Insuffisance surrénale: Symptômes et Traitement

Insuffisance surrénale (maladie d’Addison)

C’est en 1855 que Thomas Addison, éminent médecin londonien, décrivit pour la première fois l’insuffisance sur­rénale.

II s’agit d’un hypofonctionnement des glandes surrénales dont la cause était autrefois, dans la majorité des cas, la tuberculose, mais qui au­jourd’hui s’explique le plus souvent par une atrophie spontanée des glandes surrénales, d’origine inconnue.


Plus ra­rement, la destruction des glandes est due à une hémorragie, une tumeur ou une infection. L’insuffisance surrénale secondaire a pour cause une lésion hypophysaire.

Enfin, un traitement stéroïdien prolongé risque d’entraîner une atrophie des glandes surrénales qui manifestent les signes de l’insuffisance au moment où l’administration des hormones est interrompue.

Danger : La crise addisonienne, ou insuffisance cortico-surrénale aiguë, est une urgence médicale. Elle survient généralement au cours d’une infection, d’une opération ou d’un traumatisme et se manifeste par une faiblesse intense, la léthargie, les nausées, les vomissements, une douleur abdominale, une fièvre éle­vée, la déshydratation et une chute bru­tale de la tension artérielle ; la phase ultime de la crise est le collapsus vas­culaire et un coma qui peut être fatal.


Quelques lectures intéressantes:

Insuffisance surrénale Symptômes :

Le début de la maladie est insidieux : fatigabilité, brèves pertes de connaissance, perte de l’appétit, amai­grissement, nausées, vomissements et douleurs abdominales.

Le malade de­vient irritable, dépressif, d’humeur ins­table. Le signe caractéristique de l’affec­tion est une pigmentation brunâtre de la peau apparaissant aux genoux, aux coudes et aux plis des doigts. Les mu­queuses sont également atteintes (lèvres et gencives). Les signes additionnels sont l’anémie, un besoin irrépressible de sel, l’hypotension artérielle et l’hypoglycé­mie (taux de sucre sanguin trop bas).

Comme pour la maladie de Cushing, le dosage des hormones surrénales dans le sang et de leurs produits métaboliques dans les urines permet de poser le diagnostic.

Insuffisance surrénale Traitement :

Cortisone et prednisone administrées quotidiennement consti­tuent le traitement substitutif le plus efficace. En cas de crise d’insuffisance cortico-surrénale aiguë, ces hormones sont administrées par voie intravei­neuse, parallèlement à la réhvdratation et à l’administration de sels. La cortico- thérapie ne doit jamais être interrom­pue. En cas de stress, le dosage doit être augmenté afin de prévenir la crise. Le malade a tout intérêt à porter en permanence sur lui une carte mention­nant son état et les coordonnées de son médecin traitant.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com