Les aphtes: comment s’en sortir naturellement et efficacement

Dans sa forme banale, les aphtes se présentent sous la forme d’ulcérations douloureuses seule ou groupées. Ils peuvent siéger sur les lèvres, la langue, la muqueuse buccale de la bouche, le palais ou la gorge. Les aphtes, même s’ils sont douloureux, ne menacent pas notre santé et ne sont pas contagieux. Ils persistent généralement moins de 2 semaines et disparaissent sans laisser de cicatrice.

Pourquoi apparaissent ils ?

Les aphtes peuvent être de plusieurs origines : traumatique comme un choc, une morsure ou frottement d’un appareil dentaire, alimentaire, virale ou médicamenteuse comme les traitements antibiotiques, carence alimentaire et déficience immunitaire maladie gastro-intestinale, émotionnel, surmenage, fatigue, pendant la menstruation, la grossesse et la ménopause en raison de changements hormonaux.

Si les aphtes fleurissent trop fréquemment, le système immunitaire indique qu’il est un peu en perte de vitesse et c’est aussi ce type de symptômes récurrents qui permet de découvrir des maladies telles qu’un diabète ou autre affection chronique.


Que faire ?

Alimentation

Certains aliments sont souvent incriminés : l’alcool, le chewing-gum, les fruits acides (agrumes), l’ananas, les fruits secs et surtout les noix, les produits laitiers, le gluten, les viandes, les mets épicés, les tomates, le vinaigre, et en général tous ceux qui sont acides au moment de la mise en bouche. Certains fromages. Le point commun entre tous ces aliments : ils contiennent de l’histamine.

  • Manger du chou (choux fleurs, choux de Bruxelles, choux rouge), des carottes crues, du jus de chou
  • Il faut penser à proscrire, au moins sur un certain temps les noix, les dattes, les figues, le gruyère qui peuvent être un facteur déclencheur des aphtes.
  • Les cures de jus peuvent être très utiles et on choisira en priorité la myrtille qui est un bactéricide puissant ou le jus de citron qui est anti-infectieux.
  • Diète de potage de légumes, consommer des aliments riches en lysine (légumineuses, levure de bière)
  • Pendant quelques jours Eviter les épices irritantes (poivre, piment, curry, gingembre) et le sucre

Phytothérapie : les plantes à notre service

La teinture mère de Pâquerette en bains de bouche (Bellis Perennis TM) est efficace contre toutes les ulcérations.
On peut la prendre soit en l’avalant, 20 gouttes 3 fois par jour, soit pour confectionner le bain de bouche, 60 gouttes dans un verre d’eau bouillie.

Faire des bains de bouche plusieurs fois par jour avec la teinture mère de calendula ainsi que la teinture mère d’hydrastis ayant une action calmante, désinfectante et cicatrisante. 50 gouttes de chaque dans un verre d’eau.

Les infusions de Thym et de Serpolet peuvent servir aussi bien en interne comme usage local comme
désinfectant.

Les Gargarismes avec de la teinture mère d’Echinacée (Echinacée angustifolia TM) une cuillère à soupe dans un quart de litre d’eau bouillie à prendre 3 fois par jour


Quelques lectures intéressantes:

Mâchez des feuilles de basilic, pour en extraire le jus que l’on laisse le plus longtemps possible en contact avec les aphtes. On peut ensuite soit les avaler ensuite ou le cracher.

L’extrait de pépins de pamplemousse est très intéressant pour sa multiplicité de ses propriétés. On pourra
l’utiliser par orale à raison de 20 gouttes 3 fois par jour dans un fond d’eau ou localement et pure sur les aphtes.

– Entre chaque bain de bouche, mâcher comme du chewing-gum pendant deux heures de la propolis purifiée en morceaux à raison d’un g à chaque prise, ou pulvériser sur les lésions un spray de solution de propolis.

Gemmothérapie : les bourgeons qui soulagent

– Macérat d’aulne glutineux : Le bourgeon est un draineur de la muqueuse buccale, il pourra être utile dans les cas, d’aphtes.

– Macérat mère d’orme champêtre : ce bourgeon est tout indiqué en cas d’inflammation de la peau et d’infections cutanées externes (furoncles, ulcères, acné, herpès) ou interne tel que les aphtes.
Les macérats se prennent dans un fond d’eau à raison de 10 gouttes par jour en moyenne.

 

Aromathérapie : les huiles essentielles des aphtes

– 2 gouttes d’huile essentielle de Basilic 3 fois par jour sur un morceau de sucre roux ou du miel, à avaler pendant 7 jours maximum.
– En externe, on peut utiliser les huiles essentielles de Sauge et surtout l’huile essentielle de clou de Girofle qui est particulièrement puissante. Localement à l’aide d’un coton tige, appliquer pur sur le ou les aphtes 2 à 3 fois par jour.

Les soins locaux des aphtes

Le bicarbonate de soude soigne les aphtes à raison d'une demi-cuillère à café dans un demi-verre d’eau, en ou bains de bouche, à raison de 2 à 3 fois par jour.
– Se rincer fréquemment la bouche avec une solution de 10 gouttes de Calendula TM que l’on ajoute dans un verre d’eau.
– Après chaque bain de bouche, pratiquer un badigeonnage des aphtes avec du jus de citron fraichement pressé.
– Pratiquer des gargarismes avec de l’eau chaude salée. On peut le mélanger en part égale avec du bicarbonate de soude à raison d’une cuillère de chaque, sel et bicarbonate, dans 120ml d'eau et se gargariser 4 fois par jour.

L’homéopathie

– En traitement aigu, dans tous les cas, on conseillera mercurius solubilis 5 ch: 5 granules fois par jour.
– L’autre remède homéopathique des aphtes est borax 4ch si les vésicules sont brûlantes et très douloureuses
– Si les aphtes apparaissant sur la langue et sur la face interne des joues avec des troubles digestifs parfois associés, on conseillera arsenicum album 5 ch : 5 granules trois par jour.

En aucun cas, ces informations ne peuvent se substituer à un avis médical. Pour diagnostiquer ou soigner une maladie, il est indispensable de consulter un médecin.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com