Les 12 idées fausses les plus répandues sur la perte de poids

Sur internet, vous trouverez beaucoup de mauvais conseils autour de la perte de poids.

La plupart de ces conseils n’ont pas été prouvés, voire il a été démontré qu’ils étaient inefficaces.

Voici les 12 plus gros mensonges, mythes et méconnaissances qui entourent la perte de poids.


1.     Toutes les « Calories » se valent

Les calories sont la mesure de l’énergie. Toutes les « calories » ont le même contenu en énergie.

Cependant, cela ne signifie PAS que toutes les sources de calories ont les mêmes effets sur votre poids.

Différents aliments passent par différentes voies métaboliques et peuvent avoir de très vastes effets différents sur la faim et les hormones régulant la masse corporelle.

Par exemple, une calorie de protéine n’est pas pareille qu’une calorie de lipide ou qu’une calorie de glucide.

Remplacer les glucides et les matières grasses par des protéines peut stimuler votre métabolisme, réduire l’appétit et les fringales, tout en optimisant les fonctionnalités de certaines hormones régulant le poids (123).

De même, les calories provenant d’aliments entiers (comme un fruit par exemple) tendent à être plus rassasiantes que les calories provenant d’aliments transformés (comme les bonbons).

Ce qu’il faut retenir : Toutes les sources de calories n’ont pas les mêmes effets sur la santé et le poids. Par exemple, les protéines peuvent stimuler le métabolisme, réduire l’appétit et améliorer les fonctions des hormones de régulation du poids.

2.     La Perte de Poids est un Processus Linéaire

La perte de poids n’est habituellement pas un processus linéaire, comme certaines personnes peuvent le penser.

Certains jours et certaines semaines, vous pouvez perdre du poids, alors qu’à d’autres moment, vous pouvez en reprendre un petit peu.

Cela n’est pas une source d’inquiétude. Il est normal que la masse corporelle fluctue de quelques kilos vers le haut ou vers le bas.

Par exemple, certains jours, vous pouvez avoir plus de nourriture dans votre système digestif ou votre corps peut retenir plus d’eau que d’habitude.

Ce phénomène est même plus prononcé chez les femmes, puisque le poids provenant de la rétention d’eau peut fluctuer durant le cycle menstruel (4).

Du moment que la tendance générale est à la diminution, sans vous souciez des fluctuations, vous atteindrez quand même votre objectif sur le long terme.

Ce qu’il faut retenir : Perdre du poids peut prendre du temps. Ce processus n’est généralement pas complètement linéaire, puisque le poids tend à fluctuer de quelques kilos vers le haut ou le bas.

3.     Les Compléments Peuvent vous Aider à Perdre du Poids

L’industrie des compléments alimentaires pour la perte de poids est énorme.

Il existe toutes sortes de différents compléments qui clament avoir des effets dramatiques, mais ils ne se montrent jamais très efficaces lorsqu’ils sont étudiés.

La raison principale pour laquelle ils peuvent fonctionner pour certaines personnes est l’effet placebo. Les gens tombent dans le piège de la publicité et veulent que les compléments les aident à perdre du poids, donc ils surveillent plus ce qu’ils mangent.

Ceci dit, il y a quelques compléments qui peuvent avoir un effet modeste sur la perte de poids. Les meilleurs d’entre eux peuvent vous aider à perdre quelques kilos sur plusieurs mois.

Ce qu’il faut retenir : La plupart des compléments pour la perte de poids sont complètement inutiles. Les meilleurs peuvent, au mieux, vous faire perdre quelques kilos.

4.     L’Obésité Concerne la Volonté, Pas la Biologie

Il est complètement faux de dire que la perte/prise de poids est seulement dûe à la volonté, ou liée à un « choix » de faire ceci ou cela.

L’obésité est un trouble très complexe, avec des dizaines, voire des centaines de facteurs qui y contribuent.

Il existe de nombreuses variables génétiques qui ont été associées avec l’obésité, et diverses conditions médicales (l’hyperthyroïdisme, le syndrome d’ovaires poly kystiques SOPK, la dépression) peuvent augmenter le risque de prise de poids (5).

Le corps a aussi de nombreuses hormones et voies biologiques qui sont supposées réguler la masse corporelle. Celles-ci tendent à mal fonctionner chez les personnes souffrant d’obésité, ce qui rend bien plus difficile la perte et la stabilisation du poids (6).

Par exemple, une des causes majeures de l’obésité est la résistance à l’hormone de leptine (7).

Le signal de la leptine est supposé annoncer à votre cerveau qu’il a stocké assez de matières grasses. Si la leptine n’arrive pas à délivrer le signal, le cerveau pense que vous êtes affamé.

Essayer d’exercer sa « volonté » et de consciemment manger moins à l’encontre du signal de la famine provenant de la leptine est extrêmement difficile, voire impossible pour beaucoup de gens.

Il y a même des nourrissons qui deviennent obèses de nos jours (8). Qui peut blâmer cela sur la responsabilité personnelle ou le manque de volonté ? C’est très clair qu’il y a des facteurs biologiques en jeu.

Le fait de manger est incité par le comportement, et le comportement est influencé par la physiologie et la biochimie. C’est un fait indéniable.

Bien sûr, cela ne signifie pas que les gens doivent juste abandonner et accepter leur destin génétique. Perdre du poids est toujours possible, c’est simplement beaucoup plus dur pour certaines personnes.

Ce qu’il faut retenir : L’obésité est un trouble très complexe. Il existe beaucoup de facteurs génétiques, biologiques et environnementaux qui peuvent avoir un effet majeur sur la masse corporelle. Ce n’est pas seulement une question de volonté.

5.     « Mangez Moins, Bougez Plus » est un bon conseil

La graisse corporelle est simplement de l’énergie stockée (des calories).

Pour perdre de la graisse, une quantité plus importante de calories doit quitter vos cellules graisseuses plutôt que d’y d’entrer.

En d’autres mots, si le nombre de calories brûlées surpasse le nombre de calorie absorbées, la perte de graisse se produit. C’est un fait.

Pour cette raison, il semble logique que « manger moins et bouger plus » entraîne une perte de poids. L’équation des calories sera alors favorable à la perte de poids.

Cependant, c’est un conseil vraiment mauvais pour ceux souffrant d’un réel problème de poids. La plupart des gens qui suivent ce conseil finissent par regagner leur poids, et il existe des raisons physiologiques et biochimiques pour cela (6).

Un changement majeur et soutenu dans le point de vue et le comportement est nécessaire pour perdre du poids par son alimentation et du sport. Simplement dire aux gens de manger moins et de bouger plus n’est pas assez.

Dire à quelqu’un souffrant d’obésité de simplement « manger moins, bouger plus » revient à dire à quelqu’un souffrant de dépression de se consoler, ou à quelqu’un souffrant d’alcoolisme de simplement moins boire.

C’est ridicule et inefficace, point à la ligne.

Ce qu’il faut retenir : Dire aux gens souffrant de problèmes de poids de simplement « manger moins, bouger plus » est un conseil inefficace. Cela fonctionne rarement sur le long terme.

6.     Les Glucides vous font grossir

Les régimes pauvres en glucides peuvent aider à la perte de poids. C’est un fait scientifique (910).

Dans de nombreux cas, cela arrive même sans restriction délibérée de calories. Du temps que les glucides restent peu élevés et que l’apport de protéines est important, les gens perdent du poids (1112).

Cependant, cela ne signifie pas que les glucides soient la cause de la prise de poids. L’épidémie d’obésité a commencé vers 1980 mais les humains consomment des glucides depuis très longtemps.


Quelques lectures intéressantes:

La vérité est que les glucides raffinés (comme les céréales ou le sucre raffinés) sont réellement associés à la prise de poids, mais les aliments entiers qui sont riches en glucides sont, eux, très sains.

Ce qu’il faut retenir : Les régimes faibles en glucides sont très efficaces pour la perte de poids. Cependant, les glucides ne sont pas la cause de l’obésité en premier lieu. Les aliments entiers, d’un seul ingrédient, à forte teneur en glucides sont incroyablement sains.

7.     Les Matières grasses vous font grossir

La graisse corporelle est composée de matières grasses stockées.

Donc, manger plus de matières grasses devrait vous en faire stocker plus. Cela semble logique.

Cependant, il s’avère que les choses ne sont pas si simples. Il n’y a aucun élément dans les matières grasses qui fasse exclusivement grossir, à part le fait qu’on les retrouve souvent dans les aliments de malbouffe riches en calories.

Du moment que les calories restent dans une certaine limite, les matières grasses ne vous font pas grossir. De plus, les régimes qui sont riches en matières grasses (mais pauvres en glucides) ont démontré entraîner une perte de poids dans de nombreuses études (13).

Comme avec beaucoup de choses en nutrition, cela dépend entièrement du contexte.

Consommer beaucoup de matières grasses avec une alimentation riche en glucides, riche en calories et basée sur la malbouffe vous fera assurément grossir. Mais ce n’est pas uniquement à cause des matières grasses.

Ce qu’il faut retenir : Les matières grasses sont souvent accusées de l’épidémie d’obésité, mais il n’y a rien qui fait intrinsèquement grossir dans les matières grasses alimentaires. Cela dépend entièrement du contexte.

8.     Manger un petit déjeuner est nécessaire pour perdre du poids

Des études montrent que ceux qui sautent le petit déjeuner tendent à peser plus que ceux qui mangent un petit déjeuner (13).

Cependant, cela est probablement dû au fait que les gens qui prennent un petit déjeuner, en moyenne, sont plus à même d’avoir des habitudes et un style de vie sains.

Cela a récemment été testé dans un essai contrôle, le plus important dans son genre. C’était une étude sur 309 hommes et femmes qui comparait des recommandations de manger ou de sauter le petit déjeuner (14).

Les chercheurs n’ont trouvé aucun effet après une période d’étude de 4 mois. Cela n’avait pas d’importance si les gens mangeaient ou sautaient le petit déjeuner, et cela n’a pas eu d’effet sur leur poids.

Dire que le petit déjeuner stimule le métabolisme, ou que manger de multiples repas avec de plus petites portions vous fait brûler plus de calories tout au long de la journée sont aussi des mythes (15).

Mangez quand vous avez faim, arrêtez quand vous êtes rassasié. Prenez un petit déjeuner si vous le souhaitez, mais ne vous attendez pas à ce que cela ait un effet majeur sur votre poids.

Ce qu’il faut retenir : Il est vrai que ceux qui sautent le petit déjeuner pèsent plus que ceux qui prennent un petit déjeuner, mais des essais contrôles montrent que manger ou sauter le petit déjeuner n’a pas d’importance pour la perte de poids

9.     La Restauration rapide fait toujours grossir

Toutes les restaurations « rapides » ne sont pas forcément mauvaises.

À cause d’une prise de conscience accrue à propos de la santé dans le monde, beaucoup de chaînes de restauration rapide ont commencé à offrir des alternatives plus saines.

Il y a même des chaînes entières qui sont devenues populaire en se concentrant uniquement sur la cuisine de nourriture saine (comme par exemple Chipotle).

Il est possible de consommer quelque chose de relativement équilibré dans la plupart des restaurants. Par exemple, un steak ou un steak haché pour hamburger sans le pain, avec une pomme de terre cuite.

Même la plupart des restaurants de fast food offrent souvent quelque chose de plus sain (ou au moins de moins malsain) que leurs menus principaux, comme par exemple une salade de poulet.

Ces aliments ne satisferont probablement pas la demande de consommateurs stricts de produits organiques, mais ces options sont tout de même un choix décent si vous n’avez pas le temps ou l’énergie de cuisiner un repas équilibré.

Ce qu’il faut retenir : La restauration rapide n’a pas besoin d’être malsaine ou de faire grossir. Plus de chaînes de restauration rapide offrent des alternatives plus équilibrées à leurs menus principaux.

10.     Les Régimes pour Perdre du Poids Fonctionnent Réellement

L’industrie de la perte de poids veut vous faire croire que les « régimes » fonctionnent.

Cependant, des études montrent que faire un régime ne fonctionne presque jamais sur le long terme. 85% des gens finissent par regagner leur poids en un an (16).

De plus, des études montrent que les gens qui font des régimes sont généralement ceux qui sont le plus enclins à prendre du poids dans le futur.

En fait, faire un régime est un indicateur consistent d’une prise de poids future – et non pas d’une perte de poids (17).

La vérité est que vous ne devriez probablement pas aborder la perte de poids avec une mentalité de régime. À la place, faîtes-en votre objectif de changer style de vie et de devenir une personne plus saine, en meilleure santé et plus en forme.

Si vous parvenez à augmenter vos niveaux d’activités physiques, à manger plus sainement et à mieux dormir, alors la perte de poids devrait arriver comme effet secondaire naturel. Faire un régime et vous affamer ne fonctionnera probablement pas sur le long terme.

Ce qu’il faut retenir : Malgré ce que l’industrie de la perte de poids aimerait vous faire croire, faire un régime ne fonctionne généralement pas sur le long terme. La plupart des gens reprennent leur poids.

11.     Les Personnes souffrant d’obésité ne sont pas en bonne santé, les personnes minces sont en bonne santé

Il est vrai que l’obésité est associée avec un risque accru de plusieurs maladies chroniques.

Celles-ci incluent le diabète de type 2, des maladies cardiaques, un risque accru de certains cancer et d’autres maladies (181920).

Cependant, il y a également beaucoup de gens souffrant d’obésité qui possèdent un métabolisme sain et de nombreuses personnes minces qui souffrent des mêmes maladies chroniques (21).

Ce qui semble avoir de l’importance est l’endroit où s’accumule la graisse. Si vous avez beaucoup de graisse sur la zone abdominale et autour des organes, alors ce type de graisses est plus fortement associée à des maladies métaboliques (22).

La graisse qui s’accumule sous la peau, la graisse sous-cutanée, est plus un problème cosmétique.

Ce qu’il faut retenir : L’obésité est associée avec plusieurs maladies chroniques, comme le diabète de type 2. Cependant beaucoup de gens souffrant d’obésité sont métaboliquement en bonne santé et beaucoup de personnes minces ne le sont pas.

12.     Les Aliments « Régimes » peuvent vous aider à perdre du poids

Beaucoup d’aliments de malbouffe sont étiquetés comme équilibrés.

Par exemple, ceux-ci incluent les aliments pauvres en matières grasses, ou sans matière grasse, les aliments transformés sans gluten et les boissons riches en sucre déguisé comme Vitaminwater.

Cependant, vous ne pouvez vraiment PAS faire confiance à ces aliments. Ces étiquettes et ces affirmations sur des bienfaits sur la santé sont généralement là pour tromper, pas pour informer.

Certains annonceurs promouvant la malbouffe sont vraiment immoraux. Ils vous mentiront pour que vous achetiez de la malbouffe super nocive et faisant grossir pour votre consommation et celle de vos enfants.

Une bonne règle de base : Si l’emballage d’un aliment vous dit que c’est équilibré, alors c’est probablement mauvais pour vous.

 

SOURCE :

https://fr.wikipedia.org Authority Nutrition http://www.nowloss.com

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com