Qu’est-ce que le Jagré et quels en sont les avantages ?

Le jagré est un édulcorant devenu célèbre pour remplacer « sainement » le sucre.

Qui plus est, on lui a attribué un réel effet d’halo de santé.

Il est souvent mentionné comme étant un « super-aliment édulcorant ».


Qu’est-ce que le jagré ?

Le jagré est un sucre non raffiné produit en Asie et en Afrique.

Il est parfois désigné comme un « sucre non centrifugé » car il n’est pas centrifugé durant sa préparation pour enlever la mélasse nutritive.

Des sucres non centrifugés similaires existent partout en Asie, en Amérique Latine et aux Antilles bien qu’ils aient tous des noms différents (1).

Ces produits comprennent :

  • Le gur: Inde
  • La panela : Colombie
  • Le piloncillo : Mexique
  • La tapa dulce : Costa Rica
  • Le namtan tanode : Thaïlande
  • Le gula merah : Malaisie
  • Le kokuto : Japon.

Environ 70% de la production mondiale de jagré est localisée en Inde, où il est communément appelé « gur ».

Il est le plus souvent fait à partir de canne à sucre. Toutefois, le jagré conçu à base de dattier est aussi fréquent dans plusieurs pays (2).

Ce qu’il faut retenir : le jagré est un type de sucre non raffiné produit à base de canne à sucre ou de palmier. La majorité de la production mondiale est localisée en Inde.

Comment est-il produit ?

Le jagré est produit à l’aide de méthodes traditionnelles de pressage et de distillation du jus de palmier ou de canne à sucre. Il s’agit d’un processus en 3 temps (3) :

  1. Extraction: les cannes à sucre ou les palmiers sont pressés pour en extraire le jus sucré ou la sève.
  2. Éclaircissement : le jus est contenu dans de grands contenants afin que tous les sédiments se déposent au fond. Il est ensuite filtré pour obtenir un liquide transparent.
  3. Concentration : le jus est placé dans une très grande poêle au fond plat et est bouilli.

Pendant ce processus, le jagré est mélangé et les impuretés sont écumées en haut jusqu’à ce qu’il ne reste qu’une pâte jaune.

Cette « pâte » est ensuite transférée dans des moules ou des contenants dans lesquels elle refroidira et se transformera en jagré.

La couleur peut varier du doré clair jusqu’à du marron foncé. C’est un point important puisque la couleur et la texture sont utilisées pour classer le jagré.

Il est intéressant de noter que les Indiens accordent une plus grande valeur aux nuances les plus claires par rapport aux plus foncées.

Ce jagré plus clair, de « bonne qualité » contient généralement plus de 70% de saccharose. Il contient également moins de 10% de glucose et de fructose isolés, avec 5% de minéraux (4).

Il est le plus souvent vendu comme un bloc solide de sucre, mais il est également produit sous forme liquide et de granules.

Ce qu’il faut retenir : le jagré est fait en évaporant l’eau du jus de canne à sucre ou de la sève de palmier. Il est vendu en morceaux, liquide ou en granules.

Est-il plus nourrissant que le sucre ?

Le jagré contient plus de nutriments que du sucre raffiné grâce à sa teneur en mélasse.

La mélasse est un sous-produit nutritif issu du processus de fabrication du sucre, et qui est généralement retiré lors de la préparation de sucre raffiné.

Inclure la mélasse permet d’ajouter une petite quantité de micronutriments au produit final.

Le profil nutritionnel précis de cet édulcorant peut varier selon le type de plante utilisé pour le fabriquer (canne à sucre ou palmier).

Selon une source, 100 grammes de jagré peut contenir (4) :

  • Calories: 383
  • Saccharose : 65-85 grammes
  • Fructose et glucose : 10-15 grammes
  • Protéines : 0,4 grammes
  • Matière grasse : 0,1 grammes
  • Fer : 11mg, soit 61% des ANC
  • Magnésium : 70-90mg, soit environ 20% des AJR
  • Potassium : 1050mg, soit 30% des AJR
  • Manganèse : 0,2-0,5mg, soit 10-20% des AJR.

Toutefois, gardez à l’esprit qu’il s’agit des quantités pour une portion de 100g, ce qui est bien plus important que ce que vous mangerez généralement en une fois. Vous en consommerez probablement environ une cuillère à soupe (20g) ou une cuillère à café (7g).

Le jagré peut également contenir une faible quantité de vitamines B et de minéraux, y compris du calcium, du zinc, du phosphore et du cuivre (4).

L’un des produits disponibles sur le marché, SugaVida, est un jagré de palmier sous forme de granulés et est prétendu être une bonne source de vitamines B présentes naturellement.

Malgré tout, il reste riche en calories

Comparé à du sucre raffiné, le jagré semble nutritif. Le sucre blanc raffiné contient seulement des « calories vides », c’est-à-dire des calories ne contenant ni vitamines ni minéraux (5).

Gramme par gramme, le jagré est plus nutritif que le sucre. Toutefois, il y a un grand « mais » lorsque l’on le décrit comme étant nutritif.

Il s’agit toujours essentiellement de sucre, et tous les nutriments supplémentaires que vous obtenez sont accompagnés d’une grande quantité de calories.

Vous aurez aussi besoin de manger beaucoup de jagré pour obtenir une quantité significative de ces nutriments, alors que vous pouvez les trouver bien plus nombreux dans d’autres sources.

En conclusion, bien qu’il soit un peu plus « sain » de remplacer le sucre raffiné par un édulcorant contenant plus de vitamines et de minéraux, il n’est pas vraiment recommandé d’ajouter du jagré à votre alimentation.

Ce qu’il faut retenir : le jagré a beau posséder un meilleur profil nutritionnel que le sucre, il n’en est pas moins riche en calories et doit être consommé avec modération.

Pour quoi peut-on utiliser le jagré ?

Tout comme le sucre, le jagré est versatile. Il peut être râpé ou fragmenté, puis être utilisé pour remplacer du sucre raffiné dans n’importe quel plat ou boisson.

En Inde, il est souvent mélangé avec des aliments tels que des noix de coco, des cacahuètes et du lait concentré pour préparer des desserts ou des sucreries traditionnels.

Ces mets incluent le gâteau au jagré ou le chakkara pongal, un bonbon à base de riz et de lait.


Quelques lectures intéressantes:

Il est également utilisé pour faire des boissons alcoolisées traditionnelles telles que le vin de palme, et pour des usages non-alimentaires comme teindre du tissu.

En Occident, cet édulcorant est souvent utilisé comme un substitut au sucre dans la fabrication de gâteaux. Il peut également servir à sucrer des boissons, notamment le thé et le café.

Ce qu’il faut retenir : le jagré peut remplacer le sucre blanc raffiné dans des plats ou des boissons. Il est aussi utilisé dans la production de vin de palme et comme composant des teintures textiles naturelles.

Le jagré est-il bénéfique pour la santé ?

L’une des raisons pour lesquelles le jagré devient de plus en plus populaire est parce qu’on le croit plus nutritif que le sucre blanc raffiné. On prétend également qu’il possède de nombreux avantages pour la santé.

Quelques affirmations fréquentes à propos de son action sur la santé parlent d’un système digestif amélioré, de la prévention de l’anémie, de la détoxication du foie et de fonctions immunitaires augmentées.

Voici un point de vue critique sur la majorité de ces affirmations fréquentes afin de séparer les faits de la fiction.

Favoriser la digestion

En Inde, il est commun de manger le jagré après un repas.

Quelques personnes prétendent qu’il aide à digérer et peut stimuler les mouvements intestinaux, ce qui lui permettrait d’être un bon choix pour prévenir la constipation.

Le jagré est une source de saccharose, mais il ne contient presque aucune fibre ou eau ; deux facteurs alimentaires connus pour aider les mouvements intestinaux habituels (6).

Prévention de l’anémie

Certaines études suggèrent que le fer contenu dans les sucres non centrifugés est plus facilement utilisable par le corps que le fer provenant d’autres plantes (7).

Le jagré contient environ 11mg de fer pour 100g, soit environ 61% des AJR (2).

Ça semble impressionnant, mais il y a peu de chances que vous mangiez 100g de jagré en un service. Une cuillère à soupe ou à café est portion plus réaliste.

Une cuillère à soupe (20g) contient 2,2mg de fer, soit environ 12% des AJR. Une cuillère à café (7g) contient 0,77mg de fer, soit environ 4% des AJR.

Pour les personnes ayant de faibles apports en fer, le jagré peut contribuer à apporter une petite quantité de fer, particulièrement en remplacement du sucre blanc.

Toutefois, vous obtiendrez de bien meilleures quantités de fer en utilisant cette liste de 11 aliments riches en fer.

Qui plus est, le sucre ajouté est mauvais pour votre santé. Ainsi, il n’est pas raisonnable de suggérer que vous ajoutiez du jagré à votre alimentation parce qu’il contient du fer.

Détoxication du foie

De nombreux aliments sont prétendus capables d’aider votre foie à se débarrasser des toxines. Toutefois, votre corps est capable de le faire lui-même.

Il n’existe pas actuellement de preuve confirmant que n’importe quel aliment ou boisson puisse faciliter ce processus de « détox » ou le rendre plus efficace (8, 9, 10).

Fonctions immunitaires améliorées

En Inde, le jagré est souvent ajouté aux tonics utilisés pour traiter une variété de maladies.

Il est dit que les minéraux et les antioxydants contenus dans le jagré peuvent soutenir le système immunitaire et aider les gens à guérir de maladies telles que les habituels rhumes et les grippes.

Quelques preuves suggèrent que les suppléments en zinc oral et en vitamine C peuvent réduire la durée et la gravité d’un rhume, mais aucun des deux ne se trouve en grande quantité dans le jagré (11).

Dans l’ensemble, les preuves confirmant cette affirmation manquent. Toutefois, la haute teneur en calories du jagré peut donner un coup de boost à l’énergie pour les personnes ayant du mal à manger en étant malades.

Ce qu’il faut retenir : il est dit du jagré qu’il soutient le système immunitaire, le foie et le système digestif, et qu’il aide à prévenir l’anémie. Malgré tout, il n’existe aucune solide évidence pour soutenir ces affirmations.

 

Le jagré est-il mauvais pour la santé ?

L’excès de calories, particulièrement venant de sucre ajouté, peut contribuer à l’apparition des maladies chroniques les plus fréquentes dans le monde.

En réalité, des preuves ont lié la consommation excessive de sucre à un risque accru d’obésité, de maladies cardiaques et de diabète de type 2 (12, 13, 14, 15).

Malgré son profil nutritionnel légèrement différent, le jagré reste du sucre. Et de ce fait, en manger trop n’est pas une bonne idée.

Le jagré contient également un composé potentiellement dangereux : l’acrylamide. Cette substance est se forme naturellement dans les féculents quand ils sont chauffés à haute température.

Bien que les effets de l’acrylamide sur la santé et la maladie ne soient pas clairs, il est considéré comme étant une substance pouvant potentiellement provoquer un cancer (16, 17).

Il est quasiment impossible d’éviter l’acrylamide complètement, mais c’est toutefois une bonne idée de limiter ses apports.

Ce qu’il faut retenir : manger trop de sucre, qu’importe la source, peut augmenter les risques d’obésité, de maladies cardiaques et de diabète de type 2. Le jagré contient également de l’acrylamide, qui peut être nocif.

 

Le jagré est-il meilleur que le sucre ?

Si vous remplacez le sucre blanc avec du jagré, vous obtiendrez quelques nutriments supplémentaires avec vos calories. En ce sens, c’est un choix plus sain.

En revanche, il faut garder à l’esprit qu’il n’existe que peu de preuves soutenant les affirmations concernant les effets sur la santé de cet édulcorant.

Au final, le jagré reste très similaire à du sucre de table et peut être utilisé de la même façon : avec parcimonie.

Sources: authoritynutrition.com, www.huffingtonpost.com

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com