Huile essentielle de Thym vulgaire: Propriétés, Indications, Mode d’emploi

Description botanique :

Cette plante vivace buissonnante à feuilles vertes réduites, développe de petites fleurs roses en mai.

Ce sous-arbrisseau grisâtre à très petites feuilles roulées sur les bords et cotonneuses en dessous, couvre de manteau gris la garrigue pauvre et sèche et les terres délaissées.


Ce petit arbuste qui n’a guère d’exigence en ce qui concer­ne la qualité du sol et la quantité d’eau disponible est par contre avide de chaleur et de lumière. Il sera bénéfique dans tous les cas où la chaleur intérieure est pauvre ou inexistan­te : excès d’eau, tendance à frissonner, coups de froid, fai­blesse des centres vitaux, spécialement lorsque ces symp­tômes se manifestent au niveau des poumons et de l’estomac.

Observations :

Il existe de nombreux chémotypes de Thyms vulgaires. Il existe sept races chimiques :

  • les Thyms à thymol et à carvacolaux propriétés anti-infec­tieuses très marquées mais dermocaustiques (voies cutanée et respiratoire déconseillées),
  • les Thyms à thujanol -4(monoterpénols), antiviraux (mais risques de toxicité), Hormon-like (diabète), régé­nérateur hépatique remarquable,
  • les Thyms à linalol et les Thyms citronnés,plus doux et rééquilibrant,
  • les Thyms à géraniol(monoterpénol) : neuro-tonique,

– les Thyms à paracymène (Monoteipènes) : antalgique percutanée. Usage : voie interne. Voies cutanée (très diluée) et respira­toire. Emploi possible chez les enfants.

Danger : risque d’allergie.

Des applications thérapeutiques internes :

  • Fatigue après infections

1 goutte + 1 goutte de Citron + 1 goutte d’Aneth sur un support. 3 fois par jour.


Quelques lectures intéressantes:

  • Rhino-pharyngites des enfants

1 goutte + 1 goutte de Ravensare sur un support.

4 à 5 fois par jour.

  • Toux des enfants

1 goutte + 1 goutte de Cyprès sur un support.

Résumé des propriétés thérapeutiques de l’huile essentielle de Thym vulgaire :

C’est une huile essentielle assez exceptionnelle, rare et précieuse qui est plus facile à utiliser que la spécificité à thy­mol parce qu’elle n’est pas hépato-toxique ni dermocaustique.

  • Anti-infectieux doux dans le cas d’infections broncho- pulmontaires.
  • Anti-microbienne, fongicide (candida albicans ***), parasiticide (ascaris, oxyures, taenia, gale).
  • Immunostimulant pour les maladies infantiles à répétition.
  • Antitussif, expectorant.
  • Fortifiant général, stimulant des capillaires sanguins.
  • Neurotonique psychique (fatigue cérébrale).
  • Antalgique, rééquilibrant, antispasmodique.
  • Régularise l’appétit (inappétence, boulimie).
  • Vasodilatateur en application externe.

Résumé des indications thérapeutiques :

  • Bronchites, asthme, tuberculose, sinusite, infections uri­naires et intestinales, candidose, fatigue nerveuse, dépres­sion, obésité, régulateur de l’appétit, vers intestinaux, ané­mies, violence, peur, claustrophobie.

Source: Docteur JP Willem (LMV editions)

Crédit photo: www.couleursprovence.com

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com