Folate et acide folique : quelle différence ?

Le folate et l’acide folique sont différentes formes de vitamine B9.

Même si les deux sont distinctement différents, leurs noms sont souvent utilisés de façon interchangeable.

D’ailleurs, même chez les professionnels, la confusion règne quant au folate et à l’acide folique.


Être conscient de leur différence est important, car ils n’ont pas les mêmes effets sur votre santé.

Cet article explique les différences entre folate et acide folique.

 

Vitamine B9

 

La vitamine B9 est un nutriment essentiel qui se présente naturellement sous forme de folate.

Le folate occupe des fonctions importantes dans le corps. Par exemple, il joue un rôle crucial dans la croissance des cellules et la formation de l’ADN.

Un faible taux de folate est associé à une augmentation des risques de plusieurs pathologies graves, parmi lesquelles :

  • Élévation du taux d’homocystéine : Un taux élevé d’homocystéine est associé à une augmentation des risques de maladies cardiovasculaires et d’AVC (1, 2).
  • Anomalies congénitales : Un faible taux de folate chez les femmes enceintes est associé à l’apparition d’anomalies congénitales.
  • Risques de cancer : Un faible taux de folate est également lié à une augmentation des risques de cancer (4, 5).

Pour ces raisons, il est commun de prendre des compléments alimentaires de vitamine B9. Renforcer vos aliments avec ce nutriment est d’ailleurs obligatoire dans certains pays, comme les États-Unis, le Canada ou le Chili.

Cependant, le problème de ces suppléments est des aliments renforcés contiennent généralement de l’acide folique plutôt que du folate.

Conclusion : La vitamine B9 est un nutriment essentiel, qui se présente principalement sous forme de folate ou d’acide folique. Elle est communément consommée en tant que complément alimentaire, et est même ajoutée aux aliments transformés en Amérique du Nord.

 

Qu’est-ce que le folate ?

 

Le folate est la forme naturelle de la vitamine B9.

Son nom est dérivé du mot latin « folium », qui signifie feuille. Les légumes à feuilles sont d’ailleurs l’une des meilleures sources alimentaires de folate.

Le folate est un nom générique donné à un groupe de composés semblables ayant des valeurs nutritionnelles similaires.

La forme active de la vitamine B9 est un folate connu sous le nom d’acide lévoméfolique, ou acide 5-méthyltétrahydrofoloque.

La majeure partie du folate alimentaire est transformé en acide lévoméfolique dans le système digestif avant d’entrer dans la circulation sanguine (6).

Conclusion : Le folate est la forme naturelle de la vitamine B9. Avant d’entrer dans la circulation sanguine, le système digestif le transforme sous la forme biologique de la vitamine B9, l’acide lévoméfolique.

 

Qu’est-ce que l’acide folique ?

 

L’acide folique est une forme synthétique de la vitamine V9.

Il est utilisé dans les compléments alimentaires et ajouté aux produits alimentaires transformés, comme la farine et les céréales de petit déjeuner.

Pendant plusieurs années, on pensait que l’acide folique était plus facilement absorbé par le corps que le folate sous forme naturelle.

Cependant, il a été démontré qu’une alimentation composée d’aliments riches en folate peut s’avérer tout aussi efficace (7).

Contrairement à la plupart des folates, la majorité de l’acide folique n’est pas converti en forme active de la vitamine B9, l’acide lévoméfolique, dans le système digestif. Il doit être converti dans le foie ou d’autres tissus (6, 8).

Cependant, ce processus est lent est inefficace. Après avoir pris un complément alimentaire d’acide folique, il faut beaucoup de temps au corps pour le convertir entièrement en acide lévoméfolique (8).

Même une petite dose, comme de 200 à 400 microgrammes par jour, ne sera peut-être pas métabolisée avant que la dose suivante ne soit prise. Ce problème est même pire lorsque des aliments renforcés en acide folique sont consommés avec des compléments alimentaires d’acide folique (9, 10).

En conséquence, l’acide folique non métabolisé est généralement détecté dans le sang, même à jeun (11, 12, 13).


Quelques lectures intéressantes:

C’est là une raison de s’inquiéter, car un taux élevé d’acide folique non métabolisé a été associé à plusieurs problèmes de santé.

Cependant, une étude suggère que prendre de l’acide folique en combinaison avec d’autres vitamines B, en particulier la vitamine B6, rend le processus de conversion plus efficace (11).

Conclusion : L’acide folique est une forme synthétique de la vitamine B9. Le corps ne le converti pas efficacement en vitamine B9 active, et de l’acide folique non métabolisé peut s’accumuler dans le sang.

 

L’acide folique non métabolisé est-il néfaste ?

 

Plusieurs études indiquent qu’un taux chroniquement élevé d’acide folique non métabolisé peut avoir des effets indésirables, comme :

  • Augmentation des risques de cancer : Un taux élevé d’acide folique non métabolisé est associé à une augmentation des risques de cancer. Cela peut également accélérer la croissance de lésions précancéreuses (14, 15, 16).
  • Non détection de déficience en vitamine B12 : Chez les personnes âgées, un taux élevé d’acide folique peut occulter une déficience en vitamine B12. Une déficience non traitée peut augmenter les risques de démence et de déficience de la fonction nerveuse (17, 18).

Même une petite dose journalière de 400 microgrammes peut causer une accumulation d’acide folique dans le sang (9, 10).

Bien qu’un apport élevé en acide folique ne soit pas un problème, les implications pour la santé ne sont pas exactement connues et davantage d’études sont nécessaires.

Conclusion : Un taux élevé d’acide folique non métabolisé peut être néfaste pour la santé et augmenter les risques de cancer ou occulter une déficience en vitamine B12. Il s’accumule très facilement, et son impact exact sur la santé n’est pas bien connu.

 

Quelle est la source de vitamine B9 la plus saine ?

 

Il est conseillé de consommer de la vitamine B9 à partir d’aliments non transformés.

Parmi les aliments riches en folate, on trouve les asperges, les avocats, les choux de Bruxelles, et les légumes à feuilles comestibles comme les épinards et la laitue.

Cependant, pour certaines personnes – comme les femmes enceintes – des compléments alimentaires peuvent être un moyen simple de s’assurer une consommation suffisante de vitamine B9.

Dans de tels cas, il est conseillé de choisir des compléments alimentaires qui ne contiennent pas d’acide folique.

Certains compléments contiennent de l’acide lévoméfolique, une alternative plus saine que l’acide folique. Des études ont montré que l’acide lévoméfolique est équivalent, voire meilleur, que l’acide folique (19, 20, 21, 22, 23).

L’acide lévoméfolique complémentaire est lié au calcium, et est souvent appelé Methylfolate ou calcium lévoméfolique. Il est également vendu sous le nom des marques Metafolin et Deplin.

Conclusion : Les sources de vitamine B9 les plus saines sont les aliments non transformés, comme les légumes verts à feuilles comestibles. Si vous avez besoin de prendre des compléments, le methylfolate est une meilleure alternative que l’acide folique.

 

À retenir

 

Il existe plusieurs différences qui distinguent l’acide folique du folate.

Tandis que le folate se trouve naturellement dans les aliments, l’acide folique est synthétique. Le corps humain ne semble pas correctement gérer l’acide folique, et a du mal à le convertir en forme active de la vitamine B9.

Cela peut entraîner une accumulation d’acide folique dans le sang, ce qui peut avoir des effets néfastes pour la santé. Heureusement, il existe des alternatives à l’acide folique, comme les compléments de methylfolate, et une grande variété d’aliments équilibrés.

 

Source et crédit photo :

https://fr.wikipedia.org/ https://authoritynutrition.com/ http://fr.123rf.com/

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com