mantra : quels bienfaits ? (vidéo)

Une étude réalisée en 2007 et publiée dans le Journal of Pharmacy and Pharmacology a dévoilé que la supplémentation d’huile de foie de morue, chez un rat diabétique pendant 12 semaines, pouvait être un traitement naturel contre le diabète. Les suppléments d’huile de foie de morue a complètement a empêché la dysfonction endothéliale et ont aidé à corriger plusieurs marqueurs biochimiques du syndrome métabolique (une combinaison de facteurs de risque de diabète et de maladies cardiovasculaires).

L’huile de foie de morue a permis de gérer le gain de poids des rats et a complètement empêché les anomalies des lipides plasmatiques tout en contrôlant la sensibilité à l’insuline et d’autres facteurs.

7. Aider à traiter l’arthrite

Au début du 20ème siècle, les scientifiques ont établi que l’huile de foie de morue était un«antirachitique» naturel. L’utilisation d’huile de foie de morue est associée à une réduction de la douleur, de la raideur articulaire et des gonflements chez les patients souffrant d’arthrite et d’autres affections inflammatoires.

L’huile de foie de morue est un traitement naturel efficace pour l’arthrite car elle imite les effets des médicaments: elle agit comme un anti-inflammatoire non stéroïdien, améliore les principaux symptômes cliniques et peut être utilisée comme une alternative naturelle et sans danger aux médicaments, ou tout simplement comme un supplément dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde.

8. Garder son cerveau en bonne santé

Dans le cadre de traitements naturels contre la dépression, la supplémentation régulière en huile de poisson a été associée à des risques moins élevés de symptômes dépressifs, en raison de l’apport accru de graisses essentielles comme les acides gras oméga-3 et les vitamine D.

Une étude réalisée en 2007 et publiée dans le Journal of Affective Disorders a révélé que les acides gras oméga-3 provenant de l’huile de foie de morue amélioraient les symptômes de la dépression et de l’anxiété. L’étude Hordaland Health study a suivi 21.835 adultes vivant en Norvège pendant deux ans et a découvert que la prévalence des symptômes dépressifs chez les personnes qui utilisaient l’huile de foie de morue était de 2,5 %, contre 3,8 % pour le reste de la population.

Il existe un lien important entre l’apport en oméga-3 ou la supplémentation d’huile de poisson et la prévention du déclin cognitif, notamment la maladie d’Alzheimer. Les études montrent des résultats cohérents: les acides gras essentiels à la fonction cérébrale se trouvent dans l’huile de poisson et aident à prévenir les maladies du cerveau chez les personnes âgées.

Effets secondaires

L’huile de foie de morue est normalement sans danger pour la plupart des gens.

Les effets secondaires qui peuvent toutefois survenir sont: éructations, mauvaise haleine, brûlures d’estomac et saignements du nez. Prendre l’huile de foie de morue pendant les repas peut souvent diminuer ces effets secondaires.

Des doses élevées peuvent être dangereuses. Cela pourrait empêcher la coagulation du sang et augmenter le risque de saignement. Les taux de vitamine A et de vitamine D peuvent également devenir trop élevés avec de fortes doses d’huile de foie de morue. Des doses élevées peuvent également provoquer des nausées et des selles molles.

Les effets de l’application de l’huile de foie de morue sur la peau sont inconnus.

Précautions spéciales et avertissements:

Grossesse et allaitement: Peu d’informations sur l’utilisation de l’huile de foie de morue pendant la grossesse et l’allaitement sont disponibles. Il vaut donc mieux éviter de l’utiliser dans ces situations.

Hypertension artérielle: l’huile de foie de morue peut diminuer la tension artérielle et pourrait entraîner une trop forte pression sanguine si elle est utilisée avec des médicaments pour l’hypertension artérielle. Faites attention lorsque vous utilisez de l’huile de foie de morue si vous prenez des médicaments pour la pression artérielle.

 

 

Interaction

 

 

  • Les médicaments pour l’hypertension artérielle (Antihypertenseurs) interagissent avec l’huile de foie de morue

L’huile de foie de morue semble diminuer la tension artérielle. Prendre de l’huile de foie de morue ainsi que des médicaments  pour  une pression artérielle trop élevée pourrait excessivement baisser votre tension artérielle.

 

  • Les médicaments qui retardent la coagulation du sang (anticoagulants / antiplaquettaires) interagissent avec l’huile de foie de morue

L’huile de foie de morue pourrait ralentir la coagulation du sang. Prendre de l’huile de foie de morue avec des médicaments qui  ralentissent aussi la coagulation pourrait augmenter les risques de décoloration et de saignement.

 

Posologie

Par voie orale:

Pour diminuer les triglycérides: 20 ml d’huile de foie de morue par jour.
Pour un taux de cholestérol élevé: 30 ml d’huile de foie de morue par jour.
Pour baisser la tension artérielle: 20 ml d’huile de foie de morue par jour.

 

 

Sources:     draxe.com             webmd.com

Crédit photo:  wikimedia.org