Comment faire le massage ayurvédique du bas du dos

Massage ayuvédique du bas du dos – Massage des fesses et des hanches

Arrondissant vos paumes pour créer une forme de coupe, commencez à tapoter les hanches et la base de la colonne vertébrale des deux mains. Le tapotement accroît la circulation et signale aux cellules que le massage commence. Au bout d’une minute, commencez à pétrir les fesses des deux mains, appliquant une pression douce. Puis pressez les fesses comme en pinçant, avec les pouces et le bout des doigts, ou les paumes et le bout des doigts, pour exciter les vaisseaux capillaires du sys­tème vasculaire. Le mouvement de pression interrompt brièvement la circulation du sang. Une fois que la pression est supprimée, le sang se rue avec une plus grande intensité, activant le système cirulatoire et accroissant l’élimination des toxines.

Après avoir pressé, placez vos mains des deux côtés des hanches du patient et secouez les muscles du patient comme de la gélatine, pour relâ­cher et adoucir les tissus. Mettez de l’huile sur vos mains, et placez vos pouces de chaque côté du coccyx, à un pouce environ au-dessus de l’extrémité. Les doigts de chacune de vos mains reposeront naturellement au-dessus des nitambas marmas (fig.6). Appuyez vos deux mains sur ces marmas, décrivant de petits cercles concentriques. Relâchez vos pouces et frottez les marmas avec de l’huile, accroissant graduellement la taille des cercles jusqu’à ce que vous circonscriviez la surface entière de la zone fes­sière (fig.7). Continuez de frotter avec vos paumes jusqu’à ce que l’huile soit complètement répandue et absorbée. Appliquez plus d’huile si néces­saire, pour rendre les muscles lisses au toucher, et brillants. Otez vos pouces de la région du sacrum et réduisez graduellement la taille des cercles concentriques. Achevez le massage des hanches avec l’extrémité de vos doigts sur les nitamba marmas. Avant de quitter la région, appuyer doucement sur le guda marma, situé à l’extrémité du coccyx  (fig.8).

massage-ayurvedique-6


massage-ayurvedique-7

 

Massage de la partie supérieure de la jambe

Commencez par tapoter le haut et les deux côtés des cuisses. Pour relâ­cher les muscles, placez votre main de chaque côté d’une cuisse et secouez. Puis pétrissez les muscles de la cuisse en exerçant une pression modérée, en faisant alterner les mains dans le pétrissage (fig.9). Une fois que les muscles sont relaxés, versez un peu d’huile dans vos mains et appliquez-la en haut et aux côtés des cuisses. Localisez deux marmas avec vos pouces : l’urvi marma postérieur, juste au-dessus du point médian de la cuisse (fig.1O), et l’ ani postérieur, trois largeurs de doigt au-dessus de janu (fig.11). Massez chaque point en faisant de petits cercles  concentriques.


Quelques lectures intéressantes:

massage-ayurvedique-9-10-11

 

Parce que les marmas sont situés à la jonction des muscles, des os, des liga­ments, des artères et des nerfs, on peut sentir une pulsation à ces endroits. Une fois que les marmas sont frottés, les muscles aussi doivent être massés. Placez vos pouces au milieu de la cuisse, près du pli fessier, les paumes reposant de chaque côté. Descendez le long de la cuisse, appli­

quant d’abord la pression sur le côté extérieur de la cuisse (le côté intérieur sera massé plus tard). Quand vous atteignez le genou, allégez votre contact et revenez en cercles vers le point de départ. I..:huile doit être complète­ ment absorbée et la région massée doit être douce, de texture lisse, et chau­de au toucher. La couleur de la peau doit être rose, comparée à la région  non massée.

A nouveau, ramenez vos pouces au milieu de la cuisse près du pli fes­sier, l’intérieur de votre main posé près des ganglions lymphatiques de l’aine.

Pressez la cuisse, croisant vos mains jusqu’à ce que vous atteigniez le genou (fig.12). Déplacez vos deux mains l’une vers l’autre, puis de façon divergente. Répétez ce mouvement de pression trois fois, en massant du haut de la cuisse jusqu’au genou.

Derrière le genou, se trouve un fin réseau de ganglions lymphatiques et un marma appelé janu postérieur. Ce point, situé au milieu du genou, doit battre sous votre pouce. Faites un mouvement circulaire avec trois doigts sur ce point (fig.13). Frottez doucement la région entière derrière le genou avec des extrémités de doigts huilées (fig.14) pour stimuler les gan­glions lymphatiques.

massage-ayurvedique-12-13-14

Vous tenant en position agenouillée, placez le devant du pied du patient sur votre cuisse. Après avoir tapoté vigoureusement le mollet du genou à la cheville, tenez les deux côtés du mollet et secouez le muscle. Etant donné que les mollets supportent le poids de toute la par­tie supérieure du corps, ils accumulent du stress et deviennent durs et dou­loureux. Relaxer ces muscles et restaurer leur souplesse est essentiel.

Sur la ligne médiane du muscle du mollet, six largeurs de doigt au­ dessous du pli du genou, se trouve l’indravasti marma. Exercez une pres­sion douce sur ce point avec votre pouce, puis frottez-le avec de l’huile. Tenant le devant de la cheville levé avec une main, utilisez l’autre main pour exercer une pression modérée sur l’extérieur du mollet, frottant soi­gneusement le muscle d’huile. Pour ce mouvement, le pouce reste sur la ligne médiane du muscle du mollet. Quand la main atteint la che­ville, faites une passe circulaire vers le haut, sans pression, revenant au point de départ. Répétez plusieurs fois, jusqu’à ce que le muscle du mollet soit doux et relaxé et que l’ huile soie absorbée. Puis tenez la cheville avec votre autre main et frottez l’intérieur du muscle du mollet de la même façon.

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com