Huile essentielle de Marjolaine des jardins: Propriétés, Indications et Usages

La Marjolaine était déjà cultivée dans l’ancienne Egypte. Les Grecs et les Romains la tressaient en couronne pour les jeunes mariées. D’après la mythologie, Aphrodite, déesse de l’amour et de la fécondité, cueillit de la Marjolaine sur le mont Ida pour guérir les plaies d’Enea.

Selon Dioscoride, elle tonifie et réchauffe les nerfs. Pline la recommandait pour les digestions difficiles et les faiblesses de l’estomac.

Description botanique :

Originaire d’Afrique du Nord et d’Egypte, cette plante de 20 à 40 cm, vivace, odorante présente des bractées en forme de coquilles florales (feuilles ovales vert foncé) et de petites fleurs blanches en juillet, à pétales triangulaires. Froissées, les feuilles dégagent un arôme puissant sucré, épicé qui est una­nimement apprécié.


La Marjolaine préfère les sols légers et chauds des jardins à l’altitude et aux rochers. Cette plante a un aspect délicat, avec de petites feuilles rondes et de jolies petites fleurs blanches, douces et veloutées, presque cachées parmi les feuilles. Son parfum doux et apaisant réchauffe et réconforte.

Son action est bénéfique sur le système nerveux en synergie avec le Basilic.

Les sommités fleuries séchées donnent une huile essen­tielle pâle, légèrement ambrée.

Observations :

Cette huile essentielle n’est pas excitante malgré ses alcools.

Ne pas confondre avec la Marjolaine d’Espagne (Thymus mastichina) de la famille des Thyms à cinéole ou avec l’Origan ( Origanum vulgare ), dermo-caustique (très phénolé).

Des applications thérapeutiques cutanées de l’huile essentielle de Marjolaine des jardins :

  • Agitation

2 gouttes de Marjolaire + Litsée en alternance sur le plexus solaire. Consulter le médecin.

  • Algies rhumatismales

2 gouttes + Basilic exotique.

La prise orale sur un support est possible.

  • Arythmie

1 goutte de Marjolaine + Ylang-Ylang + Petit grain biga­rade, sur le plexus solaire selon besoin.


Quelques lectures intéressantes:

Consulter le cardiologue.

  • Gastralgie, diarrhée

1 goutte de Marjolaine + Basilic dans une cuillérée d’huile d’Olive à prendre avant les repas.

  • Hypertension
  • goutte de Marjolaine + Ylang-Ylang.

Sur le plexus solaire 2 fois par jour.

  • Psychose
  • gouttes de Marjolaine, Néroli, Ravensare.

Sur le plexus solaire. Consulter le médecin.

  • Rhumes, sinusites (adultes)

Voie interne : 1 goutte + 1 goutte de Ravensare sur un sup­port, alternez avec 1 goutte de Romarin s.b. 1,8 cinéole et 1 goutte de Citron. 4 fois par jour pendant 10 jours.

  • Sécheresse des muqueuses nasales et conjonctive oculaire 3 gouttes en sympathicothérapie nasale.
  • Stress

Dès lors que la peau subit également les conséquences du stress, vous pourrez introduire 1 goutte de cette huile essentielle + Néroli dans votre lait démaquillant.

Résumé des indications thérapeutiques :

  • Antispasmodique, dystonie neuro-végétative ***
  • Calmant nerveux, rééquilibrant général et nerveux, antidépresseur
  • Anti-asthénique, neurotonique
  • Sédatif, analgésique, anaphrodisiaque (freine le libido)
  • Vasodilatateur artériel, parasympathicotonique (hypotensive), régulateur cardiaque
  • Digestif, stimulant gastrique,

Résumé des maladies :

  • Insomnie, migraine, neurasthénie, anxiété, hyperten­sion, hyperthyroïdie, dyspepsie, spasmes digestifs, gastral­gies, flatulences, coliques, douleurs menstruelles, spasmes utérins, raideur, rhumatismes, névralgies, problèmes psycho­somatiques d’origine affective, spasmophilie, troubles sexuels en hyper (obsession).

Source: Docteur JP Willem (LMV editions)

Crédit photo: www.bee-paysage.fr

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com