Huile essentielle de Menthe poivrée: Propriétés, Indications et Usages

Un jour, Hadès (Pluton) tomba amoureux de la nymphe Mintha. Mais sa femme, la jalouse Proserpine, la changea en une fleur odorante qui porta désormais son nom. Selon Pline, “ le parfum de la menthe réveille l’esprit et son goût excite l’appétit et l’estomac Ses qualités fortifiantes et stimulantes étaient déjà connues dans les mondes grec et romain.

Description botanique :

Hybride issue de Mentha aquatica et de Mentha spicata, cette plante de 80 cm est vivace et produit des stolons. Ses tiges sont quadrangulaires ; les feuilles sont opposées, ovales, aiguës et dentées. Ses inflorescences (petits épis serrés et courts) portent de petites fleurs roses. Elle aime les terrains frais, argileux et calcaires. La distillation a lieu en juin, juste avant la floraison. Les esthers sont situés dans les tiges.

Les Menthes aiment les sols humides et profonds qu’elles envahissent, ainsi que la lumière. En elles, le principe de cha­leur combat les principes opposés du froid et de l’eau, d’où un pouvoir curatif stimulant, recommandé en cas de conges­tion, de crampes, de gonflement. La plante vivifie et rafraî­chit. Elle favorise les menstruations et la virilité.


La Menthe poivrée a une huile essentielle très polyvalente : anti-vomitif et stomachique (maux d’estomac) ; elle est éga­
lement antalgique, stimulant général et neurotonique et est très utile après un traitement aux antibiotiques.

Observations :

C’est une Menthe hybride cultivée en Europe, Amérique du Nord et Russie. Son odeur est puissante, sa saveur piquante et très rafraîchissante. Il existe deux spécificités bio­chimiques : celle contenant en majorité du menthol est la meilleure, l’autre contenant surtout de la menthone (cétone) est à proscrire pour l’automédication. Cette Menthe est sou­vent falsifiée par Mentha arvensis ou Menthe japonaise qui contient jusqu’à 90 % de menthol, ce qui la rend presque solide à température ambiante. Elle est surtout utilisée pour obtenir du menthol à usage pharmaceutique, cosmétique ou culinaire.

Dermocaustique, elle doit être diluée en aromathérapie. Attention aux variétés riches en menthones.

Attention : ne pas abuser de cette huile essentielle et ne pas donner aux enfants en bas âge (avant 5 ans). Il est recom­mandé de l’utiliser en association avec d’autres huiles essen­tielles.

Usage : voie interne. Par voie cutanée, sur des zones réduites et pas plus d’une goutte (grande sensation de froid). Diffusion à faible dose (agressif pour les yeux).


Quelques lectures intéressantes:

Danger : La Menthe pouillot (Mentha pulegium), origi­naire d’Espagne et d’Afrique du nord, contient une substance neuro-toxique, le pulegone, (55 à 75 %) très abortive et qui peut même entraîner la mort à hautes doses.

Des applications thérapeutiques cutanées et internes de l’huile essentielle de menthe poivrée :

  • Bonne haleine

1 goutte de Menthe poivrée sur 1/4 de morceau de sucre de canne. Sucer avant un rendez-vous donnera à votre haleine toute la fraîcheur de la Menthe et agira positive­ment sur votre foie en stimulant ses fonctions.

  • Conduite voiture

Imprégnez un mouchoir en papier de Menthe et met­
tez-le dans la ventilation de la voiture. Cela aide à res­ter éveillé sur les longs trajets.

  • Epuisement nerveux

1 goutte + 1 goutte de Ravensare sur un support.

1 goutte appliquée sur le front et les tempes.

Attention aux yeux !

  • Nausée avec spasmes

1 goutte + 1 goutte de Citron sur un support.

  • Tonique

5 % avec 95 % de Citron. En diffusion atmosphérique.

  • Traitement post-antibiotiques

1 goutte + 1 goutte de Citron ou d’Aneth sur un com­primé neutre 4 fois par jour.

  • Vertiges

1 goutte de Menthe poivrée sur de la mie de pain.

  • Vomissements

1 goutte de Menthe poivrée + 1 goutte de Basilic sur de la mie de pain. A répéter.

Résumé des propriétés thérapeutiques

  • Stimulant nerveux et antispasmodique – Positivante
  • Tonique général et sexuel
  • Reconstituant de la cellule hépatique
  • Stomachique, digestive, carminative, cholagogue
  • Fébrifuge, immunostimulant, élève la tension artérielle
  • Anti-infectieux, bactéricide, viricide, anti-amaiyle ***
  • Empêche la montée du lait
  • Hormone-like : facilite les règles

Résumé des maladies :

Fatigue, troubles hépatiques, surcharges alimentaires, gastralgie, nausées, flatulences, colopathies, vomissements, maux de tête et de dents, évanouissements, dysménorrhées, rhume, toux sèche, bronchite, asthme, névralgies, douleurs musculaires, vers intestinaux, prostatites., zona, prurit**.

Source: Docteur JP Willem (LMV editions)

Crédit photo: www.alternaturel.fr

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com