Entorse du poignet: Symptômes, Prévention et Traitement

Qu’est ce que l’entorse du poignet ?

Une entorse est due à une élongation violente ou à un arrachement du liga­ment (tissu conjonctif attaché à l’os) ; une entorse bénigne, ou foulure, est une simple distension d’un muscle ou d’un tendon.

Entorse du poignet Symptômes :

L’hémorragie survenant dans l’articulation du poignet et les tissus adjacents entraîne l’apparition d’un hématome bleu rougeâtre, une tuméfaction et de vives douleurs.


Entorse du poignet Traitement :

On immobilise le poignet par un bandage de soutien compressif et élastique. Pour éviter l’arrêt de la circulation sanguine, on réalise un bandage croisé (constitué par des tours de bande passés en huit de chiffre).

Le gonflement du poignet peut être réduit par l’application locale d’une vessie de glace durant les premières vingt-quatre heures, suivie de bains d’eau chaude ou d’application de compresses chaudes pendant une demi- heure plusieurs fois par jour.

Dès que le patient peut le supporter, il doit exercer son poignet afin d’éviter toute adhérence.

N.B. : La plupart des entorses graves sont en réalité des fractures. Il importe donc d’examiner attentivement le poi­gnet, en particulier si la tuméfaction et la douleur ne diminuent pas au bout de quelques jours, afin de détecter toute fracture éventuelle. La meilleure approche est de se dire que « l’entorse du poignet n’existe pas chez l’adulte ». On peut ainsi éviter qu’une fracture d’un petit os du poignet passe inaperçue.

Quelles sont les consignes pour accélérer le traitement de l’entorse au poignet?

Il est vrai qu’elles sont douloureuses, inconfortables et vont limiter votre quotidien, mais la bonne nouvelle c’est que les entorses de poignet mineures à modérées finissent en fait par guérir d’elles-mêmes. Il faut simplement un peu de temps.

Pour accélérer la guérison, vous pouvez:


Quelques lectures intéressantes:

  • Reposer votre poignet pendant au moins 48 heures.
  • Glacer votre poignet pour réduire la douleur et l’enflure. Faites-le pendant 20 à 30 minutes toutes les trois à quatre heures pendant deux à trois jours, ou jusqu’à ce que la douleur disparaisse.
  • Compresser le poignet avec un pansement.
  • Lever votre poignet au-dessus du cœur, sur un oreiller ou sur le dessus d’une chaise. aussi souvent que possible.
  • Prenez des analgésiques anti-inflammatoires. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens, comme l’Advil, Aleve ou Motrin, soulagent la douleur et l’enflure. Cependant, ces médicaments peuvent avoir des effets secondaires, comme le risque de saignements et d’ulcères. Ils ne doivent être utilisés qu’occasionnellement, à moins que votre médecin n’en décide autrement.
  • Utilisez un plâtre ou une attelle pour maintenir votre poignet immobile. Cela ne devrait durer que peu de temps, jusqu’ à ce que vous voyez le médecin. Suivez ensuite les conseils du médecin quant à l’utilisation d’une attelle. L’utilisation d’une attelle trop longue peut entraîner une rigidité et une faiblesse musculaire dans certains cas.
  • Pratiquez des exercices d’étirement et de renforcement si votre médecin vous le recommande. Il est préférable que vous consultiez un physiothérapeute ou un ergothérapeute pour orienter un programme spécifique à votre état.
    Des entorses du poignet de grade III plus graves, dans lesquelles le ligament est cassé, peuvent nécessiter une intervention chirurgicale pour réparer.

Combien de temps faut il pour guérir ?

Le temps de récupération dépend de la gravité de votre entorse au poignet. Ces blessures peuvent prendre de deux à dix semaines pour guérir. Mais c’est une estimation approximative. Chacun guérit à un rythme différent.

Pendant que vous guérissez, vous voudrez peut-être entreprendre une nouvelle activité qui n’irritera pas votre poignet. Par exemple, les skieurs peuvent poser leurs bâtons et essayer le jogging ou le vélo stationnaire…mais allez y en douceur !

Quoi que vous fassiez, ne précipitez pas les choses. N’essayez pas de revenir à votre ancien niveau d’activité physique avant une guérison totale, vous risqueriez d’aggraver les choses.

Source: www.webmd.com

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com