Les signes que vous ne digérez pas le gluten

Vous souffrez de désordres intestinaux, vous avez des boutons, vous vous sentez fatigué, vous avez envie de dormir après avoir mangé ? Et si c’était le gluten que vous ne supportez pas ou mal ? Passons en revue les signes d’une mauvaise assimilation du gluten.

Qu’est-ce que le gluten ?

Le gluten est une substance contenue dans des céréales et principalement constituée de deux types de protéines : les prolamines et gluténines.

Son nom vient du latin gluten, qui signifie colle, glu. Le gluten n’est pas à proprement parler présent dans les céréales, mais ce sont leurs protéines qui forment le gluten quand elles sont en présence d’eau.


Le gluten est particulièrement apprécié pour ses propriétés élastiques et c’est pour cela qu’on en rajoute parfois à la fabrication des pains, des brioches, des pâtes à pizza que l’on souhaite avoir bien levées et avec une texture briochée.

Par ailleurs c’est grâce au gluten de la farine de blé que le pain lève à la cuisson et c’est aussi lui qui fait le liant dans les pâtisseries (avec les œufs).

En naturopathie, le gluten est responsable pour beaucoup de ce qu’on appelle les colles, c’est à dire les toxines encrassant le corps d’aspect visqueux, collant, gras et pouvant donner en manifestations physiques les glaires, l’eczéma suintant, les pertes vaginales blanches, un excès de sébum…

Quelles maladies ou troubles peuvent être dus au gluten ?

Actuellement, la seule maladie reconnue par les autorités de santé est la maladie cœliaque, qui est une maladie auto-immune responsable de troubles digestifs pouvant être graves et handicapants la vie des personnes atteintes.

En l’occurrence la personne est intolérante au gluten et son intestin grêle est détruit par l’inflammation générée par la consommation de gluten. Le seul traitement actuel est l’éviction stricte dans l’alimentation du gluten.

Mais saviez-vous que d’autres troubles, qui peuvent passer inaperçus sont à mettre en relation avec votre consommation de gluten ?

Parmi ceux-ci, on suspectera tout ce qui est d’ordre digestif comme des gaz, des ballonnements, des lourdeurs après le repas, des nausées, des vomissements, des diarrhées à répétition ou au contraire une constipation chronique, des douleurs répétées à l’abdomen, une inflammation digestive du style rectocolite, des reflux gastriques.


Quelques lectures intéressantes:

On prêtera attention aussi aux problèmes de peau, type acné, eczéma surtout suintant, psoriasis, pellicules grasses dans les cheveux, démangeaisons de la peau, des allergies régulières de type urticaire sans raison évidente, aphtes…

Au niveau ORL, on pensera aux otites à répétition, aux sinusites, aux glaires le matin même sans être enrhumé, aux toux grasses, aux bronchites…

Enfin des maux de tête et des douleurs musculaires et articulaires peuvent aussi signaler une sensibilité accrue au gluten…

Ces troubles peuvent apparaître directement après avoir consommé du gluten, ou quelques heures à quelques jours plus tard.

La meilleure façon de voir si le problème vient de là, c’est d’essayer pendant une semaine, quinze jours, de ne pas consommer de gluten et de constater si les troubles disparaissent ou non.

Dans tous les cas, nous vous conseillons de faire appel à un professionnel de santé.

Dans quels aliments trouve-t-on du gluten ?

Le gluten est présent dans les céréales suivants : blé, avoine, seigle, orge, épeautre, kamut, emmer, engrain, triticale.

C’est l’épeautre et le blé qui contiennent le plus de gluten, 10,3 g / 100 g de farine type 630 pour l’épeautre et 8,66 g / 100 g de farine de type 405 pour le blé.

Tous les dérivés de ces céréales contiennent donc du gluten, à savoir le pain, les pâtes, les pizzas, les quiches, la semoule de blé, le boulgour, la brioche, les viennoiseries, les pâtisseries.

A savoir que les plats industriels tout prêts en souvent du gluten rajoutés dans la sauce ou la préparation en générale, même si de base la recette ne contient pas de farine de blé…

Quels céréales sont sans gluten ?

Les céréales sans gluten sont techniquement des fleurs pour certaines comme le lin et le sarrasin. Il existe aussi des céréales sans gluten comme le riz et le maïs.

Voici une liste d’aliments existant en farine et qui peuvent remplacer la farine de blé en cuisine : sarrasin, quinoa, coco, lin, lupin, riz, maïs, mil, riz, châtaigne, amarante.

Bien entendu, la base d’une alimentation saine reposant sur la consommation de légumes midi et soir, on pourra augmenter la quantité de ces légumes pour compenser une baisse ou une suppression de produits gluténiques…

 

Article rédigé par Clotilde Rolland,

Naturopathe-Iridologue et Sylvothérapeute,
Spécialiste Fleurs de Bach
Tél : 06 26 67 49 69
Mail: clotilde.naturo@gmail.com

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com