Huile essentielle d’inule odorante: Propriétés, Indications et Usage

 

Description botanique :

Cette robuste plante vivace a de larges capitules jaunes aux nombreuses ligules étroites, des feuilles alternes, faible­ment dentées, vert pâle et un peu rude en dessus, grisâtres feutrées en dessous. Elle est très difficile à distiller mais l’hui­le essentielle est d’un superbe vert émeraude et présente une odeur unique proche de l’iris et très particulière et d’une puis­sance d’action extraordinaire sur toute production excessive de mucus. Ce qui est le cas dans la mucoviscidose. Elle est expectorante et tonicardiaque.

Ne pas dépasser la dose (he puissant).

Possible crise d’élimination (“ choc de l’Inule ”).


Applications thérapeutiques cutanées :

  • Emphysème

3 gouttes d’Inule odorante + 3 gouttes de Ravensare +

2 gouttes Tanaisie.

Masser le thorax et le dos 3 fois par jour.

  • Mucoviscidose, bronchite chronique

Inule odorante 1 ml, Myrte à cinéole 2 ml, Ravensara 10 ml, Romarin verbenone 2 ml, Eucalyptus radiata 6 ml dans 40 ml d’huile végétale d’Amande douce.

Massez avec 10 gouttes du mélange 3 fois par jour le thorax. + inhalateur atmosphérique).

Suivre un régime (zinc-nickel-cobalt-chrome)

  • Problèmes cardiaques (insuffisance)

2 gouttes d’Inule et de Khella (ou Ylang-Ylang) sur le plexus solaire, à répéter.


Quelques lectures intéressantes:

  • Quinte de toux
  • gouttes d’Inule + 3 gouttes de Cyprès.

Sur le thorax et le dos, selon les crises.

  • Ulcères cutanés

Vaporiser de l’Hydrolat d’Inule et de Laurier sur la plaie et autour de la plaie : 1 goutte d’huiles essentielles de Laurier, Lavande, Tea-Tree.

  • fois par jour.

Résumé des indications thérapeutiques :

  • Mucolytique puissante ****       –           Anticatarrhale,

expectorante ** – Antispasmodique, antitussive **

  • Tonique et régulatrice cardiaque **
  • Anti-inflammatoire * – Immunostimulante
  • Fongicide ** – Antibactérienne **

Résumé des maladies :

  • Extrasystoles, fatigue cardiaque, troubles du rythme car­diaque, tachycardie, laryngites, trachéites, sinusites, otite séreuse, bronchite chronique, emphysème, cystite, vaginites, entérocolites, dyskinésie biliaire, toux spasmodiques, coque- lucheuses, mycose cutanée et gynécologique.

Source: Docteur JP Willem (LMV editions)

Crédit photo: p9.storage.canalblog.com

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com