Huile essentielle de Myrrhe: Propriétés, Indications, Mode d’emploi

 

L’histoire de la Myrrhe est étroitement liée à celle de l’Encens. Les papyrus égyptiens, les Védas, la Bible et le Coran les mentionnent. Depuis la plus haute antiquité, ces deux substances ont été utilisées durant les rituels et les cérémonies religieuses ainsi que pour l’embaumement. Outre leurs larges propriétés thérapeutiques communes, leurs huiles essentielles ont une puissante action calmante et réconfortante. Elles contribuent de plus à fixer les parfums.

Description botanique :

La Myrrhe provient d’un arbuste tortueux, décharné, des contrées arides et désertiques de la Somalie, dont le tronc exsude une résine qui se solidifie au contact de l’air. Par dis­tillation de cette résine, l’huile essentielle en est extraite. Elle est riche en sesquiterpènes de structure particulière, qui lui confèrent des propriétés anti-inflammatoires.

Distillation :

La distillation de la gomme donne une huile de couleur jaune orangé, peu fluide, largement utilisée en parfumerie et cosmétique. Son parfum est agréable, camphré, épicé et chaud comme une odeur animale. L’huile essentielle de Myrrhe, extrêmement onéreuse, est fréquemment falsifiée avec du myristate qui la rend plus liquide. Lorsque l’huile essentielle tire vers le rouge brun, il y a de grandes chances que la gomme ait été distillée avec un solvant.


Observations :

Cette huile essentielle est peu utilisée malgré son intérêt thérapeutique. Attention aux falsifications par des huiles essentielles riches en sesquiterpènes (baume de Copaïba ou “ Copahu ”) qui diminuent le prix de l’huile essentielle mais aussi son efficacité !


Quelques lectures intéressantes:

Usage : cutanée, parfum.

Applications thérapeutiques cutanées :

  • Douleurs arthrosiques

5 gouttes de Myrrhe + 5 gouttes de Genévrier + 10 gouttes de Gaulthérie dans 15 ml d’EL Millepertuis. Quelques gouttes en massage des zones douloureuses matin et soir. Cette he stoppe les déformations dues à l’arthrose.

Propriétés thérapeutiques :

Cette huile essentielle est utile en cas de raideurs et de douleurs articulaires et, notamment, d’arthrose. Les arthro­siques traités par voie externe avec des complexes contenant de la Myrrhe ressentent fréquemment que leurs déformations n’évoluent plus et que le phénomène arthrosique est stabilisé.

Résumé des propriétés thérapeutiques :

  • Balsamique, pectorale, expectorante, astringente, anti- sclérosante (rhumatismes), résolutive, anti-inflammatoire, antalgique, antiseptique, vulnéraire, cicatrisante, antipu­tride, stimulante, sédative

Résumé des indications thérapeutiques :

  • Inflammations (poitrine, poumons, plaies infectées, ulcères)
  • Catarrhes (poumons, estomac, intestins)
  • Tuberculose, bronchites, toux
  • Hémorragies utérines et pulmonaires
  • Antiphlogistique (contrecoups)

Source: Docteur JP Willem (LMV editions)

Crédit photo: www.biolandes.com




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com